TEST: 3208

L’artiste sud-coréen Lee Ufan ouvre un centre d’exposition à Arles

Par Damien Bouhours | Publié le 31/03/2022 à 12:29 | Mis à jour le 31/03/2022 à 13:28
Photo : Lee Ufan devant l’ancienne nécropole d’ Alyscamps où il expose jusqu’en septembre 2022 (Copyright Studio Lee Ufan / Photo Claire Dorn)
Lee Ufan à Arles

Lee Ufan Arles, un centre d’exposition dédié aux oeuvres de l’artiste coréen Lee Ufan va ouvrir à Arles le 15 avril prochain. Une manière de découvrir les oeuvres de l'artiste, amoureux de la France. 

 

Lee Ufan et Arles, une histoire de coeur

Le vendredi 15 avril 2022, ouvrira au cœur de l’Hôtel Vernon, bâtisse du XVIIe siècle, située dans les vieux quartiers d’Arles, Lee Ufan Arles. Lee Ufan Arles a pour ambition d’être un centre d’exposition visant à faire découvrir les œuvres de l’artiste, mais aussi d’être un lieu de vie et afin de soutenir et de parrainer diverses activités artistiques et culturelles.

Après ses expositions au château de Versailles en 2014 ou au Centre Pompidou Metz en 2019, Lee Ufan écrit une nouvelle page de sa relation passionnée avec la France. Lee Ufan Arles est le troisième lieu grand lieu de présentation de ses œuvres, après le Lee Ufan Museum de Naoshima ouvert en 2010 et l’Espace Lee Ufan du Busan Museum of Art ouvert en 2015.

 

Lee Ufan Arles
Relatum - the stage, 2022 © Hervé Hote  

 

L'Hôtel Vernon aménagé par Tadao Ando

Aménagé avec l’aide amicale de l’architecte Tadao Ando, qui a déjà signé le premier musée Lee Ufan sur l’île japonaise de Naoshima en 2010, Lee Ufan Arles propose un parcours proposant sculptures, installations et une sélection de près d’une trentaine de peintures. Les espaces d’exposition du rez de chaussée invitent ainsi à découvrir une dizaine de sculptures que Lee Ufan nomme, depuis 1972, par le nom latin de Relatum. L’artiste intervient peu sur les matériaux naturels et industriels qui composent ses sculptures, pierre, plaques d’acier, verre, coton papier, bois, corde, cuir, huile, paraffine ou l’eau. Leur sélection et leur positionnement dans l’espace sont des moments primordiaux de la création. La rencontre entre ces éléments et la relation qui en découle est le concept central de ces œuvres. Au premier étage, Lee Ufan expose des peintures dans des salles où l’on peut déambuler en suivant la chronologie et les évolutions successives des gestes de l’artiste.

 

Le deuxième étage accueillera expositions temporaires et événements. La designer Constance Guisset a aménagé l’accueil, les vestiaires et la boutique de Lee Ufan Arles. Ces espaces ouverts au public ont été pensés comme un lien entre l’écrin du bâtiment historique et les œuvres de l’artiste.

Une tête sculptée sculptée dont l’effigie est attribuée à Antonin le Pieux a été découverte dans un mur de l’Hôtel Vernon pendant la restauration de l’édifice. Cet empereur, successeur d’Hadrien et qui a installé Marc Aurèle, est de la lignée des Antonins. Son règne long et pacifique marque l’apogée de l’empire romain.

Il est originaire de Nîmes, ville jumelle d’Arles, et sa présence en ce lieu est un signe du temps. Le buste occupe désormais un espace dans le parcours, tel un autel des ancêtres.

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Séoul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale