Dimanche 15 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

OMS - Le Chili est le pays le plus dépressif au monde

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 09/05/2016 à 12:20 | Mis à jour le 10/10/2018 à 14:10
depression chili

Selon une étude de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 17% de la population chilienne souffre de dépression, soit le pourcentage le plus élevé au monde. Un paradoxe pour un pays qui est régulièrement présenté comme un modèle socioéconomique en Amérique latine.

Avec la Corée du Sud, le Chili est aussi le seul pays où le taux de suicide des enfants et des adolescents continue d'augmenter chaque année. Dans le pays andin, la consommation d'antidépresseurs aurait explosé de près de 470% sur les vingt dernières années et 26% des arrêts de travail seraient dus à des troubles psychologiques.

Face à ce problème, le représentant de l'OMS au Chili, Roberto del Águila, a plaidé pour l'instauration urgente d'une loi de santé mentale. L'étude de l'organisation démontre en effet que les investissements dans la thérapie des pathologies mentales améliorent la productivité économique et la santé des travailleurs. « Un dollar investi dans le traitement de la dépression et de l'anxiété en rapporte 4 pour la santé et le travail », signale le rapport.

Pourtant, les gouvernements ne dépensent en moyenne que 3% de leur budget dans les services de santé mentale, alors que 5% serait nécessaire. Au Chili, le ministère de la Santé ne consacre qu'à peine plus de 2% de son budget au traitement des maladies mentales.

Pourquoi les Chiliens sont si dépressifs ?

Pourquoi le taux de dépression est-il si élevé au Chili ? Selon le sociologue Eugenio Tironi, interrogé par le journal El Pais, les importantes inégalités sociales au Chili expliquent la dépression de la population : « la société chilienne a beaucoup de désirs dont la réalisation ne dépend ni de l'Etat, ni de la collectivité, mais de l'effort de chacun. Cela provoque stress et frustration ».

Le Chili est l'un des pays où le temps de travail journalier est le plus élevé au monde, avec une moyenne de 8,8 heures. Un facteur qui n'est pas étranger au taux de dépression important des Chiliens. Selon le psychiatre Marco Antonio de la Parra, consulté par CNN Chile, « le stress et le manque d'espace pour le loisir et la récréation » sont la cause de nombreuses pathologies mentales.

Cette récente étude de l'OMS met en lumière le paradoxe du Chili. Il est d'un côté le pays le plus dépressif au monde, et de l'autre, il est régulièrement présenté comme un modèle de réussite économique en Amérique latine où il fait bon vivre. Nous révélions notamment en mars dernier une étude de l'ONU plaçant le Chili dans le Top 30 des pays les plus heureux de la planète.

Alexandre Hamon (lepetitjournal.com/santiago) - Lundi 9 mai 2016

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet