Vendredi 17 septembre 2021

Un site internet misandre publie la photo d'un modèle nu à son insu

Par La Rédaction Séoul | Publié le 10/05/2018 à 02:59 | Mis à jour le 10/05/2018 à 03:15
Un site internet misandre publie la photo d'un modèle nu à son insu

Une communauté en ligne qui se qualifie "d'organisation féministe" est sous enquête policière pour un cas de harcèlement sexuel sur internet impliquant une photo d'un modèle masculin nu posant pour des étudiants en beaux-arts à l'Université Hongik de Séoul, qui a été publié en ligne sans le consentement de la victime.

 

L'affaire, qui a suscité la controverse, est apparue après qu'une personne non identifiée ait posté la photo sur le site "Womad", une communauté en ligne qui soutient la misandrie et le féminisme radical.

La photo aurait été prise à l'insu de la victime lors d'un cours de dessin de la vie à l'Université Hongik.


L'affichage en ligne de la photo comprenait une légende qui se moquait du modèle nu avec des nuances sexuelles.

Womad a supprimé la photo et les commentaires, mais une pétition en ligne a été lancée contre le groupe, exhortant le bureau présidentiel à punir l'auteur présumé.

Près de 26 000 personnes avaient signé la pétition mercredi après-midi.

 

La controverse a fait boule de neige après qu'un représentant des modèles nus artistiques ait déclaré dans une interview à la radio que la victime était très affligée.

Il a déclaré que la victime avait passé plusieurs jours à pleurer, sans pouvoir dormir ou manger.

La victime, qui était modèle nu en secret pour gagner de l'argent, craint que ses parents ou ses amis ne l'apprenne, selon le représentant.

 

L'Université Hongik, critiquée pour sa réponse tardive à l'incident, a déclaré qu'elle interdirait les smartphones dans toutes les classes où les modèles posent nus et obligerait tous les étudiants qui suivent ces cours à assister à une session sur la façon de traiter les modèles avec respect.

 

Pendant ce temps, un débat houleux fait rage sur la question de savoir si Womad doit être considéré comme un groupe féministe.

Megalia, une autre communauté féministe en ligne dont Womad est issu, est surtout connue pour sa campagne contre la violence sexuelle digitale et en ligne contre les femmes - en particulier celle qui implique les caméras cachées ou vengeance pornographique - été critiquée par certains pour leur tactique nommée "miroir", qui consiste à maltraiter les hommes pour leur genre de la même manière que les femmes en Corée l'ont été.

Les exemples de "miroir" incluent se moquer des hommes pour leur apparence physique, et même le manque de désirabilité sexuelle. Womad, d'autre part, rend obligatoire pour ceux qui voudraient obtenir une adhésion d'écrire "les hommes coréens sont des criminels".

 

Han Seo-hee, une ancienne chanteuse de K-pop, qui a été qualifiée de misandre par certains pour ses commentaires "féministes", a dit qu'elle était «envieuse» du modèle masculin nu dont la photo a été postée sur Womad :

"Quand les femmes deviennent des victimes, les autorités n'ont souvent rien fait. Mais quand un homme devient une victime, la police lance son enquête immédiatement. Je suis si jalouse des hommes, je peux presque pleurer. "

 

 

Nous vous recommandons
logo seoul

La Rédaction Séoul

L'édition de Séoul de lepetitjournal.com, le média de référence des Français, francophones et francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir