Mardi 17 septembre 2019
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPRESSION DE LA SEMAINE - Rodar a baiana

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 18/04/2017 à 22:03 | Mis à jour le 08/02/2018 à 13:03

Lepetitjournal.com vous présente, chaque semaine, une expression brésilienne. De quoi améliorer son portugais tout en se divertissant ! Cette semaine : "rodar a baiana"


"Rodar a baiana" signifie en français "tourner la Bahianaise".

Il faut remonter au début du 20e siècle pour en comprendre l'origine. A Rio, les célèbres blocos du carnaval défilaient déjà. Certains hommes avaient parfois des gestes déplacés envers les jeunes filles déguisées, nommées Baianas.

Afin de faire cesser ces troubles, des capoeiristas (hommes pratiquant la capoeira) revêtaient aussi des déguisements bahianais et se mêlaient aux femmes. Ainsi, lorsqu'un homme s'apprêtait à toucher l'une d'entre elles, le capoeirista réalisait une figure visant à frapper l'oreille du malotru. La foule, de loin, ne voyait que la Bahianaise tourner !

Ainsi, on utilise l'expression pour dire que l'on fait un esclandre, que l'on réagit violemment, de manière démesurée et que l'on dit tout ce qui nous passe par la tête dans un moment d'énervement. En français, on pourrait le traduire par : "faire un scandale", "exploser".

Exemple 
"Ontem, precisei rodar a baiana para encontrar o gerente da loja" qu'on pourrait traduire ainsi en français : "Hier, j'ai dû faire un scandale pour voir le directeur du magasin".

A la semaine prochaine !

APB (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Bogota Appercu
ENVIRONNEMENT

En Amazonie, les FARC passent au vert

Après des décennies de conflit, les FARC , ont signé un accord avec le gouvernement colombien il y a trois ans. Depuis peu, d'anciens guérilleros ont décidé de se mobiliser afin de sauver la forêt.

Que faire à Sao Paulo ?

ÉCHAPPÉE BELLE

Escapade sur l’île de Paquetá

Située à 16km de Rio au fond de la baie de Guanabara, cette île de 16km2 est un véritable havre de paix : les voitures sont interdites, les rues ne sont pas bitumées d’où un certain calme très (...)

Sur le même sujet