Jeudi 20 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Corée du Nord, future destination touristique ? 

Par Stéphane Monier | Publié le 21/03/2019 à 16:58 | Mis à jour le 22/03/2019 à 10:24
Photo : Mansu Hill, Pyongyang
Tourisme Corée du nord

"Le Petit Futé" sort le premier guide consacré à l’un des pays les plus fermés au monde. L’édition sera tirée à 4.000 exemplaires dans un premier temps. 

 

Petit Futé Corée du nord
Le dernier né des guides du Petit Futé

Le guide suprême ? "Le Petit Futé" a lancé son édition spéciale sur la Corée du Nord, un des pays les plus fermés du monde. Il ne faudra néanmoins pas s’attendre à trouver les meilleurs adresses, comme dans une édition classique du titre : le livret ne recense que 16 hôtels et 13 restaurants. "Ce n’est pas un guide de restaurants. C’est une contribution pour mieux faire connaître le pays", confie Dominique Auzias, co-fondateur du Petit Futé. Le fascicule est donc rempli d’indications sur l’histoire, la politique et le mode de vie du pays, agrémentés par l’expérience de trois spécialistes.

Et alors que la France est un des seuls pays européen à ne pas entretenir de relations diplomatiques avec la Corée du Nord, et que le Quai d’Orsay l’a placé la destination en "orange", c’est-à-dire "ne pas s’y rendre, sauf cas exceptionnel", près de 400 Français tentent le voyage chaque année. L’ouvrage n’est donc pas dédié uniquement à cette poignée d’aventuriers et peut aussi servir de fascicule pour découvrir le pays… de loin. "Il y a 10 ans, nous avions sorti une édition sur la Sibérie, qui avait très bien marché, alors qu’il était pratiquement impossible de s’y rendre", détaille Dominique Auzias. 

Y aller ? ou pas !

 

Pour se rendre en Corée du Nord aujourd'hui, il faut passer par une agence validée par le régime. Il en existe douze dans le monde, dont deux en France. Le séjour coûte "entre 1800 et 2000 euros" pour 10 jours, vol non-compris. Un Français voyageant en Corée du Nord sera donc en sécurité, à la condition qu’il respecte scrupuleusement l’encadrement du voyage et qu’il ne "critique pas le régime", "ne touche pas aux affiches", "ne plie pas de journal où figure une représentation d’un leader" ou encore "ne prenne pas de photos", comme il est stipulé dans la rubrique faire/ne pas faire du guide.

Les autorités nord-coréennes confisquent parfois les objets des touristes à leur arrivée. Il n’est donc pas conseillé d'emporter Le Petit Futé avec soi, mais de télécharger sa version numérique sur son smartphone. "La version sur internet est élargie et mise en jour régulièrement. Le guide papier est une synthèse", détaille Dominique Auzias. Les différents protagonistes ont travaillé quatre ans sur le projet.

À son lancement, l’ambition des deux créateurs du Petit Futé, Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette était de proposer un guide pour toute la planète. Aujourd’hui, le titre couvre 195 pays. Il manque encore l’Irak, l’Arabie Saoudite, la Sierra Leone, le Libéria et le Nigéria, dont le guide devrait sortir début 2020. 

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

araujoce lun 01/04/2019 - 11:10

de mon point de vue, j'ai pour principe de ne pas me rendre dans les pays où je ne suis pas la bienvenue, aussi je pense que la Corée du Nord pourra attendre encore longtemps ma visite;-(

Répondre
Commentaire avatar

ok lun 10/06/2019 - 17:08

Je pense que la CDN comme les lecteurs ici s'en fichent complètement que vous y allez ou pas A bon entendeur

Répondre

Communauté

LEPETITJOURNAL.COM

Participez à notre enquête lecteurs (et gagnez un voyage)

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter lepetitjournal.com. Afin d’apprendre à mieux vous connaître, nous vous proposons de répondre à notre enquête lecteurs et peut-être gagner un voyage

Vivre à Séoul

Entreprendre, la solution de Florie pour travailler en Corée

Expatriée en Chine depuis 10 ans, Florie Deswaziere De Castro choisit de « suivre l’amour » jusqu’en Corée du sud en 2016. Œnologue, la Française pense retrouver un  travail rapidement. Sans succès...

Expat Mag

Istanbul Appercu
LITTERATURE

Simla Ongan : traductrice, une vie à crédit

Lancée sur le chemin de la traduction par son ancien professeur de français, Simla Ongan a traduit de grands noms de la littérature française, comme Louis-Ferdinand Céline ou Michel Tournier. Mais la