TEST: 2287

Comment les médias chinois couvrent-ils la guerre entre l'Ukraine et la Russie ?

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 03/03/2022 à 22:50 | Mis à jour le 03/03/2022 à 22:50
Photo : Les médias d'État chinois utilisent le terme "opérations militaires spéciales".
Des chinois regardent la télévision en Chine sur le conflir entre la Russie et l'Ukraine

En Chine, la couverture étroitement contrôlée de l'invasion de l'Ukraine par la Russie s'est fortement concentrée sur les négociations et d' "opérations militaires spéciales.

 

La ligne de conduite de Pékin a été de promouvoir les négociations, la Chine essayant de se positionner plus loin de la Russie que ce qui avait été présenté début février lors d'une rencontre très médiatisée entre le président chinois Xi Jinping et le président russe Vladimir Poutine.

En début de semaine, alors que la délégation ukrainienne arrivait à la frontière biélorusse pour une première série de pourparlers avec la Russie, les médias d'État chinois se sont empressés de mettre à jour et même de diffuser les débats en direct à la télévision chinoise.


Les médias d'État ont diffusé des informations sur l'appel de Xi à Poutine, qui mettait l'accent sur la volonté du dirigeant russe de négocier.

Lorsque la guerre a commencé jeudi dernier, le ministère chinois des affaires étrangères a maintenu l'accent sur les négociations. Et s'il a déclaré que la Chine n'aimait pas ce qu'elle voyait, il a refusé de qualifier l'attaque d'invasion.

 

Une couverture par les médias d'État chinois des "opérations militaires spéciales"

 

Les médias d'État chinois ont plutôt utilisé le terme "opérations militaires spéciales". Le journal télévisé quotidien du soir de la chaîne publique CCTV a mentionné le conflit entre la Russie et l'Ukraine, mais principalement dans un bref segment vers la fin du programme d'environ une demi-heure, dans une section consacrée aux actualités internationales.

Une fois encore, la discussion sur la guerre s'est concentrée sur les efforts de négociation et moins sur l'attaque de la Russie.

Alors que l'agence de presse d'État Xinhua a publié des reportages visuels sur les réfugiés ukrainiens, certains reportages du Quotidien du Peuple, journal du Parti communiste, ont prétendu montrer les réfugiés arrivant à la frontière orientale avec la Russie.

Xinhua a parfois diffusé des images en direct de Kiev, principalement sur la vie des résidents locaux au milieu du "conflit".

 

L'ambassade de Chine en Ukraine a également publié ce week-end une vidéo de près de 10 minutes réalisée par l'ambassadeur Fan Xianrong, dans laquelle il dit se trouver à Kiev et entendre des sirènes, des explosions et des coups de feu.

 

La Chine est "profondément affligée"

 

Le ministre chinois Wang Yi a déclaré lors d'un appel mardi avec le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmytro Kuleba que la Chine était "profondément affligée" de voir ce conflit, selon un communiqué officiel en anglais du ministère chinois des Affaires étrangères. Les médias locaux ont diffusé la version chinoise du communiqué, qui indiquait également que l'appel portait sur l'évacuation des citoyens chinois.

 

Le ministre chinois Wang Yi

 

Les médias financiers d'État, eux,  ont évoqué l'impact de la guerre sur les prix et les marchés des matières premières. Mais comme c'est souvent le cas en Chine, les médias se sont surtout concentrés sur les discours de Xi et les événements nationaux.

Pékin se concentre sur ce qui est généralement un moment politiquement sensible de l'année - un rassemblement largement symbolique de délégués dans la capitale pour approuver l'objectif de croissance du PIB, le budget national et d'autres mesures politiques. La réunion principale doit s'ouvrir samedi et durer au moins une semaine.

 

Une aubaine pour parler des relations entre la Chine et les États-Unis

 

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a coïncidé avec la commémoration du 50e anniversaire du voyage du président américain Richard Nixon en Chine et avec un dégel des relations entre les États-Unis et Pékin.

Le ministre chinois des affaires étrangères, M. Wang, a souligné l'importance des relations entre les États-Unis et la Chine et la nécessité de promouvoir la coopération et le retour à la "bonne" voie, selon des commentaires repris par les médias d'État chinois.

 

Toutefois, les porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères ont reproché aux États-Unis d'exacerber les tensions entre la Russie et l'Ukraine, et le journal télévisé quotidien du soir des médias d'État a accusé les États-Unis de ne pas avoir su gérer la pandémie et maintenir la stabilité au Moyen-Orient.

Lors d'une conférence de presse mardi, le ministère chinois du commerce n'a pas répondu à une seule question des journalistes sur le commerce avec la Russie, l'Ukraine ou les États-Unis.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'éditon Shanghai.

À lire sur votre édition locale