COMMUNAUTE – Français du Monde, pour plus de solidartié

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 12/12/2007 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:20

Il existe deux associations qui regroupent les conseillers à l´assemblée des Français de l´étranger (AFE) : l´Association Démocratique des Français à l'étranger : ADFE-Français du Monde et l´Union des Français de l´étranger. Lepetitjournal a rencontré Anne-Marie Maculan, conseillère ADFE-Français du Monde en déplacement à Sao Paulo où elle siège au comité consulaire pour la protection et l´action sociale

Anne-Marie Maculan (Photo AFP)

Depuis quand existe l´ADFE-Français du monde ?

L'ADFE a été fondée en 1980 pour répondre à la demande de nombreux Français et Françaises résidant hors de l'hexagone qui, en raison de leur sensibilité politique, ne souhaitaient pas adhérer à la seule association qui existait alors. Aujourd'hui, l'ADFE est présente dans 90 pays.

Qu´est-ce qui différencie votre association ?
Elle travaille, propose, agit dans une mouvance de gauche plurielle. Elle rassemble ceux et celles de nos compatriotes qui partagent les mêmes idéaux de solidarité et justice sociale, qui s'engagent dans la protection de l'environnement, qui défendent la tolérance, le pluralisme, la transparence et la démocratie et qui aspirent à une meilleure compréhension entre les peuples et les cultures.

Est-ce-que vous pouvez nous citer des initiatives marquantes de l´ADFE-Français du Monde ?
C'est à l'initiative de l'ADFE que, depuis 1982, les conseillers à l'AFE sont élus au suffrage universel. Avant ils étaient nommés par les ambassadeurs. L'ADFE est à l'origine des trois comités consulaires (bourses scolaires, protection et action sociale, emploi et formation professionnelle) qui analysent les demandes d´aide de nos compatriotes. C´est à son initiative que la caisse des expatriés est devenue la Caisse des Français de l'Étranger.
Enfin, l'ADFE est fière de pouvoir inscrire à son actif la création de l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger qui gère des lycées à l´étranger. Nous en avons trois au Brésil : Rio, São Paulo et Brasilia.

Sur quel projet important travaillez-vous au sein de l´ADFE-Français du Monde ?
Avec nos sénateurs, nous travaillons sur le projet de création de députés pour nous représenter a l´Assemblee nationale comme cela existe en Italie et au Portugal.

Concernant le Brésil, quelles sont vos préoccupations principales?
Il y en a plusieurs :
- les personnes âgées sans famille et isolées qui ignorent la possibilité de demander des allocations au consulat,
- les enfants dont le parent français a disparu, qui vivent dans des régions éloignées auxquels nous souhaitons pouvoir garantir des conditions de santé, d´éducation et de maintien de l'identité culturelle française,
- l´accès à l´enseignement dans nos trois lycées où les demandes progressent et impliquent des investissements immobiliers importants à financer.

Si vous deviez exprimer un souhait en cette fin d´année ?
Un souhait citoyen : pour celles et ceux qui ne l´ont pas encore fait, allez vous inscrire au consulat sur les listes électorales avant le 31 décembre et n´oubliez pas d´aller voter aux élections !

Joseph SIVIERI. (www.lepetitjournal.com - São Paulo) mercredi 12 décembre 2007

Le site de l´ADFE-Français du Monde : www.adfe.asso.fr

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction São Paulo !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale