Mardi 16 juillet 2019
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VOYAGE - La région des Lagos de Rio de Janeiro

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 29/04/2015 à 22:05 | Mis à jour le 30/04/2015 à 01:30

Rio est réputée pour ses plages, mais à moins de 200 km à l'est, on y découvre un littoral paradisiaque, dont Buzios, un ancien village de pêcheurs devenu chic, célébrant l'art de vivre à la brésilienne. Mordue de voyages et vivant à Rio depuis plus d'un an, notre contributrice a enfin décidé de découvrir cette station balnéaire si prisée en plein "feriadão", ainsi que Cabo Frio et Arraial do Cabo. Préparez sac à dos et bikini, Sarah vous emmène pour une escapade exotique dans la région des Lagos de Rio de Janeiro !

Cabo Frio
Samedi, départ de Rio pour rejoindre Cabo Frio en bus (comptez 3 heurs de voyage, R$ 100 aller-retour). Un couple d'amis m'héberge à Pero (ville voisine de Cabo Frio). Le coin est un peu perdu, mais derrière la maison s'y cachent d'étonnantes dunes de sable. Je ne m'y attarde pas trop et je file découvrir le centre de Cabo. La plage principale, "Praia do Forte", s'étend sur des kilomètres, l'eau transparente, le soleil au rendez-vous, seul bémol : cela devient une vraie expédition pour trouver un endroit où étendre sa serviette. En ce week-end de feriadão, je m'attendais évidemment à voir beaucoup de monde, mais pas à ce point, la suite s'annonce prometteuse ! Le soir, je flâne dans les rues du centre-ville, je mange une délicieuse picanha (au "Restaurante do Zé" conseillé pour les amateurs de viande). Seul intérêt, attention pour vous les filles, faire du shopping dans la fameuse "Rua dos bikinis". Rien qu'au nom, j'avoue avoir les yeux qui pétillent : de jolis modèles, mais pas de folie, je préfère investir dans le voyage.

Buzios
Dimanche, le soleil n'est plus au rendez-vous, il m'a même carrément posé un lapin, mais je prends tout de même le bus pourBuzios (40 minutes). Il est 11h, le centre-ville est presque vide, étrangemment calme et les magasins fermés. Rien n'a ce que je m'attendais de Buzios, en somme. Touriste téméraire que je suis, je décide de parcourir la péninsule en vélo (comptez R$ 35 de location en négociant). C'est parti pour plus de 6h de balade : je sillonne les bords de mer d'Armação jusqu'à la plage da Tartaruga en passant par João Fernandes et Ferradura. En résumé, j'avoue être déçue de ce que l'on m'avait "vendu". Je n'ai pas trouvé les plages magnifiques, mais plutôt un tourisme de masse, polluant, bruyant, se tassant aux mêmes endroits, des plages blindées. Je préférais ma selle de vélo à "celle" des autres. Seul coup de coeur : la plage da Tartaruga qui est plus difficile d'accès et donc bien plus sauvage et tranquile. Le soir, je vadrouille dans le centre et la réputée «Rua das pedras». Buzios se transforme alors en une petite ville bien plus charmante et séductrice. Il est très agréable de s'y promener après la tombée de la nuit : tout est ouvert, très animé, les gens défilent, des danseurs de capoeira divertissent la foule au son du berimbau et du pandeiro. Je recommande le "Restaurante do David" pour y manger du bon poisson à un prix raisonnable. La première chose qui m'a surprise en arrivant, ce sont les prix, on mange pour deux fois plus cher qu'à Rio, tout est exorbitant, je retrouve bien le côté jet set de Buzios.

Arraial do Cabo
Pour être franche, Arraial do Cabo, ma destination du lundi, a été mon coup de coeur du séjour ! Enfin les eaux turquoises tant attendues, enfin des paysages naturels authentiques et enfin le beau temps qui revient ! A 30 minutes au sud de Cabo Frio, le bus me dépose à la plage dos Anjos, celle du centre-ville. Un guide touristique local m'aborde avec frénésie (avec le temps, on s'habitue à l'approche peu timide des Brésiliens) et me propose un tour en bateau  pour explorer les plus beaux atouts de la région. En négociant, toujours, j'accepte l'offre, je retire mes tongs avec frénésie à mon tour et je saute dans le bateau le sourire au lèvres. C'est parti pour 3 heures de navigation avec trois arrêts de 30 minutes (comptez R$ 52 le tour). Le premier arrêt me coupe littéralement le souffle et je découvre alors la plus belle plage que je n'ai jamais vu : la Praia da Ilha do Farol. Une eau bleue des Caraïbes, une nature vierge et en relief, un sable blanc et fin à souhait, des tortues de mer géantes qui vous snobent, bref une plage de rêve. J'avoue que 30 minutes dans ces moments-là, on les savoure jusqu'à la dernière seconde. J'aurais aimé y rester toute la journée, mais la sirène du bateau retentit et on doit repartir : la mystique Fenda de Nossa Senhora cachée entre deux rochers, la "Cara do Macaco", un rocher en forme de tête de singe, les Prainhas do Pontal, la Gruta Azul et pour finir par la Praia do Forno où je décide de revenir dans le centre par une petite randonnée pour prendre des photos. Que de jolis endroits à voir et à revoir.  Encore le même bémol, beaucoup de monde, beaucoup de bateaux qui s'enclavent aux même plages. Pour finir cette superbe journée, je dîne dans un restaurant portugais. Je vous recommande fortement le restaurant "Bacalhau do Thiago", une cuisine luso-brésilienne exquise.

Comme une image vaut mille mots, je vous laisse vous échapper dans la région des lagos avec les photos ci-dessous, bon voyage !

Sarah DE BRITO (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 30 avril 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SPORT

Neymar au PSG les jours sont comptés !

C’est le désamour et bientôt le divorce entre le joueur de football brésilien Neymar et le PSG. Il a affirmé vouloir retourner au F.C Barcelone malgré son contrat millionnaire ( ...)

Que faire à Sao Paulo ?

AGENDA DU MOIS

Le meilleur des activités pour les enfants à São Paulo

Nous sommes à la veille des vacances de juillet, les écoliers vont avoir quelques semaines de vacances bien méritées! Voici quelques suggestions d’activités à tester en famille pour les petits (...)

Expat Mag

Hong Kong Appercu
HISTOIRE

La cité des ténèbres de Hong Kong

Objet de curiosité voire de crainte, Kowloon City a alimenté les histoires les plus extraordinaires. Histoire de la plus incroyable des aventures humaines qu'ait jamais connu Hong Kong!

Sur le même sujet