Vendredi 18 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CONSULAT- Que peut-il faire pour nous ?

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 27/02/2012 à 00:00 | Mis à jour le 15/11/2012 à 10:36

 

Touristes, résidents, étudiants, retraités et même prisonniers, le Consulat  de France, au Chili comme dans d'autres pays, représente l'administration française auprès de tous ses ressortissants et bi-nationaux (3/4 des cas au Chili). Ce qui englobe une vaste palette de services, que l'on ne connaît pas toujours. Saviez-vous par exemple que l'on peut y faire enregistrer son testament ou s'y pacser ? En cette rentrée, lepetitjournal.com fait le point avec Frederick Schmutz, le Consul de France à Santiago

L'Equipe consulaire autour de F.Schmutz (photo Consulat)

lepetitjournal.com : A quoi sert de se faire enregistrer au Consulat?
Avec près de 11.100 Français inscrits au Consulat, chiffre qui augmente d'environ 5% par an , ils sont nombreux à faire cette simple démarche (passeport + preuve de séjour de plus de 6 mois) fortement recommandée. Si elle est un préalable à d'autres actes (aide sociale, inscription listes électorales...) que nous détaillerons plus loin,  elle fait également gagner du temps en cas d'urgence. En effet, avec l'enregistrement au Consulat, un certains nombre de renseignements sont déjà connus et permettent d'agir plus vite.

Quels sont ces cas d'urgence éventuels?
Le Chili n'étant pas un pays de conflits, ce sont plutôt les catastrophes naturelles qui peuvent surprendre, ainsi que les accidents de montagne ou autres. Avec 70.000 touristes français par an environ, ils ne sont pas rares. Le Consulat peut organiser généralement, conjointement avec les sociétés d'assurance, le rapatriement, et assurer le lien avec les familles en France. En cas de problème avec la justice, ce qui peut arriver à partir d'une simple altercation en état d'ébriété qui débouche sur une garde à vue, la loi exige dans le cas d'un étranger que soit prévenu son consulat. A Santiago, en cas d'arrestation ou lors d'un procès, le Consul, ou l'un de ses collaborateurs, se déplace et s'assure que les procédures juridiques chiliennes sont bien respectées et comprises par le prévenu; ce qui peut impliquer un renfort de traduction.

Et le volet social?
Frederick Schmutz souligne que l'aide sociale, destinée aux résidents, est une spécificité de la France. Elle bénéficie, au Chili,  environ à 260 personnes, et concerne les personnes handicapées ainsi que  les plus de 65 ans. Pour ces derniers, l'aide permet, quand le besoin existe, de hisser leur revenu au niveau du  pouvoir d'achat du minimum vieillesse français. Elle concerne aussi l'assistance à l'enfance en détresse, un  domaine qui fonctionne, souligne-t-il, très bien, en lien avec les services de protection des mineurs chiliens. Mais le volet social inclu également l'attribution des bourses scolaires (450 enfants dans les 5 lycées franco-chiliens du Chili), plus les 150 élèves du secondaire dont les frais de scolarité sont systématiquement  pris en charge, à condition de ne bénéficier d'aucune autre prestation sociale en France. Par ailleurs, lorsqu'un jeune Français part étudier en France, le CROUS, organisme qui, en France, octroie des bourses aux étudiants, s'appuie sur l'enquête sociale du Consulat (étude des revenus des parents) pour en évaluer le montant éventuel.

Où est le service emploi?
Même s'il n'est pas physiquement présent dans les locaux du Consulat, il existe bien un service destiné aux chercheurs d'emploi. Il ne délivre bien sûr pas de prestations chômage, mais propose des offres d'emploi et des stages. Délégué à la Chambre de commerce franco-chilienne, nous avons eu souvent l'occasion d'évoquer l'excellent fonctionnement de ce service voir article.

Quels sont les évènements de vie à signaler au consulat ?
En stricte rigueur, vous n'avez d'obligations qu'envers la loi chilienne. Mais monsieur le Consul insiste: en vous rapprochant de l'Etat-civil du Consulat dans les temps, vous simplifiez vos démarches ultérieures, en cas de retour en France:

-déclarer une naissance dans les 30 jours pour faire valoir la nationalité française du bébé (397 bébés français sont nés au Chili en 2 011)

-déclarer un décès pour ouvrir des droits à la retraite en France, recherche de testaments... (39 décès en 2 011)

-Avant un mariage au Chili, demander un "certificat de capacité à mariage" qui permettra de valider le mariage en France (164 mariages en 2011)

Vous évoquiez des services méconnus...
On sait peu que l'on peut se "pacser" (Pacte Civil de Solidarité: contrat français qui lie deux personnes de sexe opposés ou de même sexe) au Consulat de France, ce qui peut servir, en cas de retour en France, d'élément d'appréciation pour délivrer un visa au partenaire pacsé étranger (3 Pacs en 2011).  Le Consulat  fait aussi office de notaire : il peut enregistrer un testament  qui entre dans le" fichier central des dernières volontés" et permet,  n'importe où dans le monde, de savoir si un testament a été déposé. (30 au Chili en 2011)

Enfin vous organisez les élections...
En effet, cette année, nous avons les présidentielles en avril/mai et les législatives en juin, qui sont une première. Pour chacune nous avons un bureau à Osorno, un autre à Concepción et cinq autres ici même à l'ambassade. Il fallait s'inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre, mais en cas d'impossibilité de voter à la présidentielle, on recueille des procurations. Pour les législatives, il existe la possibilité de voter par internet ou par courrier voir site de l'Ambassade.

Enfin, il ne faut pas oublier que si le consulat est au service des Français, il accueille aussi les étrangers, étudiants entre autres, qui souhaitent se rendre en France et ont besoin de visas.


Propos recueillis par Sophie Rouchon (www.lepetitjounal.com Santiago) lundi 27 février

A noter: En province, les consuls honoraires de France sont le relais indispensable de la section consulaire de l'ambassade à Santiago: ils sont présents à Antofagasta,  La Serena, Valparaíso-Viña del Mar, Concepción, Temuco et Osorno

 

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

FAITS DIVERS

Du transit à la rétention, le calvaire de 3 Sud-Américaines en France

Jacqueline Madeline, Présidente de l'association Welcome a accepté de livrer son témoignage sur le cauchemar de trois touristes qui ont été placées en rétention alors qu'elles étaient en transit.  

Sur le même sujet