Mercredi 20 octobre 2021
TEST: 2287

CROYANCES POPULAIRES - La symbolique des chiffres en Chine

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 08/10/2012 à 00:00 | Mis à jour le 07/02/2015 à 12:48

 

Depuis des milliers d'années, les Chinois se fient à des croyances qui régissent tous les aspects de leur vie, de la naissance à la mort, au point de confondre parfois religion et superstitions? Zoom aujourd'hui sur la symbolique des chiffres, encore très présente aujourd'hui même parmi les jeunes générations

8 le chiffre porte-bonheur que l'on retrouve sur les plaque d'immatriculation des voitures les plus chères

Les croyances et superstitions chinoises, par leur singularité et leur portée, ont de tous temps fasciné les visiteurs occidentaux. En 1929 déjà, Henri Doré publiait plusieurs tomes suite à ses "Recherches sur les superstitions en Chine". On y apprend les nombreuses traditions et croyances des familles chinoises suite à la naissance d'un enfant, d'un mariage, d'un décès?

Les classiques
Mais commençons par le début ! Les superstitions les plus connues ? et les plus ancrées ? concernant les chiffres affectent beaucoup le quotidien des Chinois : choix de leur numéro de téléphone, de leur plaque de voiture, date de mariage, etc. Ainsi, 4 (si) est vraiment le chiffre du malheur, en raison de sa prononciation, très proche du mot "mort". Très superstitieux donc, les Chinois évitent de croiser le 4 plus que de raison. Dans beaucoup d'immeubles, on passe ainsi directement du 3ème au 5ème étage, du 13ème au 15ème, etc. Même les personnes qui ne se prétendent pas superstitieuses avouent qu'elles n'aimeraient pas que leur compte en banque ou numéro de portable se termine par un 4.

A l'inverse, le 8 représente véritablement la panacée et est porteur de bons présages. C'est ici encore à cause de sa prononciation (ba), proche du mot "fortune" ou "chance". Pas étonnant que les Jeux Olympiques de Pékin furent inaugurés le 8 août 2008, à 20h08 ! Le huit est en effet l'heureuse annonciation de richesse, de succès et de prospérité. Le chiffre 6 (liu) est également porteur d'une signification positive, qui peut se traduire par "tout se déroule comme prévu". Enfin le 9 (jiu) transmet une idée de perfection qui se remarque essentiellement en architecture. Ainsi, à regarder le temple du Ciel de Pékin de près, tout se décline en neuf exemplaires : les décorations, les portes? Tous ces détails symbolisent en fait les neuf marches qui mènent l'empereur au paradis. Pour leur heureuse prononciation, les Chinois aiment certaines de combinaisons de chiffres et n'hésitent pas à acheter, pour leur plaque d'immatriculation : 168 (yi liu ba) qui veut dire "la fortune sur toute la route" !

Ce que l'on connaît moins
Les grands événements de la vie sont également marqués et régis par ces superstitions. Ainsi, chaque nouvel an, le patriarche de la famille se saisit d'un calendrier et cherche les dates propices aux tâches à effectuer dans l'année : passer un examen médical, acheter une maison ou emprunter de l'argent. Les naissances, en particulier, suivent un protocole de rituels assez strict et complètement inconnu à nos yeux qui une fois encore est largement influencé par les nombres.

Ainsi, la superstition veut qu'on ne célèbre pas la naissance avant le troisième jour après l'accouchement. Alors que la mère reçoit pléthores d'offrandes en tous genres, le bébé est plongé dans un bain d'eau médicinale qui éloignent les mauvais esprits. Le trentième jour, on rase les cheveux du bébé et on les enferme dans une petite amulette qu'il portera ensuite autour du cou pour le protéger. Enfin, au 100ème jour se déroule une fête similaire au baptême occidental puisqu'il rassemble tous les membres de la famille autour d'un grand banquet. C'est à cette date au plus tard que le prénom de l'enfant doit être arrêté et ici encore, les nombres ont leur importance. On peut ainsi appeler son enfant d'après son poids: qi jin (7 livres) ou jiu jin (9 livres). On peut aussi le nommer en fonction de l'âge de son grand-père, surtout ce dernier a atteint l'âge respectable de 88 ans !

Morgane Delaisse, (www.lepetitjournal.com/shanghai.html), Lundi 8 octobre 2012

Cet article sur les chiffres porte bonheur est le premier d'un série dédiée aux croyances populaires en Chine. Tous les 8 du mois (on ne se refait pas !), nous vous ferons découvrir un aspect insolite de la culture et des petites superstitions de nos hôtes chinois. Rendez-vous donc le 8 novembre pour découvrir la place des animaux légendaires dans la vie réelle...

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet