Jeudi 15 novembre 2018
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MINUTE ECO - Pas de Maracanã pour Lagardère Sports, Michel Temer et Aécio Neves menacés, Latam change sa politique de bagages

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 18/05/2017 à 22:03 | Mis à jour le 19/05/2017 à 00:23

Toutes les dernières informations économiques de la semaine liées au Brésil, c'est la "Minute éco" que Lepetitjournal.com vous propose chaque vendredi.

Lagardère Sports renonce à la concession du Maracanã
Alors que l'on pensait l'affaire bouclée, le groupe français a finalement décidé de se retirer à son tour de l'appel d'offres concernant la concession du stade mythique de Rio, selon Les Echos. Lagardère Sports était le dernier repreneur encore en lice, mais l'absence de garanties juridiques et financières ont motivé sa décision. De plus, devant notamment le refus de Flamengo de voir le groupe français s'emparer de la concession, l'Etat de Rio de Janeiro envisageait de lancer un nouvel appel d'offres. Lagardère Sports gère deux stades au Brésil, à Fortaleza et Belo Horizonte. 

Lula fixé sur son sort fin juin
Sergio Moro a fixé lundi au 20 juin la fin de la présentation des arguments de la défense de l'ex-président brésilien, cité dans le cadre de l'opération Lava Jato, selon l'AFP. Si aucun délai ne l'oblige à se prononcer dans la foulée, dans d'autres affaires, il avait généralement annoncé sa décision entre trois et 15 jours plus tard. La semaine dernière, Lula, 71 ans, était venu à Curitiba (Parana) se défendre devant le juge d'accusations selon lesquelles il aurait reçu un appartement en triplex dans une station balnéaire en guise de pot-de-vin du groupe de construction OAS. Sergio Moro a rejeté lundi un ultime recours de la défense et décrété la fin de l'instruction dans cette procédure, à laquelle s'ajoutent quatre autres pour corruption ou blanchiment d'argent, des accusations que Lula nie farouchement. S'il est reconnu coupable et la décision confirmée en appel, il encourt une peine de prison et ne pourra pas se présenter à l'élection présidentielle de 2018, alors même qu'il est actuellement en tête des intentions de vote.

Du changement pour les bagages chez Latam
Attention si vous voyagez sur Latam. Depuis jeudi, le poids maximum accepté pour chaque bagage en soute sur les vols intérieurs comme internationaux est de 23 kilos (contre 32 auparavant pour les vols internationaux), selon Agência Brasil. Pas de panique si vous avez déjà acheté vos billets, cette mesure vaut pour ceux achetés à partir de ce vendredi. C'est à partir de juillet que la compagnie aérienne proposera son nouveau tarif "discount" pour ses vols intérieurs à destination des passagers voyageant sans bagage en soute (tout bagage supplémentaire pour ce tarif vaudra 30 reais). Même lancement chez Azul et Gol, mais à partir, respectivement, du 1er et du 20 juin. Pour sa part, Avianca préfère encore attendre un peu avant d'adopter ce modèle.   

Des tests pour détecter la séropositivité bientôt en vente en pharmacie au Brésil
L'Agence nationale de vigilance sanitaire brésilienne (Anvisa) est en cours de validation d'un test pour détecter la séropositivité qui serait vendu en pharmacie, selon Agência Brasil. Baptisé Action, il peut détecter le virus du Sida à partir de 30 jours d'incubation minimum et donne un résultat en 20 minutes. En cas de résultat négatif, il est nécessaire de refaire le test un mois plus tard. 

Un enregistrement menace sérieusement Michel Temer
Le début de la fin pour le président brésilien ? O Globo a dévoilé mercredi soir un enregistrement réalisé début mars dans la résidence officielle de Michel Temer par le propriétaire du groupe agro-alimentaire JBS, Joesley Batista, qui le destinait à la justice. Ce dernier insinue au président brésilien qu'il maintient Eduardo Cunha, actuellement emprisonné à Curitiba, sous silence en le payant - sans que cela soit explicitement dit. Et Michel Temer de lui répondre qu'"il faut continuer". Après une réunion d'urgence au Planalto, la présidence de la République a réagi en indiquant que Michel Temer n'avait jamais sollicité le moindre paiement pour obtenir le silence de l'ancien président de la Chambre des députés brésilienne. Des manifestations improvisées ont eu lieu à Brasilia et São Paulo notamment - d'autres étaient prévues pour jeudi soir, et les séances de travail des députés et sénateurs ont été suspendues. Plusieurs députés ont immédiatement déposé une demande officielle de destitution du président Temer. La Cour suprême a autorisé l'ouverture d'une enquête à l'encontre du chef de l'Etat. L'ancien président Fernando Henrique Cardoso, non convaincu par la défense de Michel Temer, a suggéré des explications plus claires voire sa renonciation. Cependant, dans une courte allocution télévisée jeudi après-midi, le président a martelé qu'il ne renoncerait pas, émettant le souhait d'une enquête rapide pour confirmer sa bonne foi. Trois ministres seraient sur le point de démissionner d'un gouvernement qui semble avoir perdu toute la crédibilité qui lui restait. 

Les marchés brésiliens plongent
Signe de vive inquiétude, la séance de Bourse a été suspendue jeudi - une première depuis 2008 - après une chute de 10,7% du principal indice brésilien et de quasiment 6% du real à l'ouverture, selon l'AFP. Anticipant ce mouvement de panique des investisseurs, la Banque centrale du Brésil avait publié dès jeudi matin un communiqué dans laquelle elle assure "suivre de près la situation et agir pour maintenir le bon fonctionnement des marchés".

Un autre enregistrement met en cause Aécio Neves
Celui-ci est encore plus flagrant. Egalement effectué par Joesley Batista, l'enregistrement prendrait en flagrant délit le sénateur et ancien candidat à la présidentielle demandant un versement de 2 millions de reais afin de pouvoir payer ses avocats le défendant dans l'opération Lava Jato. L'argent, en liquide, a été livré à l'entreprise d'un autre sénateur PSDB par le cousin d'Aécio Neves, suivi par la Police fédérale durant tout le trajet. Aécio Neves a déclaré qu'il s'agissait d'un événement "personnel", qu'il était prêt à justifier. Cependant, le sénateur dont l'entreprise aurait reçu l'argent a indiqué ne connaître personne du groupe JBS. Des perquisitions ont eu lieu dès jeudi matin chez les trois personnages incriminés, et la soeur et le cousin d'Aécio Neves ont été interpellés. Le mandat de sénateur de ce dernier a lui été suspendu par la Cour suprême brésilienne tandis qu'il a été contraint à délaisser ses fonctions de président du PSDB. 

Chômage technique chez General Motors au Brésil
Près de 1.500 employés sur les 5.000 de l'usine du constructeur automobile américain de São José dos Campos (São Paulo) vont être mis au chômage technique de juin à novembre, selon Agência Brasil. Leurs salaires continueront d'être versés par General Motors ainsi que par l'Etat brésilien. 

La violence contre les personnes LGBT augmente au Brésil
A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie mercredi, le Grupo Gay da Bahia (GGB) a dévoilé des chiffres terrifiants sur la situation des personnes LGBT au Brésil. Depuis le début de l'année, 117 d'entre elles ont été assassinées. Pour le GGB, cette violence croissante est notamment due à l'absence de loi criminalisant ce type d'acte. L'Etat de São Paulo est le plus meurtrier envers les personnes LGBT, suivi par celui de Bahia. 

La production de pétrole en baisse en avril
La production de pétrole brésilienne a baissé de 1% en avril par rapport au mois précédent, à 2,10 millions de barils, selon Reuters. 

Les ventes d'immobilier neuf en hausse en mars à São Paulo
Les ventes d'immobilier neuf à São Paulo ont connu une hausse de 15,2% en mars par rapport à la même période de l'an passé, à 1.233 unités, selon Valor. Comparé à février, l'augmentation est de 54,5%. Cependant, sur 12 mois, les ventes enregistrent une chute de 21,2%. 

Le Sénat approuve le plan de secours pour certains Etats brésiliens
Le Sénat brésilien a approuvé mercredi le plan de secours destiné aux Etats en situation de calamité financière, selon la Folha de S.Paulo. Parmi les Etats concernés : Rio de Janeiro, Minas Gerais et Rio Grande do Sul. Le plan leur permet une suspension du paiement de leur dette fédérale durant trois ans. En contrepartie, les Etats doivent notamment privatiser leurs entreprises publiques et geler le salaire des fonctionnaires. Le texte doit maintenant être promulgué par Michel Temer pour entrer en vigueur. 

Le Brésil, pays à fort potentiel pour l'automatisation de sa main-d'oeuvre
Selon une étude de McKinsey citée par la Folha, le Brésil est l'un des pays au monde avec le plus grand potentiel d'automatisation de la main-d'oeuvre. La Chine, l'Inde et les Etats-Unis sont juste devant. Sur 107,3 millions d'emplois au Brésil, 50%, soit 53,7 millions, pourraient être automatisés. L'industrie vient en tête avec 69% des postes humains pouvant être remplacés par des robots, devant l'hôtellerie-restauration (63%) et les transports (61%). 

2,9 millions de chômeurs de longue durée au Brésil
Sur les 14,2 millions de chômeurs que le Brésil comptait au 1er trimestre, 2,9 millions sont de longue durée (plus de deux ans), soit 20,4%, selon l'Estadão. 5,4 millions étaient au chômage depuis au moins un an, 6,8 millions depuis plus d'un mois et 1,8 million depuis moins d'un mois. 

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 19 mai 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

EXPATRIATION

VOTRE AVIS - Partagez votre vision et expérience du «choc» culturel !

Quelles comportements et habitudes de votre pays d’accueil vous ont surpris (que ce soit agréablement ou négativement) ? Avez-vous dû modifier les vôtres pour vous insérer professionnellement ?

Que faire à Sao Paulo ?

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet