Lundi 27 janvier 2020
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ESCAPADE - Pinheiros et Vila Madalena

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 10/02/2016 à 23:05 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

Avec quinze endroits à visiter et plus de 3 km de distance, ce parcours paulistano est plutôt recommandé pour les couples. Le point de départ est la Praça Benedito Calixto (Pinheiros). Puis, on serpente dans les rues de Vila Madalena, le quartier des bohèmes et des artistes. Le trajet est donc destiné à ceux qui s'intéressent au design, à l'artisanat, à la mode et aux sensations gastronomiques, bref aux antenados e descolados comme on dit ici. Le périple se termine à l'Institut Tomie Ohtake, édifice qui de loin ressemble à... un bâton de sucre d'orge !

Vous le savez déjà sans doute mais tous les samedis, la Praça Benedito Calixto entre en ébullition. De 10h à 20h, une centaine de barraquinhas (stands) envahissent le square. Il y en a pour tous les goûts (antiquités, puces, vaisselle, meubles, tableaux, bouquins, vieux 78 tours, etc.). Surtout bien marchander car les prix ne sont pas si friendly que ça ! En revanche, vous aurez sans doute l'occasion de croiser un acteur de telenovela ou une présentatrice de télé, ce qu'on appelle ici les "globais". Tout autour de la place, une concentration de boutiques très sympas (meubles design, griffes fashion) comme L'Oeil, Babel et Benedixt. Elles sont également ouvertes en semaine.

Au numéro 74, fonctionne également un des restaurants les plus prisés du milieu intellectuel de São Paulo : Consulado Mineiro. Comme son nom l'indique, les spécialités sont de Minas Gerais : poulet aux gombos (frango com quiabo), porcelet (leitão à pururuca), côtes de boeuf (costelinha) avec du chou et du tutu de feijão, et j'en passe... le tout arrosé de cachaça artisanale s'il vous plaît. Gardez une petite place si vous êtes fous de desserts hyper sucrés du style doce de abobora com coco (coulis de potiron à la noix de coco). Attention : le samedi, la file d'attente peut atteindre 3 heures. Venez plutôt en semaine et un soir, car après un tel repas, vous ne mettrez plus un pied devant l'autre !

Quittons la foule si vous le voulez bien et allons nous réfugier dans l'Igreja do Calvário qui domine la place. La construction du monastère a débuté en 1913 et s'est terminée en 1925. Plantée comme une basilique romaine, l'église possède une nef centrale pouvant accueillir 400 fidèles, ainsi qu'un orgue impressionnant de 2.321 tubes et à trois claviers. L'Igreja do Calvário est aussi le Siège de la Casa Provincial des Frères de la Passion.

Gâteau au chocolat et cadeaux originaux
En sortant, admirez l'immense graffiti de Kobra peint sur les murs latéraux, puis traversez la grande avenue pour descendre le long du cimetière São Paulo, sur le côté gauche, soit rua Cardeal Arcoverde. Environ à mi-chemin, au coin de la Rua Cônego Eugênio Leite, faites une pause au restaurant Gaia, de cuisine natureba (plus ou moins végétarienne), mais qui a l'avantage de plaire à tous. Les spaghettis à la sauge, les quibes de soja à la menthe et le couscous marocain (assez différent de celui que nous mangeons en France) sont délicieux ! Gardez une petite place pour le dessert ailleurs...

Contournez ensuite le cimetière par le bas, via Rua Horácio Lane et vous tomberez pratiquement dans l'axe de la Rua Girassol, l'une des plus connues de Vila Madalena. Au numéro 170, la boutique de vêtements pour enfants Santa Paciência vend des articles de la styliste Rita Weiner, mais aussi des T-shirts imprimés d'images de popstars (Madonna, Bob Marley, Björk et Jimi Hendrix par exemple). Juste à côté, au 185, la pâtisserie O Melhor Bolo de Chocolate do Mundo (tout un programme !) fait les délices des inconditionnels du chocolat. La spécialité de la maison est un gâteau fait de meringue et de chocolat belge fondu. Vous vous lécherez les babines. Pour digérer tout ça, rendez-vous au coin de la Rua Fidalga et de la Rua Aspicuelta, pour un expresso ou encore une caïpirinha au Bar Filial.

Une rue plus bas, au coin de la Rua Fradique Coutinho, la boutique Aga Presentes est le meilleur endroit du quartier si vous chercher un cadeau insolite pour homme. Prenez ensuite à gauche dans la Rua Mourato Coelho, puis à droite dans la Rua Inácio Pereira da Rocha. Au numéro 520, le restaurant San Sebastián fonctionne 24h sur 24h. À l'aube et en matinée, service de petit-déjeuner ; le midi, buffet de salades, risotto, pasta et viandes grillées ; l'après-midi, sandwiches et petiscos ; enfin, le soir, recettes exclusives du chef Alexandre Jubanski.

Place à la culture
Dirigez-vous ensuite vers la Praça dos Omáguas, où se dressent la Fnac (rien de nouveau pour les Français !), mais aussi la boutique-concept de la marque Nike, dont l'architecture est inspirée de celle de New York (Mercer Street/SoHo). Articles exclusifs, éditions limitées, service de customisation et espace dédié à des workshops, shows, expositions et même projection de films font le bonheur de plus d'un.

Pratiquement en face - en biais par rapport à la place - se trouve le Sebo Avalovara sur l'Avenida Pedroso de Morais. Impeccablement propre et organisé (presqu'une bibliothèque), avec ses fauteuils confortables et ses lampes individuelles, c'est, au dire du public connaisseur, la meilleure boutique de livres d'occasion de toute la ville de São Paulo. L'occasion de vous détendre un peu avant la fin du périple !

En sortant, revenez sur vos pas et remontez l'avenue dans le sens contraire. Notre prochaine destination est visible de loin. L'Institut Tomie Ohtake, avec son architecture alambiquée, ses couleurs étonnantes et sa tour en verre dépoli rosé qui ressemble à un sucre d'orge, est un édifice relativement récent. Il a été fondé en 2001 par Tomie Ohtake - la mère du fameux architecte nippo-brésilien Ruy Ohtake (le créateur de l'Hôtel Unique). L'Institut est un centre culturel qui abrite des expositions tournantes d'arts plastiques, photographie, design et bien évidemment d'architecture. Beaucoup de séminaires, congrès et foires d'artisanat y sont organisés. Au sous-sol, la petite boutique de livres d'art et la cafétéria méritent également un coup d'oeil.

Et voilà ! Le parcours est terminé, mais libre à vous de remonter dans les rues du quartier Vila Madalena truffées de bars sympa, restaurants originaux, boutiques de design et de mode, ateliers de stylistes en tout genre. La Rua Harmonia est l'une de plus intéressantes à parcourir avec notamment la boutique Oficina de Agosto (meubles de campagne style Minas Gerais), mais aussi le concept du Là Da Venda, une espèce de "capharnaüm" où vous trouverez de tout, depuis la passoire en métal bleu lavande aux sacs de billes, en passant par des nappes brodées ou peintes à la main et des petites lampes de chevet en fitas de bomfim...

La propriétaire, Heloisa Bacellar, cordon bleu et amie notamment d'Alain Passard (L'Arpège, Paris), a monté cette boutique il y a six ans. Succès complet ! Au fond du magasin, un patio intérieur offre la possibilité de déjeuner. Toutes les recettes sont de ses livres de cuisine, d'ailleurs vendus sur place. A remarquer les placards vitrés de couleur violette qui tapissent les murs du magasin. Ce sont les armoires à médicaments d'un ancien apothicaire. Une idée géniale à copier !

 

 



Marie-Gabrielle BARDET (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

Carnet d'adresse de la promenade
- Feirinha de Antiguidades / L'Oeil / Babel / Benedixt / Consulado Mineiro
Praça Benedito Calixto

- Igreja do Calvário
Rua Cardeal Arcoverde, 950

- Gaia
Rua Cônego Eugênio Leite, 1352

- Santa Paciência
Rua Girassol, 170

- O Melhor Bolo do Chocolate do Mundo
Rua Girassol, 185

- Aga Presentes
Rua Fradique Coutinho, 1111

- San Sebastián
Rua Inácio pereira da Rocha, 520

- Fnac / Nike Sportswear
Praça dos Omáguas

- Sebo Avalovara
Avenida Pedroso de Morais, 809

- Instituto Tomie Ohtake
Rua dos Coropés, 201

- Oficina de Agosto
Rua Harmonia, 243

- Là Da Venda
Rua Harmonia, 161

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Freelance : Comment se faire payer par ses clients à l’étranger ?

Si vous êtes travailleur indépendant et que vous travaillez pour des clients étrangers, ou que vous êtes basé à l’étranger, vous êtes automatiquement soumis aux problématiques de change...

Que faire à Sao Paulo ?

Les séries françaises qui cartonnent à l’étranger

Les séries françaises s’exportent de plus en plus à l’étranger. De Capitaine Marleau au Bureau des légendes, découvrez les séries tricolores qui passionnent les téléspectateurs du monde entier.

Expat Mag

Bucarest Appercu

Damien Thiery, le nouveau directeur engagé d'"Ateliere Fara Frontiere"

Après avoir travaillé en tant que directeur financier d’une société roumaine filiale d’un groupe français, Damien Thiery prend un virage à 180 degrés. Il succède à Raluca et Patrick Ouriaghli à la têt

Sur le même sujet