ALAGOAS - São Miguel dos Milagres, merveille du tourisme

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 22/04/2015 à 22:03 | Mis à jour le 26/04/2015 à 22:20

A deux heures de Maceió, dans le Nordeste, s'enchaînent des plages sublimes encore désertes, autour d'une petite station balnéaire de charme, aux superbes pousadas. Bienvenue à São Miguel dos Milagres?

Des plages de sable fin et d'eau claire qui s'étendent sinueusement d'un côté, des cocotiers à ne plus en finir de l'autre, et des villages simples qui communiquent leur bonne humeur, et s'enfilent les uns derrière les autres le long de la côte?

São Miguel dos Milagres offre ces paysages d'un Brésil comme vous en aviez rêvé, et aussi, le luxe de se sentir loin des sentiers battus, dans un endroit privilégié, gâté par la nature. Il faut quand même deux heures de route pour parcourir les 80 km qui séparent la petite station balnéaire de l'aéroport le plus proche, celui de Maceió, capitale de l'Etat d'Alagoas.

Qu'est-ce qui rend Saint-Michel si miraculeux ? Certainement l'accumulation de petites pousadas de charme : ici, les décors sont à chaque fois surprenant de bon goût, dans le style "rustique chic". La table est délicieuse, simple et soignée, avec des langoustes et des crevettes géantes, et le rapport qualité-prix est excellent (jugez sur les prix des pousadas en demi-pension). Grâce à la présence de récifs très proches, les plages sont protégées, la mer est peu profonde et bien chaude. Un endroit de rêve à découvrir absolument, le lieu idéal pour se reposer, faire le vide et refaire le monde.

La couleur de la mer à São Miguel, une attraction universelle ? Photos LPJ

Où dormir ?
Les pousadas sont d'un rapport qualité-prix très au-dessus de la moyenne brésilienne. La fameuse Pousada do Toque fait partie des hébergements élus "Roteiros de Charme", juste à côté de la pousada do Caju. On retrouve aussi Côté sud, tenue par un couple franco-belge, ou encore la pousada Amendoeira.

Où manger ?
La plupart des pousadas proposent la demi-pension, et pour cause : le choix de restaurants est très limité. Pour changer de cadre, vous pouvez aussi réserver le diner dans une pousada voisine. A noter aussi, O Rei da langosta, en allant vers le nord, on y accède par un petit bac qui prend deux voitures à chaque voyage.

Que faire ?
Promenade en bateau pour voir le peixe-boi (le lamantin) ou pour voir des piscines naturelles (compter R$ 10 à R$ 15 par personne). Pour la première, vous pouvez vous rendre dans la baie où l'animal est étudié, et l'admirer de très près, ou vous pouvez tenter votre chance dans les ruisseaux, pour en trouver un véritablement sauvage.

L'excursion vers les piscines naturelles est plus intéressante quand l'indice de marée est assez bas, c'est-à-dire quand on peut accéder à pied à ces bassins. Le cas échéant, on accède en bateau et on manque de s'écorcher les pieds dans les rebords de la cavité.

Ne rien faire sur une plage déserte ou au bord de la piscine reste l'activité la plus recommandée dans le coin. Attention, demander un parasol, prévoir des chaises et des boissons fraîches, il n'y a vraiment ni vendeur ni service de plage dès qu'on s'éloigne un petit peu de la pousada. Promenade à cheval pour environ R$ 10 par personne.

LB (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction São Paulo !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale