Lundi 18 octobre 2021
TEST: 3208

Anh Wartel : "La défense des intérêts de la communauté française"

Par Damien Bouhours | Publié le 18/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 18/05/2021 à 00:00
Anh Wartel, tête de liste pour Alliance Républicaine Nouvelle (ARN), Divers Droite

Anh Wartel est tête de liste pour Alliance Républicaine Nouvelle (ARN), Divers Droite, pour les élections consulaires en Corée du Sud et Taïwan. Elle revient avec nous sur son programme.

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ? 

Je m’appelle Anh Wartel, je suis médecin de formation et je suis directrice de recherche, spécialisée dans les essais cliniques dans le domaine des vaccins et de la santé publique.

D’origine vietnamienne, je suis arrivée en France à l’âge de 6 ans avec mes parents et mes deux frères. Dans le système éducatif français de l’école primaire jusqu’à la faculté de médecine, je crois à l'excellence française, ce qui explique d’ailleurs mon choix d’avoir scolarisé mes deux garçons dans les lycées français à l’étranger jusqu’au baccalauréat.

Après 18 ans d’expatriation dans différents pays d’Asie, ma volonté de m’investir auprès de la communauté française en Corée du Sud et à Taïwan est pour moi une façon de servir la France, mon pays d’adoption qui m’a tant donné et à qui je suis tellement redevable.

En ces temps particulièrement difficiles, avec une crise sanitaire d’une ampleur sans précédent, la communauté française a besoin d’être écoutée et soutenue. C’est pour cela que j’ai décidé de mettre mon expérience, mon envie d’agir et mon énergie au service des Français établis en Corée du Sud et à Taiwan, avec une équipe dynamique de femmes et d’hommes engagés.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

Nous sommes des femmes et des hommes présents en Asie depuis de nombreuses années (plus de 10 ans en moyenne) et dont l’âge, le contexte familial, le secteur professionnel et la localisation géographique sont représentatifs de la diversité de la communauté française dans notre circonscription. Nous avons décidé de monter une liste l’année dernière, juste avant la crise du COVID-19, pour défendre l’idée que les Français établis à l’étranger ont un rôle important pour le rayonnement de la France, chacun à son niveau.

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français de Corée du Sud et de Taïwan?

Le plus grand défi dans l'immédiat est la crise sanitaire et la capacité à obtenir des visas et à circuler librement entre l’Asie et la métropole. De nombreux Français ne peuvent plus se rendre en France pour voir leurs proches depuis plus d’un an, ce qui est une source de déchirement, de mal-être et de souffrance. Or on sait que l’équilibre physique, psychique, et psychologique est une composante essentielle de la santé!

La possibilité de trouver un soutien humain et moral au sein de notre communauté est primordial pour préserver notre bien-être et notre santé.

L’accès à la vaccination pour les étrangers vivant en Corée du Sud et à Taiwan ou pour ceux entrant en France cet été, est également un sujet de préoccupation auquel nous devons trouver des solutions avec le soutien de nos Ambassades et nos Consulats. Une fois élue conseiller des Français de l'étranger, je souhaiterais mettre a disposition mon expertise au service des Français pour les accompagner dans ce défi.

 

Que représente pour vous la mission principale de conseiller des Français de l'étranger? 

Les conseillers des Français de l'étranger sont des élus locaux, de terrain, partageant le quotidien de la communauté française résidant en Corée du Sud et à Taïwan.

Ils représentent une force de proposition auprès des Ambassades, des Consulats, des Parlementaires - députés et sénateurs élus de l’étranger - et des acteurs, des organisations, et les autorités au niveau local. Ils contribuent activement aux discussions autour des thèmes qui nous concernent tous au quotidien tels que l’enseignement, la culture, les impôts, les retraites, la couverture sociale et les formalités administratives.

Ils sont aussi des relais importants pour les Français en situation difficile (problèmes judiciaires, détresse sociale…) car leur réseau peut permettre de trouver des solutions.

Pour toutes ces raisons, il faut que les conseillers soient bien identifiés et visibles pour la communauté.

 

Pouvez-vous nous détailler les grands axes de votre programme ?

Notre conviction principale est que la défense des intérêts de la communauté française, dans des pays aussi dynamiques et stratégiques que Taïwan et la Corée du Sud, est un élément important pour le rayonnement de la France.

  • La communauté participe à la création de richesses, à l’innovation, à la défense des intérêts économiques et stratégiques français, tant par le biais d’initiatives entrepreneuriales que des multinationales,
  • Elle contribue au rayonnement culturel, grâce à une culture française vivante, active et dynamique (langue, éducation, création culturelle, savoir-faire…),
  • Elle permet la défense des valeurs françaises : démocratie, Droits de l’Homme, laïcité, préservation du patrimoine et de l’environnement,
  • Elle contribue à une meilleure compréhension du monde: les Français avec une expérience multiculturelle sont mieux armés pour affronter les défis d’aujourd’hui et de demain.

Nous avons d’ailleurs organisé récemment une rencontre très intéressante avec Nicolas Baverez (essayiste) et Jacky Deromedi (sénatrice) sur ce thème. A découvrir sur Youtube sur “Défendre les intérêts des Francais de l’étranger: un enjeu pour le rayonnement de la France”.

En plus des impacts de la crise sanitaire que nous avons déjà évoqués, d’autres sujets de préoccupation nous apparaissent essentiels en 2021 :

  • Défendre une culture française vivante autour d’institutions solides et d’événements fédérateurs, qui renforcent la communauté et lui donne de la visibilité,
  • L’accès, pour tous les jeunes Français de l’étranger, à une éducation sur le modèle français, alliant excellence et prise en compte les difficultés et des moyens de chacun,
  • La reconnaissance des droits familiaux des ressortissants français dans le pays d’accueil,
  • La possibilité de trouver un secours efficace au sein de la communauté française en cas de situation difficile (soutien humain et moral, fond d’entraide).

Ainsi nous nous engageons

  • A oeuvrer concrètement pour faciliter la vie des Français établis en Corée du Sud et à Taïwan,
  • A être disponibles auprès de chacun d’entre vous quand il le faut, particulièrement en cas de situation difficile,
  • A être efficaces dans nos actions et démarches auprès des différentes institutions françaises (représentation diplomatique, institutions éducatives, chambre de commerce…) au niveau local,
  • A communiquer de façon claire et précise.

 

Alliance Républicaine Nouvelle (ARN), Divers Droite

Anh Wartel

Younes Er Rajfi

Raphaëlle d’Ambrières

Stéphane Lambert

Colette Rouchès

Maxime Beyer

 

Pour en savoir plus sur les élections consulaires et les autres listes : Elections consulaires : modalités de vote et candidats à Séoul

Nous vous recommandons
Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir