Dimanche 26 mai 2019
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CAROLINE VABRET – Une jeune diplomate au service de la France au Brésil

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 11/03/2013 à 00:05 | Mis à jour le 08/02/2018 à 13:03

Lepetitjournal.com avait rencontré Caroline Vabret il y a un an et demi, alors qu'elle venait d'entrer en fonction au Consulat de France à São Paulo.  Bilan d'une année et six mois au service de la France au Brésil

Caroline Vabret a le Brésil dans le sang. Au cours de son enfance, elle réside pendant plusieurs années en Guyane française. Très jeune, elle tombe sous le charme de la culture brésilienne et multiplie les voyages en Amérique Latine. Après des études à Sciences Po, elle embarque en 2004 pour Rio de Janeiro.

Premiers pas dans la diplomatie
Elle y travaille comme vacataire au Consulat Français. L'occasion pour elle de se familiariser avec le milieu de la diplomatie culturelle et de faire ses premiers pas au Brésil. A Rio, elle se charge de la programmation scolaire de la Biennale du livre. Cette année-là, la France est l'invitée d'honneur de la manifestation. La délégation française d'auteurs est nombreuse. Cette expérience est décisive.

De retour en France, Caroline décide de tenter le concours du Ministère des Affaires Etrangères. La préparation est intense, le concours difficile. A la deuxième tentative, elle décroche le sésame tant convoité et entre au Quai d'Orsay, où elle se retrouve très vite en charge des dossiers brésiliens. Le coup de foudre pour le Brésil ne se dément pas.

Lorsque se présente la possibilité de participer au Programme d'échange entre le Ministère des Affaires Etrangères Français et l'Itamaraty – son pendant brésilien -, elle saute sur l'occasion. Ce programme offre l'opportunité à des diplomates français de travailler pendant un an au sein du Ministère des Affaires étrangères brésilien, et inversement pour les diplomates brésiliens. Et revoilà Caroline sur le départ...

En poste au Brésil
Le ministère des Affaires étrangères brésilien - l'Itamaraty - est installé dans la capitale du pays. "Vivre à Brasilia pendant une année a été une expérience à la fois déconcertante et inouïe dans mon parcours.  Après la surprise et des premiers temps difficiles, j'y ai découvert un cadre de vie agréable", déclare-t-elle. Caroline y fait l'expérience de modes de travail différents de ceux qu'elle a connus lors de ses premières années en tant que diplomate. Elle est particulièrement marquée par la stratification hiérarchique qui règne dans l'administration brésilienne.

En 2011, un poste se dégage au Consulat de São Paulo. La jeune diplomate prend ses quartiers au 1842 de l'Avenida Paulista. Devenue Consule Adjointe chargée de la presse et des Affaires Politiques, elle prend en main la stratégie de communication du Consulat et le suivi des affaires politiques pour les Etats de São Paulo, Paraná, Rio Grande do Sul, Santa Catarina et Mato Grosso do Sul.  

Un mode de vie intense et haletant à São Paulo
Cette nouvelle vie est palpitante. "A São Paulo, il existe un brassage unique entre l'économie, la culture, la politique, la société civile, etc. On y trouve toutes les facettes du Brésil", déclare Caroline.

Même loin de la capitale, son travail lui permet ainsi d'évoluer et de s'épanouir pleinement dans la profession de diplomate. Les déplacements et rencontres à l'extérieur sont réguliers. Le quotidien est intense et excitant, même si la jeune femme ne cache pas que le rythme est soutenu, au Consulat comme dans le mode de vie paulistano.

Avec le renouvellement récent des équipes municipales et la candidature à l'Exposition Universelle de 2020, la ville est en pleine ébullition et face à de nombreux défis. Diverses politiques d'amélioration des infrastructures et d'aménagement du territoire sont lancées. Le Consulat français est sur le qui-vive et chargé de suivre tous les dossiers en cours. Avec ses collègues, Caroline réalise quotidiennement la revue de presse interne pour le Consulat. Elle doit tenir au fait les équipes diplomatiques aussi bien localement, qu'à Paris.

Dans quelques jours se tiendront les fêtes de la francophonie, autre sujet qui tient à cœur à l'équipe du Consulat français, ainsi que des autres représentations francophones de la ville. Caroline, qui a étudié les relations internationales et les politiques culturelles, peut s'en donner à cœur joie dans cette mégalopole hyperactive aux projets culturels sans cesse renouvelés. São Paulo l'a conquise.

Caroline aime plus particulièrement le quartier de Vila Madalena, où elle réside. La place Benedito Calixto, le café Pau Brasil, les soirées Samba du "O do Borogodo" sont autant d'adresses qu'elle affectionne.

Dans un an viendra théoriquement le moment du départ. Les postes se renouvellent tous les trois ou quatre ans au Consulat. Pour l'instant, Caroline Vabret peine à envisager de quitter le Brésil. Mais les opportunités devraient être nombreuses pour la jeune femme, forte de ses expériences acquises au cours de ses années au Brésil.

Vous pouvez retrouver la précédente interview de Caroline Vabret ici.

 Julia PARTOUCHE (www.lepetitjournal.com/sao-paulo) lundi 11 mars 2013

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet