PORTRAIT DE VILLES – Porto Alegre, belle du Sud

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 03/10/2013 à 22:05 | Mis à jour le 09/10/2014 à 18:31

Nous poursuivons notre visite des capitales brésiliennes. Cette semaine, c'est le Rio Grande do Sul qui est à l'honneur. Une terre de révoltes et de richesses culturelles.

Une histoire tumultueuse
Pendant plusieurs décennies, les terres de Porto Alegre ont été disputées par les Espagnols ? qui étaient pourtant officiellement maîtres du territoire depuis la signature du Traité de Tordesillas en 1494 ? et les Portugais. Le conflit se poursuit jusqu'à la signature du Traité de Madrid, en 1750, qui déplace la ligne démarquant les territoires espagnol et portugais vers l'ouest, délimitant ainsi les frontières du Brésil.

Heureux propriétaire, le roi du Portugal envoie en 1752 une soixantaine de couples provenant des Açores afin de repeupler la zone : ils fondent Porto de Viamão au bord du rio Guaíba. Le 26 mars 1772 ? date de naissance de la ville - Porto de Viamão devient une officiellement une "freguesia" (petite unité administrative sous l'empire portugais). Un an plus tard, elle est rebaptisée Porto Alegre (le port heureux) et devient la capitale de la capitainerie du Rio Grande do Sul.

Le 20 septembre 1835 éclate la Guerre des Farrapos (soit la guerre des "loques", surnom méprisant donné par les monarchistes aux réformateurs républicains, dont les tenues n'étaient pas reluisantes). Au terme de 10 années de combat, les Farrapos  n'obtiennent pas l'indépendance du Rio Grande do Sul, mais sortent la tête haute de ce conflit, construisant le mythe du valeureux "gaucho".

Culture, politique et économie
La facette multi-culturelle de la ville est souvent mise en avant : elle se construit à partir des années 1820, quand arrivent des immigrants allemands, italiens, polonais et libanais entre autres. Ils se mêlent alors aux Portugais et aux esclaves africains. Une véritable mosaïque.

A l'arrivée des colons, l'activité économique de la région s'était tournée vers l'agriculture et l'élevage. Des activités qui persistent, mais plutôt dans les environs de la ville. Porto Alegre et sa région métropolitaine sont également un pôle industriel où des entreprises telles que Bayer, Alstom, Suvinil (peinture), Pirelli ou General Motors ont des usines. L'activité sidérurgique est également très développée dans le bassin. L'activité commerciale y est très importante, et la gamme de services est large. Elle abrite également le port le plus méridional du Brésil. Le PIB (Produit Intérieur Brut) de la capitale gaucha atteignait en 2010 43 milliards de reais, ce qui le place à la 7ème position sur le plan national.

Porto Alegre s'est également fait connaître pour la qualité de son éducation, ainsi que pour le modèle politique adopté. Dans les années 90, le système de la démocratie participative a été mis en place : les citoyens ont donc leur mot à dire dans la gestion de leur ville.

La ville a gagné une renommée internationale en accueillant la première édition du Forum Social Mondial en 2001. Tous les ans y est organisée la plus grande foire du livre d'Amérique latine (POA est la ville brésilienne comptant le plus grand nombre de lecteurs et de spectateurs de cinéma), et tous les deux ans, la Biennale du Mercosur.

Et pour les touristes ?
Porto Alegre est considérée comme un excellent point de départ pour partir en escapade vers la Serra Gaucha. Gramado et Canela sont des incontournables du sud brésilien.

La ville à proprement parler n'a pas un immense intérêt touristique. Il est cependant très agréable de s'y promener et de profiter de ses différents espaces verts, avant d'aller boire un verre dans le quartier de Moinho de Ventos. Une promenade dans le Centro permet d'apprécier l'architecture d'édifices néo-classiques. Pour les amateurs de musées, ne manquez pas la Casa de Cultura Mario Quintana, le Memorial do Rio Grande do Sul ou encore le Museu de Ciências e Tecnologia. Les lieux les plus connus sont sans aucun doute le Mercado Publico (qui a récemment souffert d'un incendie) ainsi que l'usine do Gasômetro où la tradition exige que vous alliez observer le coucher du soleil tout en buvant un maté.

Amélie PERRAUD-BOULARD (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 4 octobre 2013

Les infos en plus :
?Nombre d'habitants : 1.467.823 (selon des données de 2013 de l'IBGE) ? 10ème ville la plus peuplée du Brésil?
Superficie : 497 km2?
Nom des habitants de la ville : porto-alegrense

Maire : José Fortunatti (PDT)
?Sports : le stade Beira-Rio accueillera la Coupe du Monde de 2014.

Les deux grandes équipes de la ville sont le Grêmio Football Porto Alegrense et le Sport Club Internacional.

http://www.portoalegre.travel/site/home.php
http://www.visiteportoalegre.com/

Retrouvez le portrait de Salvador.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction São Paulo !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale