Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Eric Kayser Chile, au nom du (bon) pain

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 29/08/2018 à 18:09 | Mis à jour le 25/09/2018 à 00:47
MaisonKayser1

En cinq ans, le boulanger français a su faire de ses recettes artisanales une référence reconnue dans un paysage chilien hautement industrialisé. Une réussite dont le seul secret tient à un savoir-faire exigeant et des produits de qualité.

 

Mardi, 14h. Une file d’attente se forme le long du comptoir de la Boulangerie Eric Kayser, située au cœur du quartier d’affaires d’El Golf. Comme chaque jour, Antoine, jeune cadre français expatrié passe prendre son déjeuner, entre deux rendez-vous. “ C’est devenu une habitude maintenant, tous les vendeurs me connaissent.” plaisante cet habitué. “Il faut dire aussi que dans ce quartier, il n’y a pas beaucoup de choix pour manger un vrai bon sandwich à moins de 10 000 pesos.” poursuit-il. Difficile en effet pour certaines papilles françaises de s'accommoder des sandwichs au pain congelé des grandes enseignes chiliennes, souvent étoffés d’ingrédients industriels peu savoureux. 
 

 

Un constat que partage également Christian Beaujanot, fondateur et directeur général d’Eric Kayser Chile. “Le développement de la boulangerie industrielle a fait beaucoup de dégâts au Chili, notamment sur la qualité des produits proposés.” C’est ainsi que lorsqu’ils arrivent à Santiago en 2013, ce franco-chilien et sa femme, Julie Fouard, n’ont qu’un objectif en tête : renouer avec une tradition boulangère artisanale, dans un pays où l’on consomme près de 98 kilos de pain par an et par personne. “On a eu envie de faire les choses et de les faire bien.” se souviennent ces passionnés du goût, anciens cadres d’entreprises qui n' avaient jusqu'à présent jamais imaginé devenir un jour boulangers.

Résultat ? Le couple met tout en œuvre pour fabriquer un pain de qualité. Fours et machines dernier cri, maîtres-boulangers et pâtissiers formés aux recettes françaises, ingrédients locaux soigneusement sélectionnés, parfois réalisés sur-mesure : les dépenses pour la première boutique s’élèvent à un million de dollars. Un investissement soutenu par des actionnaires enthousiastes et qui permettra dès l’ouverture, de faire toute la différence.

 


Avec près de 15 variétés de pain au levain, un large choix de viennoiseries et pâtisseries typiquement françaises, des chocolats belges, mais aussi des sandwichs préparés sur place : Eric Kayser Chile parvient en quelques semaines à séduire une clientèle exigeante, en quête de saveurs gustatives nouvelles. Sur le blog culinaire du Mercurio, le critique Augusto Merino décrit les croissants au beurre comme étant “plus que parfaits”, recommandent “les authentiques madeleines” et présentent les éclairs comme étant les meilleurs de Santiago. Dans le magazine Paula, on parle d'une baguette “parfaite” tandis que la journaliste de la revue Caras assure que “les pains des différentes étales croustillent à vue d'œil”. Côté clients, certains cols blancs du barrio viennent jusqu’à 3 fois par jour. “Ils prennent ici leur petit-déjeuner, leur déjeuner et repassent dans l’après-midi pour tenir une réunion autour d’un café.” raconte Christian Beaujanot, conscient que ses clients plébiscitent la qualité inégalée de ses produits.

Fort de leur succès, le couple décide alors d’ouvrir une seconde boutique, puis une troisième, à Vitacura, dans le quartier croissant-friendly de l’Alliance Française. “Cette nouvelle boutique mûrit progressivement, vit au rythme des calendriers scolaires. Les clients commencent à y prendre doucement leurs habitudes.” confie le chef d’entreprise. 

 


Dans le même temps, le couple décide de déployer sa philosophie du bien-manger en lançant des cours de boulangerie en petit comité. Un moyen ludique de mettre en lumière la richesse de leurs produits et leur savoir-faire artisanal unique, tout en sensibilisant le grand public à certaines problématiques nutritionnelles. Une fois de plus, le succès est au rendez-vous. “Dès le départ, on a dû établir des listes d’attente de plusieurs semaines pour les inscriptions.” commente-t-il.

La prochaine étape ? “Nous avons répondu à un appel d’offres dans le cadre de la construction du nouvel aéroport de Santiago. Nous devrions y ouvrir un nouveau local courant mars 2019.” nous annonce Christian Beaujanot. De quoi conquérir de nouveaux adeptes de la baguette dès leur sortie de l’avion.

 

Boulangerie Eric Kayser
Augusto Leguía Nte 34, Las Condes, Región Metropolitana
Luis Pasteur 5429, Vitacura, Región Metropolitana

 

Vous aussi, vous souhaitez nous parler de votre entreprise ou de votre association ? Contactez-nous à l’adresse mail suivante : santiago@lepetitjournal.com

 

Auteur : Alexandra Pizzuto

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet