Dimanche 23 février 2020
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PORTRAIT – Le "Rei" Pelé

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 16/08/2011 à 00:05 | Mis à jour le 14/11/2012 à 13:33

Après la musique et le cinéma, lepetitjournal.com vous propose une nouvelle série de portraits. Cette fois-ci, ce sont les grands sportifs brésiliens qui seront à l'honneur. Qui de mieux pour ouvrir le bal que celui qui a été déclaré "Athlète du siècle" par le CIO (Comité International Olympique) et a fait vibrer le monde du ballon rond pendant plus d'un quart de siècle ?

"Pelé fait partie des rares personnes qui ont contredit ma théorie : au lieu de 15 minutes de gloire, il en aura 15 siècles " estime Andy Warhol. Pelé est une légende, non seulement du football brésilien, mais aussi et surtout du sport mondial. Sa carrière n'est qu'un immense tourbillon de titres et de records, nationaux et internationaux : 1.281 buts en 1.363 matchs, plus jeune champion du monde (à 17 ans), unique joueur à avoir remporté trois Coupes du Monde (1958, 1962, 1970), un des deux seuls à avoir marqué lors de 4 Coupes du Monde. En club, il a remporté 6 Coupes du Brésil, 2 Copas Libertadores (1961, 1962), 2 Coupes Intercontinentales (1962, 1963) et a été 11 fois vainqueur du Championnat de São Paulo. On peut aussi ajouter un sacre de "meilleur joueur du XXème siècle " par la FIFA.

Un seul club en 18 ans : Santos

D'après Pelé lui-même, "il semble que Dieu (l)'ait mis sur Terre avec comme mission de jouer au football". Né le 23 octobre 1940, à Três Corações dans le Minas Gerais, Edson Arantes de Nascimento, découvre rapidement l'univers des stades, par le biais de son père, joueur de football. Lorsqu'il a trois ans, sa famille part s'installer à Bauru, dans l'Etat de São Paulo. Edson, dont le surnom deviendra très vite Pelé, y est repéré à 13 ans, par l'entraîneur du club local, Waldemar de Brito. C'est encore grâce à ce dernier qu'il signera au Santos FC, en 1956, affirmant aux dirigeants le potentiel de son protégé : "Ce gamin sera le meilleur joueur de football du monde".

Un joueur titulaire étant blessé, Pelé a très vite l'occasion d'intégrer l'équipe de professionnels de Santos. Rapidement, il marque de nombreux buts et brille, se faisant remarquer et convoquer en équipe nationale dès le mois de juillet 1957, pour le match de la Copa Roca contre l'Argentine (il marquera d'ailleurs).

1958 est l'année de la Coupe du Monde en Suède. Pelé n'est âgé que de 17 ans, mais il est invité dans cette aventure par l'entraîneur des Auriverdes. Pour cause de blessure, il ne pourra disputer les premiers matchs, mais sera titularisé lors des trois rencontres de phase finale, inscrivant 6 buts ! Il y gagne le titre de plus jeune champion du monde et de 2ème meilleur attaquant de la compétition, derrière Just Fontaine, auteur de 13 réalisations. Le Brésil accède pour la première fois de son histoire à la 1ère place mondiale, et conquerra  son second titre en 1962.

S'engage alors une période très faste pour le joueur, puisque son club de Santos enchaîne matchs et victoires. Lors de tournées en Europe, les grands clubs du Vieux Continent s'intéressent de près à la Perle Noire brésilienne ; le Gouvernement déclare Pelé "Trésor National", interdisant donc sa vente à tout club étranger... Mais les blessures atteignent de plus en plus souvent le héros qui parvient tout de même à disputer quelques rencontres au cours de la Coupe du Monde 1966 : la renommée d'attaquant de Pelé n'est plus à faire ; c'est l'homme à abattre et les défenseurs se font rudes. Des agressions bulgares, puis portugaises le mettent à terre. Le Brésil rentrera battu et déçu de cette compétition.

Le retour en club est bénéfique, puisqu'il est synonyme de retour au jeu et à la victoire. En 1969, il inscrit sur pénalty son millième but au Maracanã : c'est l'euphorie générale. L'année suivante, la Coupe du Monde est organisée au Mexique et fait historique, c'est la première fois qu'elle sera retransmise en couleurs à la télévision. C'est l'opportunité pour le monde entier de voir les jaunes et verts remporter leur 3ème titre, contre l'Italie.

Avant la retraite, un passage aux Etats-Unis
Pelé a déjà 31 ans lorsqu'il décide de mettre un terme à sa carrière internationale, il a le droit à une ovation du public réunit au Maracanã. En 1974, il choisit  d'arrêter sa carrière professionnelle. Toutefois ayant besoin d'argent, il accepte l'offre du New York Cosmos et rejoint le championnat de soccer nord-américain. Ce n'est pas un sport qui y est très répandu et l'arrivée du Rei va en permettre l'expansion.

En 1977, c'est le vrai clap de fin et le 1er octobre, son match d'adieu Cosmos contre Santos est organisé : il évolue au cours de la 1ère mi-temps au sein de sa dernière équipe, avant de rejoindre Santos pour la 2ème partie de la rencontre. Le jeune retraité est nommé "Citoyen du Monde" par l'ONU. Il s'engage dans de nombreuses actions humanitaires se faisant ambassadeur de bonne volonté pour l'UNICEF, faisant campagne contre la drogue. Il cherche notamment à apporter du soutien aux enfants en difficultés. Sous la présidence de Fernando Henrique Cardoso, il devient de 1995 à 1998 Ministre des Sports.

Homme d'affaire avisé, il gère à la perfection l'après-football : il tourne dans plusieurs films, participe à de nombreuses campagnes de publicité (Mastercard, Loterias Caixa, Vuitton, etc.), écrit son autobiographie. D'après le Corriero dello Sport, il gagnerait 18 millions de dollars annuels. Presque 35 ans après avoir cessé de jouer, les titres continuent à pleuvoir : ainsi, il a été nommé Ambassadeur Honoraire de la Coupe du Monde 2014, qui aura lieu au Brésil, et le mois dernier il a été désigné "Patrimoine sportif historique de l'Humanité".

Amélie PERRAUD-BOULARD (www.lepetitjournal.com ? Brésil) mardi 16 août 2011

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

Une discrimination à l’embauche fondée sur l’âge

Que l’on soit considéré trop jeune ou trop âgé, l’étude "Opportunity Index 2020" réalisée par Linkedln démontre que l’âge est un obstacle majeur aux opportunités de travail pour les salariés du monde.

Que faire à Sao Paulo ?

Les séries françaises qui cartonnent à l’étranger

Les séries françaises s’exportent de plus en plus à l’étranger. De Capitaine Marleau au Bureau des légendes, découvrez les séries tricolores qui passionnent les téléspectateurs du monde entier.

Sur le même sujet