Mercredi 1 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Covid-19 – Récap de la semaine par le Dr Zagury (17/02-23/02)

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 23/02/2020 à 18:43 | Mis à jour le 23/02/2020 à 21:21
coronavirus-chine-impact-chiffres

Le récap de la semaine du 17 au 23 février (soit 20 jours après le début des mesures de Santé Publique) par le Dr Guillaume ZAGURY.

Le 16 février 2020

CHIFFRES & TRENDS (données officielles) :

- Cas cumulés :    68.5 k  (66.5 la veille)
- Cas observation :  57.5 k (56.9  la veille)
- Cas « graves » :  8.2k (8.9 la veille) 
- Cas. potentiels :  11.2 k  (11.1 la veille) 
- Décès cumulés : 1666 (1524 la veille)
- Guéris : 9.4k  (6.9 k la veille)
- Nombre de nouveaux cas diagnostiques  : 2015 (2644 la veille), dont 1843 au Hubei (2420 la veille) et 174 (224 la veille) hors du Hubei.
- Nombre de nouveaux décès : 132 (35 la veille).

Suite aux mesures draconiennes depuis bientôt 3 semaines, la tendance est actuellement encourageante, surtout pour le « Hors Hubei », mais restons très prudents (beaucoup de changement de définition récemment,...), car il faut que les chiffres soient tous alignés dans la même dynamique, pendant un minimum de 7 jours, a mon sens.

 

Deux Chines :

- Hubei : la majorité des cas cumulés (82%), des nouveaux cas (91% : 1843 sur 2015) et des décès (96 % )
- Out of Hubei : +/- 10% de tous les nouveaux cas( 175/2015) : 5 cas à Shanghai (et Pékin qui évolue en parallèle ).

 

6 cas à l'international :

- Un premier cas sur le continent Africain a été déclaré, en Egypte. Le patient est un ressortissant étranger et a été hospitalisé et placé à l'isolement,
-Tous les continents sont touchés (1 cas au Brésil), et pas de dissémination ni en Inde ni au Cambodge.
- Japon : suivi du bateau  avec 218 cas d’infections par le Covid-19  / 3711 (6%) passagers ; noter que beaucoup de cas sont des personnes âgées.
- France (12ème cas confirmé) : le patient chinois de 80 ans hospitalisé à Paris est mort, il s'agit du premier décès lié au coronavirus hors d'Asie.

 

Au niveau épidémiologique :

- Merci à Dimitri, pour sa suggestion de rester dans les clous concernant la nomenclature (je suis sûr que nos amis Chinois y sont sensibles) : COVID-19 pour la maladie (éviter "Flu") et SARS CoV-2 pour le virus. Effectivement les noms dérivés peuvent être destructeurs (cf "grippe espagnole" (alors que le pays n’y était pour rien, ou au XIXème le "mal français" donné en Italie pour la syphilis,...)

- 1 716 cas de contamination officiellement recensés parmi  les médecins et infirmiers travaillant au contact des malades dans des hôpitaux débordés. A Wuhan certains estiment que 30% du personnel médical, extrêmement exposé, a été contaminé (soit 2% des cas). Parmi ceux-ci 6 soignants (3/1000) sont morts (dont le Dr Wang).

- Noter, que probablement de nombreux médecins d’autres provinces ont été appelé en renfort au Hubei.

- De nombreuses interrogations demeurent encore à M1,5 : épidémiologie des décès, différentiel de mortalité (Hubei/ Hors Hubei) qui pour moi est depuis le début une des clés de compréhension (ou d’incompréhension !),« porteur sain », transmission oro-fecale, valeurs prédictives des tests (positifs ou négatifs), maladie immunisante ou non, épisode récurent à terme ou simple flambée épidémique...

 

Au niveau thérapeutique :

- Le traitement est assez standard pour 70% des patients : oxygènotherapie si nécessaire, et isolement (souvent à domicile).

- pour 30% des patients présentant une forme sévère un traitement spécifique est nécessaire : mixture d’antiviraux classiques (oseltamivir, lopinavir ritonavir,..), plasmaphérèse de patients guéris, traitement symptomatique d’une insuffisance respiratoire aiguë (1/3 des 30% de forme sévère), ventilation assistée 
voire ECMO (Extracorporeal membrane oxygenation = « poumon artificiel » avec 6 staffs 24/7).

- Concernant le vaccin, la coopération internationale menée par le Professeur Robert Gallo de Baltimore, avec sa plateforme GVN (Global Virus Network) pour lutter contre ce type de maladie émergente (environ 40 laboratoires dans le Monde), envisagerait un possible vaccin d’ici un an environ.

 

Impacts économique en Chine :

- Si certains secteurs vont être positivement impactes (hygiène & protection, +/- pharmacie,on-line éducation,..), une grande majorité des entreprises (surtout PME) va être impactée, tant que cette crise sanitaire perdure).

- Citons : la grande consommation, les transports (aérien & automobile), le tourisme & l’hôtellerie (Bali est a 40% vide actuellement), les loisirs, l’immobilier, la start-up industrie , les assurances, les cliniques privées...

- Ainsi pour garder, une bonne "Santé Mentale"  (hollystic approach), je vous propose de partager ensemble comment votre secteur « absorbe le choc » en Chine & dans le monde et comment vous envisager de rebondir. Nous commencerons le 17/02 le partage d'expérience avec l’automobile et le témoignage d’Emmanuel.

 

Le 17 février 2020

CHIFFRES & TRENDS (données officielles) :

- Cas cumulés : 70.5 k
- Cas observation : 58 k
- Cas. potentiels : 8.2k 
- Cas « graves »: 11.2k
- Décès cumulés :1767
- Guéris : 9.4k
- Nombre de nouveaux cas diagnostiques  : 2051
- Nombre de nouveaux décès : 101

Suite aux mesures de SP draconiennes depuis bientôt 3 semaines, la tendance est actuellement encourageante, surtout pour le « Hors Hubei », qui montre des indicateurs en baisse continue, sans signe de rebonds. Restons néanmoins très vigilants, compte tenu du retour des flux migratoires (reprise progressive du travail), et pour le Hubei, du changement récent des définitions de cas.

 

A l'international

- L'épidémie ne “flambe” pas avec +/-400 cas et 3 décès (cas HK inclut dans Chine)  : Philippine, Japon, France, Taiwan.
- Suivi du bateau de croisière japonais avec 218 cas d’infections par le Covid-19 /3711 passagers (6%); notons que beaucoup de cas sont des personnes âgées.

 

Cas de Shanghai : 328 cas confirmés ( le 16/2 a 12.30).

- 170 hommes et 158 femmes.
- 219 (67%) sont des locaux et 109 (23%) sont originaires d’une autre province.
- 144 (44%) ont résidé ou voyagé dans le Hubei et 33 (10%)  ont voyagé,  en dehors du Hubei,
- Le plus âgé a 88 ans et le plus jeune a 7 mois.
-140 (43%) sont déjà guéris (ont quitté l’hôpital) et 1 patient est décédé (3/1000)
-170 (52%) en simple observation stable, 4 (1%) en état grave mais non critique, 13 (4%) en ICU.
- 157 cas suspects en attente de résultats d’examen.

 

Confirmation des chiffres initiaux sur les 50 premiers cas de Wuhan :

- Âge moyen : 50 ans
- 3/4 forme bénigne 
- 1/4 forme plus sévère : parmi ceci 1/3 (soit 8% des cas) insuffisance respiratoire aiguë dont 1/3 (soit 2.5% de l’ensemble) décède.
- Le plus souvent, la majorité des formes létales se concentre sur des terrains âgés (pas encore de chiffres détaillés).
 

Du côté des soignants :

- Bravo au CHU de Nancy qui soutient depuis 20 ans, une filière médicale francophone à Wuhan (hôpital Zhongshan), avec une dizaine d’Internes Chinois qui vont compléter leur formation en France, et ce dans des domaines important pour la gestion des cas graves (Réanimation, pneumologie,...).

- Noter cette apparente excellente série française (pour une fois on a « surfe sur la vague » avant les Américains... !), que m’a conseillé mon collègue le Dr Ibrahim (neuro-chirurgien à Shanghai) : "Épidémie", à regarder en cas d’insomnie rebelle.

 

En direct du secteur de l'Automobile :

- Les constructeurs français sont hélas quasi insignifiants sur le marche chinois. (Peugeot-DPCA: <200Kunits en 2019 et Renault: <50kunits en 2019) 

- Sur un total de 24M de voitures vendues en 2019, les constructeurs français représentent à peine 1%.

- J’ai demandé à Emmanuel de Nanjing, dans cette industrie depuis de nombreuses années, quel était l’état des lieux actuellement sur le terrain, et si le Covid aller changer la donne pour nos champions hexagonaux :

"- Depuis le 10 février, les gouvernements locaux (niveau district) valident les reprises des sites de production.
- Mise en place de régulations locales et audit avant le redémarrage de toute activité.
- Les mesures incluent prises de température, changements de masques toutes les quatre heures, stock minimal de 5 jours de masques, arrêt de la climatisation (...).
- Difficultés supplémentaires liées au retour de la main-d'oeuvre (transport, quarantaines)
- Certains dortoirs/résidence refusent le retour d'employés ayant séjourné hors Nanjing => parfois besoin de trouver des solutions de relogement.
- Arrêt des lignes de production depuis le Nouvel An Chinois chez les producteurs automobiles et leurs fournisseurs en Chine. La filière sera lourdement impactée financièrement.
- Le redémarrage sera difficile. L'ensemble de la supply chain doit être réapprovisionné.
- Impact a l'étranger sur la production automobile, impact en Corée, très dépendante des fournisseurs chinois. Les lignes de Hyundai sont à l'arrêt, d'autres fonctionnent au ralenti...”

 

Le 18 février 2020

CHIFFRES & TRENDS (données officielles) :

- Cas cumulés : 72.5 k
- Cas observation : 58.1 k
- Cas potentiels : 6.2 k  
- Cas « graves »: 11.7 k
- Décès cumulés : 1870
- Guéris : 11.7 k
- Nombre de nouveaux cas diagnostiques  : 1910
- Nombre de nouveaux décès :  103

 

A l'international: 

- Épidémie  stable au niveau international
- Japon : doublement des cas en 4 jours 454 ( +/- 180 le 14/2),  situation comparable à celle initiale de Wuhan. Ramené au 3711 passagers, cela fait déjà 12% de cet écosystème à partir du cas initial importé. Nous comprenons mieux les décisions courageuses prises par le gouvernement central, quand il a prit conscience courant janvier, de cette potentielle « bombe sanitaire », pour la population Chinoise, ...et le reste de la planète.
- France : 12 cas, 6 en observation, 1 décès et 5 sorties.

 

Vision chinoise : le "bon scénario"

- Les 2 semaines à venir (17-23 & 24-1er mars) sont cruciales, pour évaluer l’impact des retours massifs  dans les grandes villes et vérifier l’absence de « rebond épidémique ».
- Si les indicateurs clés (nouveaux cas, sorties hôpitaux / nouveaux cas,...), continuent à aller dans le même sens, alors la recommandation technique du Professeur Zhong Nanshan devrait être ainsi  :
- 1ère étape (vers le 10 mars = +/- durée incubation/ 1ère vague de retour) : Levée des restrictions sur les villes à très faible prévalence de cas. En particulier: sichuan, heilongjiang, beijing, shanghai, hebei, fujian, guangxi, shaanxi, yunnan, hainan, guizhou, shanxi,tianjin, liaoning, gansu, jilin, xinjiang, inner mongolia, ningxia, qinghai, tibet;
- Dans un second temps (10 mars + S2), levée des restrictions sur les provinces à plus haute densité de cas : guangdong, henan, zhejiang, hunan, anhui, jiangxi, jiangsu, chongqing, shandong;
- Le Hubei, étant traité à part selon l’évolution des indicateurs.
- Au final, comme nous sommes en Chine, seul le  Président Chinois prendra la décision du « D Day », selon également la situation sanitaire internationale (“image de la Chine” si épidémie “flambe” à l’international), et l’impact économique énorme fait à toute la population (en plus des mesures de confinement physique et morales : à mes yeux la population et les autorités ont été exemplaires....)

 

3 cas médicaux qui peuvent vous concerner :

1 Découverte en Chine, d’une pathologie potentiellement grave (infarctus, cancer,...) : à l’évidence, rentrez en France, d’une part votre système immunitaire sera moins opérationnel, et d’autre part vous ne serez pas la priorité des Hôpitaux & Cliniques (focalises actuellement sur le coronavirus management) avec des déficits en HR et équipement (bio & imagerie).

2 « Je suis en France et j’ai une pathologie « chronique » conséquente, puis je revenir maintenant ? ». Ma suggestion : Attendons 10 jours, pour être sûr que tout est sous contrôle avec le retour des CNY. Si Ok (=> les Hôpitaux commencent à refonctionner sur un mode normal), nous refaisons le point pour le feu vert.

3 « Je dois partir en mission dans un pays régional, mais comme je viens de Chine, les autorités me demandent un certificat médical de non contagiosité : pouvez vous me le faire ? ». Non, comme vu précédemment, l’infectiologie comme la psychiatrie est du ressort de certains Hôpitaux Publiques dédiées. Seuls eux sont habilités à les faire ... Et si vous y allé je ne pense pas que la réalisation de tests chez les gens sains soient leur priorité (mais peut-être je peux me tromper).

 

Santé mentale à préserver :

-L’art de vivre (gastronomie, luxe,..) est un des must de nos exportations, et par suite, en ces temps de crise, beaucoup de nos PME et fleurons hexagonaux vont être sous turbulences, tant que la situation perdure.
-Pour aider les petits (cf plus loin avec le témoignage de mon ami Adrien), et les plus gros, j’essaierai en mon libre arbitre, de soutenir certains compatriotes, qui a mes yeux méritent d’exister encore l’année prochaine...
-Pour les amis Shanghaïens, qui peuvent se le permettre, sachez qu’un des hauts lieux de notre gastronomie locale, « Pollux », vient de rouvrir il y a quelques jours, et peut-être que cela peut vous faire oublier quelques heures, les réseaux sociaux pour  vous faire repartir du bon pied....

 

 

Retour d'expérience : secteur du vin

J’ai demandé à Adrien, ex Directeur du « French Marketing » a l’Hopital Oasis de Pékin (2 eme hôpital privé International juste après United Family), sa vision sur l’impact  du Covid-19 sur la filière du vin:

1 Rappel : marché de 1.39 milliard d'€ de vin Français,  consommation en déclin depuis la première fois en Chine 2019, les vins Australiens occupent aujourd'hui la 1ère place des vins importés en Chine → un consommateur qui boit moins, mais qui boit des vins de meilleur qualité, qui sont pour la plupart des vins importés, mais en 2020 : Reprise ou décroissance? A suivre...

2 Impact Covid : annulation de toutes les commandes et évènements B2B et B2C des clients, depuis le CNY (importateurs, grossistes, CHR, entreprises, evenementiels, etc.) + transporteurs à l'arrêt (sauf pour Shun Feng) → la filière sera lourdement impactée financièrement 

3  Le coût des stocks et des salaires, vont énormément impacter les entreprises; le nouvel An étant une date clé pour les vins (30% du CA annuel), les stocks sont fraîchement arrivés sans aucune sortie → trésorerie vide; “0 entrée financière”,...

4/Le redémarrage sera difficile, le vin étant en Chine plus un produit de plaisir et loisir, et  non de première nécessité, lié à la réussite et aux affaires et réunions → le moral des consommateurs, leur économie et perspective d'emploi menacé. Ventes revues à la baisse....

5/ Impact ++ sur le long terme si les restrictions se prolongent → santé économique de la filière en danger; prévision d’un délai de 6 mois avant un retour normal de vente; des importateurs vont disparaître, surtout les plus petits ...”

- A mes yeux, Adrien est le prototype de jeune talent (eonologue, ecole de commerce, excellent sinophone, entrepreuneur,...), qui mérite de continuer son aventure Chinoise, et ainsi, plutôt que de lui prescrire un antidépresseur, je préfère une prescription « chimique : OH », que pharmacologique...Ainsi, si vous avez besoin d’une bouteille du côté de Pékin, j’ai joint son contact en PJ.

 

Le 19 février 2020

CHIFFRES & TRENDS (données officielles) :

- Cas cumulés :      74.3 k (72.5  hier)
- Cas observation : 57.9 k (58.1 hier)
- Cas potentiels :   5.2 k (6.2 hier) 
- Cas « graves »:  11.9 k (11.7=18% hier) 
- Décès cumulés : 2006 (1870 hier) 
- Guéris :               14.38  (11.7 k hier)

 

Clinique : résultats d'une étude majeure chinoise

44,000 cas de Covid-19 dans le Chinese Journal of Epidemiology étudiés avant le 11 février:

1.  80% des cas sont cliniquement mineurs & 20% sous formes “graves”
2. 4.7% des cas (soit +/- 1/4 des patients “graves”), présentent une détresse respiratoire aiguë 
3. Parmi les 2.3 % de décès: (soit +/- 10% des formes graves) : 66% d’hommes et 34% de femmes et la majorité ont plus de 60 ans.
4. Outre l’age, les 4 autres facteurs de risque retrouvés dans les formes graves ou létales, sont : insuffisantes cardiaque chronique, diabète, insuffisance respiratoire chronique et hypertension.En d’autres termes, cela correspond à la grippe, mais avec un taux de mortalité de 2.3% (grippe : grosso modo :0.1%).
5. Les personnels soignants sont également exposés : 1716 (4%) des cas confirmés et 5 décès (sur les 1000 de l’étude/ cf plus jeunes donc moins de lethalite). D’ailleurs décès récent d’un Directeur d’hôpital de Wuhan - Mr Zhang 51 ans).
6. 27% (12k/44k) des patients  sont déjà considérés comme guéris 
7. Différentiel de taux de mortalité : dans le Hubei a 2.9% (versus  0.4% dans le reste du pays = “Out of Hubei”) et 2.3%. (1,8 k  morts /  77 k infections) en agrégat sur la Chine.

 

Conclusion des auteurs chinois :

1. La courbe d’infléchissement semble se manifester fin janvier, suite aux mesures de SP individuelles et collectives demandées aux populations de cette infection).
2. Pas d’excès de confiance, car possible rebond suite, aux retours massifs du CNY.
3. On ne peut qu’”étudier les cas accessibles” à l’étude , et certains scientifiques estiment que la sous évaluation des cas initialement dans le Hubei, pourrait s’évaluer jusqu’à un facteur 10.
4. Cette épidémie et son caractère très contagieux est un avertissement, dans le futur pour la Chine et le Monde entier.

 

Témoignage sur le terrain de Marie, qui espérons le, fera des émules :

1- Je ne me sens pas confinée. Je sors me balader, faire du vélo, faire mes courses quand je le souhaite. Les sites culturels sont fermés, mais je n'y passe pas la vie non plus. J'arrive à voir quelques amis et je n'ai jamais autant téléphoné et contacté de personnes pour prendre des nouvelles ! J'ai renforcé les liens sociaux !
2- L'absence de pollution depuis vendredi est un vrai plus avec le soleil et la vue dégagée sur les montagnes. 
3- Ma résidence demande de remplir un registre et de checker la température pour les invités, mais rien pour nous. Pas de permis d'entrée sortie. Pas de contraintes supplémentaires pour nous pour l'instant. Les livraisons de colis et de repas ont repris sur Pékin
4- Aucune pénurie dans les magasins type “April Gourmet”, ou les supermarchés locaux. 
5- Mon mari bosse pour une boîte française. Il va au boulot 2 jours et reste à la maison 3 jours pour une reprise progressive. On ne s'est jamais autant vu !
Mon moral pour ma situation personnelle est au beau fixe. Je ne regrette pas du tout d'être restée ici. 
6/J'admire le courage des Chinois à supporter stoïquement les difficultés financières en plus des difficultés sanitaires...

 

Le 20 février 2020

CHIFFRES & TRENDS (données officielles) :

- Cas cumulés :    74.6 k (74.3  hier)
- Cas observation :  56.6 k (57.9 hier)
- Cas potentiels :   5.2 k (5.2 hier) 
- Cas « graves »:  12.0 k (11.9=20% hier) 
- Décès cumulés : 2117 (2006 hier) 
- Guéris :               16.0k (14.38 k hier)

 

Comparaison SARS (2003) / COVID (2020)

4 points COMMUNS  ( J'ai vécu le Sars. à Wuhan, avec nos amis d’”International SOS”, compagnie hexagonale mais « globale », et probablement leader mondial dans son domaine ) :

1/ Le virus : coronavirus (80% similitude ADN), possible animal vecteur commun(chauve souris ?), transmission inter-humaine (même mode).
2/ La période : péri CNY, et donc+/- 3 billions de déplacements inter-provinces.
3/ Le lieu : apparition dans 2 mégalopole urbaines Chinoises de plus de 10 M d’habitants (Canton 2003) & Wuhan (2019), avec multitudes de FDR  (habitudes culinaires,densité, promiscuité,...).
4/ La Clinique : syndrome grippal a géométrie variable, avec un certain nombre d’insuffisances respiratoires aiguës.

 

5 grandes différentes :

1/  Virulence & contagiosité virale  : Le SARS est plus létal (10% / 2.5% ), mais moins contagieux (+/- doublement tous les 4 jours au stade initial avant les mesures de SP).
2/ La Chine 2003  était une Chine en rattrapage (4% GDP Monde, +/-  9 eme ?), alors que la Chine 2020 est en train de virer presque en tête (économique -16% GDP, technologique, financière, industrielle ...)
3/ Communication des autorités sanitaires : opacité en 2003, et transparence déclarée en 2020 (site officiel, évolution des travaux en direct,...)
4/Vitesse et intensité de la réaction du pouvoir central pour le Covid 19.
5/ Communication du niveau “Santé 1.0” en 2003, au niveau 3.0 (cf social media et autres outils digitaux...) actuellement : Smartphone / Wechat et le Monde entier à portée de main, versus un accès à un ordinateur et une connection lente à un portail Santé...

 

Divers :

-Si vous retournez en France (hormis si vous venez du Hubei), pas de mesure de quarantaine si vous êtes asymptomatique. Si vous devez aller à l’Hopital pour une raison autre (urgence, visite familiale,...), si vous sentez vraiment une “hostilité environnante”, vous pouvez vous renseigner pour demander un test (disponibilité,..), afin de rassurer.

-Pour le traitement antiviral, le remdesivir  (déjà efficace sur le Sars et le Mers) de l'Américain Gilead, est le candidat prometteur le plus probant (bons résultats en laboratoire), pour devenir le « Golden standard » de la pathologie ...néanmoins, l’évaluation sur l’humain est en cours et devrait prendre 2-3 mois (leger avantage 
à la Chine, qui dispose du volume de patients et d’une régulation ‘’souple’’ selon ses intérêts globaux....)

-Vous pouvez dès à présent parier sur un « mini boom démographique » Chinois, en fin d’année (rat ou vache !), comme ce fut le cas à New York, il y a une trentaine d’années, suite à une longue panne d’électricité durant  Noël...

 

Le 21 février 2020

CHIFFRES & TRENDS (données officielles) :

- Cas cumulés :  75.1  k (74.6  hier)
- Cas observation :  54.7 k (56.6 hier)
- Cas potentiels :  4.5 k (5.2 hier) 
- Cas « graves »: 11.8 k(12 hier)=20%) 
- Décès cumulés : 2339 (2117 hier) 
- Guéris :               18.1k (16  hier)

 

Le cas du Diamond Princess au Japon

1- Cluster illustrant la haute contagiosité de ce virus dans certains écosystème (cf proximité, ventilation,...) : 20% (633/3711)
avec 12 nouveaux cas hier (dans Lu issus du bateau).

2- 2 décès (patients octagenaires) sur 647 cas, correspondant au chiffre prévisionnel (+/- 0.3% de décès hors Hubei).

3- Le temps d’évolution des cas lethaux : environ 3-4 semaines.

4- La vitesse de propagation avec un temps de doublement observé récemment : 2.7 jours (versus 4 js a Wuhan initialement et 20 js a l’international), obligeant à l’action.

-5 La décision d’évacuer les touristes (dont une bonne partie âgée), avec une courbe prospective (régression),... si toutes choses étaient restés inchangés.

6- La vigilance soutenue nécessaire, pour ne pas laisser un cas exporté devenir un « cluster » dans certaines conditions favorables (température, ...)

 

 

Différences dans les dispositifs médicaux

- Certaines villes (ex Ningbo) ne demande qu’une semaine de quarantaine. A mon sens, cela est du au faible taux de prévalence (cf ma page LinkedIn : données un peu sensible que nous à préparer Carole), permettant une certaine souplesse.

- France : une réelle crainte pour l’hospitalisation de cas de Français de Chine (cf l’épisode de la flambée du Mers en Corée du Sud en 2015  avec plus de 25 décès locaux infectés via la ventilation, à partir de l’hospitalisation d’un seul patient !). Nous avons ainsi 2 cas  à évacuer actuellement, et sommes encore à la recherche de la bonne conduite (probablement 2 sérologies négatives a 3 jours d’intervalle ).

- Restons prudents et ne baissons pas la garde trop vite. Selon mes souvenirs, la grippe espagnole avait présenté 2 pics épidémiques : oct 1918 et fev 1919.

 

4 leçons à tirer du modèle chinois :

1/ POPULATION stoïque,  unie, en « ordre de bataille / agression « virale » double  : organique et médiatique (Hubei et Chine traités de façon uniforme, mise en avant que des points « négatifs »,...

2/ GOUVERNEMENT CENTRAL efficace et relativement transparent.

3/ PAYS PUISSANT & AU TOP  TECHNOLOGIQUE :  financement  de la crise,  2 Hôpitaux de 1000 lits ( soit La Pitié & l’HEGP) adaptés aux besoins (isolement, réanimation,...) fonctionnant avec la 5G et construits en direct sur Internet en 2-3 semaines, séquencages génétiques, un écosystème digital « tout en un » unique avec Wechat (outil de base du confinement, localisation des sujets à risque, ,...)...

4/ FUTUR « DIGITAL LEADER » ? : crise comme probable « catalyseur », pour le développement de nouveaux concepts & outils digitaux, faisant  suite à la paralysie physique du pays : Tele Travail, Hôpital numérique & Télé Médecine, Télé Éducation,   ...

 

Le 22 février 2020

CHIFFRES & TRENDS (données officielles) :

- Cas cumulés :  76.4 k (75.1 hier) soit un « Parc des Princes »
- Cas observation :  53.4 k (54.7hier)
- Cas potentiels : 5.3 k ( 4.5 hier) 
- Cas « graves »:11.4 k(11.8 hier)=20%) 
- Décès cumulés : 2348 (2339 hier) 
- Guéris :                20.7k(18.1 hier)

 

Le cas de la Corée du Sud

1- Nombre de cas x 4 en 3 jours (un mort).

2- 2/3  (134/208) des cas à Dagu, ville de 2,5 M habts.

3- Les 3/4 (144/208) des cas sont concentrés sur les membres de l’Eglise de Jesus, ....qui possède une branche à Wuhan.

4- Une dame de la ville de Daegu, fait la une des journaux : alors qu’elle était un cas potentiel, elle a refusé le test, et de plus, s’est déplacée dans 4 lieux de cultes (alors qu’elle était soumise au confinement), et ainsi serait à l’origine de la centaine de cas constatés

5- Premières mesures décrétées : 3180  personnes contacts en quarantaine et la ville de Daegu est gelée.

6- Un risque supplémentaire, l’éventualité d’atteinte de la Corée du Nord, dont le système de santé, n’a pas la capacité actuelle de gestion (kits diagnostics,...).

 

Système médical chinois

1- Les chiffres de la mobilisation médicale : au total, 33k professionnels de santé répartis en 278 équipes ont été envoyés en renfort au Hubei.

2- Au niveau thérapeutique, la chloroquine (antiparasitante) à été autorisé à faire partie des cocktails antiviraux dans les multiples essais cliniques en cours.

3- Comme vu, dans un post précédent, une note positive :baisse de 75% des AVP (accidents de la voie publique avec 5000 décès par mois en Chine - cf <=> France :+/- 250 mois), depuis le début de la crise.

4- L’industrie pharmaceutique en Chine s’interroge sur son futur, car les patients sont de moins en moins enclins à aller rechercher leurs médicament dans des Hôpitaux surchargés, et vont s’orienter vers des e.solutions....

5- Prémices d’une reprise économique (et psychologique !) : avec des fréquentations de restaurant a la hausse (Shanghaï - liste des établissements ouverts transmise ce matin par Anne France), et également ouverture des casinos (Macao).

6- Air France, évalue un manque à gagner d’environ 150-200 M€, suite au virus, et n’envisage une re-ouverture des lignes, que courant avril (selon évolution).

 

Le 23 février 2020

CHIFFRES & TRENDS (données officielles) : 

- Cas cumulés : 77 k(76.4 hier) soit un «Stade de France»
- Cas observation : 51.8 k(53.4 hier)
- Cas potentiels :    5.3k (5.3 hier) 
- Cas « graves »: 11.4k(11.4 hier)=20%) 
- Décès cumulés : 2.444(2.348 hier) 
- Guéris :                 22.7k (20.7 hier)

Globalement un déclin dans les nouveaux cas en cours si l’on compare à la semaine précédente , mais il est encore trop tôt pour parler de contrôle de l’épidémie (possible rebond suite aux retours massifs du CNY dans les villes en cours).

 

Au niveau international :

1/ Globalement 1.200 cas(1 +/- 2% des cas en Chine), dans 26 pays et une dizaine de décès.

2/ L’inquiétude est à l’existence d’un écosystème favorable hors Chine, et sans aucun contact épidémiologique avec un patient ou une personne venant de Chine => cette pathologie hautement transmissible, peut se développer par elle-même, hors de son écosystème initial (= c’est enjeu : quand le virus du sida est sorti de son écosystème initial pour devenir une pandémie mondiale, cela à engendre 40 M de victimes en 40 ans,et souvent jeunes ...). 

3/ La dynamique récente (booming en Corée, Iran et Italie), nous laisse à penser, que le problème (& attention médiatique) va se déplacer hors de Chine. 

4/ Le risque majeur: atteinte d’un pays à système de santé non “compétent / flux potentiels : tests diagnostics, PPE  (Personal Protective Equipment), réanimation,.. 

5/Je m’interroge sur les datas réels de l’Iran : 18 cas et 4 décès en 2 jours ; très surprenant quand on sait que la cinétique d’un décès se situe autour de 4 semaines et que le temps de doublement en pleine crise à Wuhan,s’évaluait à 4 jours...

 

Le cas italien 

1/ 2 premiers Européens à décéder (femme 75 ans & homme 78 ans) 

2/ Au total, environ 50 cas identifiés avec 2 foyers en plus des 3 cas de Rome (parmi lesquels 2 touristes chinois placés initialement en réanimation et depuis en simple observation)

3/ 40 cas en Lombardie, autour de Codogno, à 60 km de Milan.Le premier cas découvert dans cette ville, un Italien chercheur chez Unilever, est hospitalisé en soins intensifs dans un état grave. Son épouse enceinte de huit mois, un ami et trois personnes âgées qui fréquentaient le bar du père de cet ami, font partie des personnes contaminées.A priori, cas contact en relation avec la Chine,mais en cours d’investigation.

4/  11 autres en Vénétie, la région voisine. 
Le premier mort, il y a 2 jours, alors qu'il était soigné à Padoue, n'a pas été en contact avec un malade connu et ce maçon à la retraite n'avait jamais mis les pieds en Chine. Il avait été hospitalisé il y a une dizaine de jours pour d'autres affections, avant d'être testé positif au nouveau coronavirus.

5/ Les autorités Italienne, ont pris les mesures de Santé Publique inhérentes aux 2 localités (fermeture écoles,...)

 

Retour d'expérience : Hôtellerie

  1/ 1er secteur touché depuis le début de la crise, les hôtels et restaurants à travers le pays se sont retrouvés très rapidement au ralenti, certains ont choisi de fermer leurs portes momentanément car les mesures imposées, très strictes,  ainsi que la désaffection totale du public pour les lieux publics ont eu un effet désastreux.              

2/ Si certains grand groupes (Accor,...) ont choisi de ne fermer aucun établissement et de protéger tous les emplois dans leurs hôtels, beaucoup de restaurateur indépendants ou de petites chaines d’hôtels se trouvent pour l’instant en grande difficulté.                               

  3/ On observe cependant un léger retour d’activité depuis 3 jours dans certaines provinces peu touchées par le Covid 19 où certains hôtels et restaurant annoncent une timide reprise.

4/ Lorsque la crise va s’atténuer, les hotels/restaurants en Chine s’attendent, comme lors de la période apres SRAS, a une reprise tres dynamique et intense car beaucoup d’événements et de voyages momentanément reportés seront a nouveau planifiés. 

5/ En ce qui concerne le retour de la clientèle chinoise a l’étranger, il faut s’attendre a un retour plus lent et progressif, sachant que les voyageurs choisiront d’abord les pays considérés sûrs ainsi que ceux qui se sont comportés le plus amicalement pendant la crise, la France en fait partie.

 

Comme toujours , patience & prévention (“3 M”: Masque - Main - Malade),

Dr Guillaume ZAGURY , spécialiste en Santé Publique & Innovations

 

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Olivier HK lun 24/02/2020 - 00:54

Bonjour, cet article est tres interessant. Serait-il possible de le poster quotidiennement ou est-ce qu'il existe un fil d'actualite quotidien sur wechat? Merci et bon courage pour la suite.

Répondre
Commentaire avatar

Olivier HK lun 24/02/2020 - 00:52

Bonjour, je trouve ce recap tres interessant, serait-il possible le publier de maniere quotidienne? y-a-t-il un fil d'actualite sur wechat? Merci et bon courage pour la suite.

Répondre

Expat Mag

Noho Travels « Je voulais voir plus, je voulais vivre plus »

Après avoir travaillé dans le marketing et la publicité, Arnaud décide de parcourir les routes du monde, ordinateur sous le bras. C’est avec son blog Noho Travels que ce Marseillais nous fait voyager