Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

We Tripantu: Que signifie le Nouvel An Mapuche et où le célébrer ?

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 22/06/2018 à 01:19 | Mis à jour le 22/06/2018 à 01:33
thomas-griggs-694647-unsplash

We Tripantu. En espagnol, ce mot signifie “nouveau départ du Soleil et de la Lune.” Une dénomination évocatrice pour ce nouvel an Mapuche, qui se tient chaque année du 21 au 24 juin, à l’arrivée du solstice d’hiver de l’hémisphère sud.

Véritable jour sacré pour cette communauté ancestral, il tire ses origines dans les débuts rudimentaires de l’astronomie, les Mapuches ayant appris très tôt à déterminer les phénomènes physiques qui se produisaient dans l’univers et à se laisser guider par les mouvements astrales. C’est ainsi qu’ils ont réussit à déterminer la date du We Tripantu, nuit la plus longue de l’année à partir de laquelle les jours rallongent. Un évènement qu’ils célèbrent dès l’après-midi du jour précédent, avant que le soleil ne se couche. Puis, les invités se rassemblent et attendent l'arrivée des Machi ou des Lonko, qui ont pour mission de diriger le rituel. Autour du feu, les vieillards instruisent les enfants à "être bons" et leur inculquent l’histoire et la culture de leur peuple. Plus tard, des danses, des chansons et des jeux sont organisés, soudant un peu plus la communauté. Le lendemain, à l'aube, l'arrivée de la nouvelle année est annoncée. Les Mapuches se baignent alors tous dans une rivière ou un lac, signifiant qu'ils sont prêts à entrer dans le nouveau cycle, symbole du retour du soleil, mais aussi du renouveau de la nature et de la sagesse Mapuche.


We Tripantu : Où le célébrer à Santiago ? 

Si le nouvel an Mapuche se célèbre traditionnellement dans les régions du sud, la capitale chilienne ne manque pas d’évènements marquant l’occasion. 

Vendredi, à 19h, le Musée de la mémoire présentera une cérémonie en l'honneur de la culture mapuche et de tous les peuples autochtones des Andes. L’occasion d’écouter la musique d'artistes variés comme le rappeur Luanko, la soprano Sandra Caqueo Aymara ou encore le chanteur mapuche Joel Maripil.

Ainsi à Bellavista, dans le quartier des rues de Constitucion et Dardignac, une dégustation de nourriture mapuche sera organisée samedi dès 17h, accompagnée de musique traditionnelle et de théâtre de rue. Entre 19h et 22h, c’est le chef mapuche José Luis Calfucura qui proposera une autre dégustation, au Hub Constitucion, situé dans la rue du même nom.

Dimanche, c’est le musée Violeta Parra qui présentera ses animations, avec toute une série d'activités gratuites. Ainsi, à partir de 16h, une prière par le poète José Llancafil et une exposition des orfèvres Mapuche aura lieu, suivis d’une découverte gastronomique préparée par le collectif Pikun Mapu.

 

Des idées de sorties culturelles ? Des évènements que vous souhaiteriez voir mentionnés ?
Ecrivez-nous à : santiago@lepetitjournal.com 

 

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet