Mercredi 14 novembre 2018
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LES UNIVERSITES DE SÃO PAULO - La Fundação Getulio Vargas (FGV)

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 01/07/2015 à 22:05 | Mis à jour le 02/07/2015 à 04:16

Chaque année, de nombreux étudiants français viennent en échange dans les universités du Brésil. Lepetitjournal.com vous propose ainsi un tour des campus paulistas afin de vous donner des informations pratiques si vous êtes amenés à venir y étudier. Pour la Fundação Getulio Vargas (FGV), nous avons rencontré Suzanne, la Canadienne, Carlotta, l'Italo-Allemande et Clémence, la Française, qui sont toutes les trois en double diplôme Sciences Po Paris - FGV, afin qu'elles nous présentent leur université d'accueil.

Pourquoi la FGV ?
Cl : "Pour moi, l'Amérique latine était assez attirante et inédite comme expérience. Un professeur que j'ai eu en échange aux Etats-Unis m'avait ainsi encouragé à m'y rendre et mon entourage m'avait plus particulièrement recommandé le Brésil."
S : "Après une troisième année passée à l'étranger, l'idée de terminer mes études en France ne me plaisait pas tellement, j'ai donc décidé d'étudier à la fois à Sciences Po et à la FGV."
Ca : "Je me suis tournée vers la FGV pour mon choix de master parce qu'elle propose un double diplôme avec Sciences Po. La FGV a plutôt une bonne réputation et Sciences Po m'apporte aussi une garantie au niveau de la qualité du diplôme. Faire une première année à Paris et ensuite à la FGV pour avoir un master dans chacune des deux universités est vraiment intéressant."

Comment se déroule l'organisation des cours ?
Cl : "Notre master, International Relations - Management & Trade, a lieu le soir en général, en fonction des modules. Nous en avons deux par semestre d'environ un mois et demi, à raison de trois cours de trois heures par semaine."
S : "Pour les undergraduate, les cours sont de 1h30 ou 2h. Les classes ne sont pas en amphithéâtre, il y a environ 40 étudiants par classe. Le plus de ces classes, c'est qu'elles sont sponsorisées par des entreprises, elles fournissent tout le matériel des salles."
Ca : "Beaucoup d'étudiants de notre master sont français, américains, italiens et allemands. Ce sont des étudiants d'autres double diplômes ou qui restent six mois, donc cela permet de ne pas rester uniquement entre nous."

Les cours sont-ils exclusivement en portugais ?
Cl, S et Ca : "Nos cours sont en anglais, mais il y a une vérification du niveau de Portugais. Pour les autres cursus, il y a le choix entre des cours en portugais et en anglais." 

La FGV est-elle payante ?
Cl, S et Ca : "Nos frais de scolarité sont ceux de Sciences Po, mais les Brésiliens payent entre 3.000 et 4.000 réais par mois pour une graduation, en fonction de la faculté et par exemple plus de 7.500 réais par mois pour un master à la EESP (Economie)."

Comment se passe la communication au sein de la FGV ?
Cl : "Les contacts se font principalement par courriel ou par Facebook pour des groupes de travail et pour la promotion. On a aussi accès à une e-classe sur la plate-forme."
S : "Je trouve que globalement le bureau des étudiants internationaux nous informe assez bien des événements, et surtout du programme CEMS."
Ca : "Le CEMS est un réseau universitaire business entre la FGV et des universités européennes qui proposent un double diplôme dans le Master of International Management (MIM). Il faut faire un an dans l'université d'origine et un autre dans celle d'accueil, avec en plus un stage à la fin." 

Quels types d'activités propose la FGV ?
Cl, S et Ca : "L'un des très bons côtés de la FGV, c'est son implication dans le sport avec des entraînements d'un bon niveau et qui sont gratuits. Le comité sportif est très présent et propose de nombreuses compétitions et tournois. Nous avons aussi eu la chance de participer au projet Yale MBA Social Business. Tous les ans, Yale choisit un pays pour faire un projet de consulting en entreprise, le principe étant de faire une collaboration entre une équipe d'étudiants de Yale et une autre de la FGV. Cette année la FGV y a participé et a travaillé avec Yale sur le thème de la santé."

Au niveau de la nourriture, qu'est-ce qu'on mange à la FGV ?
Cl, S et Ca : "La nourriture du réfectoire est de très bonne qualité, elle permet de manger un déjeuner au kilo. A part ça, il y a des sushis et une lanchonete qui sont aussi de bonne qualité, en moyenne un repas y coûte 20 réais."

Au niveau du logement la FGV propose-t-elle des chambres ?
Cl, S, Ca : "Les annonces de logement diffusées à la FGV sont peu nombreuses, mais utiles. Pour trouver plus d'offres, il faut aller sur les groupes ou pages Facebook."

Un conseil pour les futurs étudiants de la FGV ?
Cl : "Le paradoxe du Brésil, c'est sa douceur de vivre et sa violence. Il fonctionne différemment, il a une logique propre dont il faut avoir conscience et qu'il faut comprendre pour s'y sentir bien. Je crois qu'il faut avant tout être ouvert d'esprit."
S : "Pour moi, il ne faut pas penser avec un esprit étranger, tout ne fonctionne pas comme dans notre pays d'origine ou comme en France."
Ca : "C'est vrai que tout prend son temps mais on apprend justement à relativiser pour y faire face. Il y a beaucoup d'endroits où sortir et de bons quartiers à São Paulo."

Christine REBECHE (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 2 juillet 2015

*Photo : Bruna Fonseca

- Voir le site de la FGV

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Que faire à Sao Paulo ?

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet