Jeudi 21 octobre 2021
TEST: 3208

Elias Kazi : "Soutenir et représenter les Français de l’étranger"

Par Damien Bouhours | Publié le 20/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 20/05/2021 à 00:00
Elias Kazi, tête de liste de Ensemble pour les Français de Corée et de Taïwan pour les élections consulaires 2021 pour la Corée du Sud et Taïwan

Elias Kazi est tête de liste de Ensemble pour les Français de Corée et de Taïwan pour les élections consulaires 2021 pour la Corée du Sud et Taïwan. Il revient avec nous sur son programme. 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases? 

Je m’appelle Elias KAZI, je suis installé à Taipei depuis 2013 avec mon épouse taiwanaise et nous avons une fille de 3 ans. Diplômé d’un double master ingénierie/MBA, je suis chef d’entreprise dans l’agroalimentaire.

Outre mon activité professionnelle, je suis pour la 4e année consécutive membre du comité exécutif de la Chambre de Commerce International France Taiwan (CCIFT) et élu Vice-président de l’Association des Français de Taiwan (AFT) depuis 2019. Faire partie de ces 2 associations représente mon engagement personnel dans le but d’œuvrer, en tant que bénévole, pour l’intérêt général de la communauté Française. 

Je suis également le fondateur du Marche de Noel Européen de Taipei, créé en 2020 au sein de l’AFT. 

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Afin de représenter au mieux les Français établis en Corée et à Taiwan, je souhaitais établir une liste de 6 personnes dont les profils étaient très distincts les uns des autres afin que chaque Français puisse se retrouver à travers l’un d’entre nous. J’ai également fait le choix qu’on ne soit lié à aucun parti politique dans le but d’offrir une liste avec des motivations basées uniquement sur les valeurs humaines. Pour finir les personnes présentes sur cette liste sont déjà engagées pour la communauté et/ou ont une réelle volonté d'aider pleinement la communauté française.

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les français de Corée du sud et de Taiwan ?

Les Français résidents de Corée et de Taiwan font face non pas à un grand défi mais à une multitude de défis au cours de leur expatriation liés par exemple aux frais de scolarité en école francaise locale, l'accès à une couverture santé internationale ou encore la préparation de la retraite. L'épidémie du Covid19 a également soulevé de nombreuses questions concernant les visas, le rapatriement ou encore le rapprochement familial.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l’étranger ?

Un conseiller des Français de l’étranger doit soutenir et représenter les Français de l’étranger auprès des Ambassades et Consulats de France. Par conséquent sa mission principale est de mettre en place des moyens de dialogues quotidiens avec les Français pour identifier les besoins et valoriser les échanges avec l’administration française afin de faire évoluer nos droits.

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

En plus des axes inhérents au statut de conseiller, nous aimerions développer ou approfondir les sujets suivants :

-          Les aides et l'accès à une éducation sur le modèle français

-          Les difficultés administratives du processus d'impatriation

-          Le flou concernant nos droits à la retraite et la couverture sociale internationale

-          La non collaboration des banques françaises locales

-          Le service consulaire actuel

 

Ensemble pour les Français de Corée et de Taïwan

Elias Kazi-Aoual

Emmy Le Saoût

Julien Nicoletti

Valérie Catrice-Brignon

Etienne Linck

Chiung-Fen Su

Ensemble pour les Français de Corée et de Taïwan


Pour en savoir plus sur les élections consulaires et les autres listes : Elections consulaires : modalités de vote et candidats à Séoul

 

Nous vous recommandons
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir