Lundi 18 octobre 2021
TEST: 2285

Cristian Garin remet le Chili sur la carte du tennis mondial

Par Édouard Maury | Publié le 11/05/2021 à 23:06 | Mis à jour le 11/05/2021 à 23:54
Photo : EFE / Nico Aguilera
Cristian Gariin soulève le trophée après sa victoire à l'ATP 250 de Cordoba

Après son triomphe au tournoi de Santiago en mars, Cristian Garin s’est offert jeudi dernier le numéro 2 mondial. Une victoire de prestige pour le jeune chilien qui enchaîne les bonnes performances depuis trois ans, au point de se placer au second rang des sud-américains les mieux classés au monde.

Stupeur à Madrid. Jeudi 6 avril dernier, Daniil Medvedev, numéro 2 mondial, est battu en huitième de finale du Masters 1000 de Madrid. Son bourreau ? Cristian Garin. Le jeune joueur de 24 ans s’offre ici son second top 10 de sa carrière et les points gagnés lors de ce tournoi lui permettent de remonter au 22e rang mondial. Lui qui était monté jusqu’à la 18e place en février 2020. En atteignant les quarts de finale du tournoi, Garin égale ici sa meilleure performance dans un Masters 1000. Mais le plus impressionnant chez le natif d’Arica est sa précocité.

Professionnel dès ses 16 ans

En 2012, Cristian Garin, 16 ans, rentre sur le circuit professionnel. Après avoir notamment remporté la coupe du monde junior de tennis en 2010 avec le Chili, il était temps pour lui d’affronter les plus grands. C’est à Viña del Mar en 2013 qu’il remporte son premier match professionnel, devenant ainsi le plus jeune chilien de l’histoire à réaliser cet exploit, avant même Nicolas Massu et Marcelo Rios, les deux légendes du tennis andin. À seulement 16 ans, Garin se classe au 923e rang mondial.

Cristian Garin gagne son troisième tournoi sur terre battue à Munich
Archivo @Garin_Cris


À l’image de la plupart des joueurs sud-américain, le terrain de prédilection de Cristian Garin est la terre battue. Grâce à son lourd coup droit et sa qualité de déplacement, il remporte Rolland Garros 2013 chez les juniors, en s’imposant en finale contre Alexander Zverev, actuel 6e joueur mondial. Et c’est sur terre battue qu’il inscrira l’intégralité de ses succès. Le premier à Lima en 2016 en remportant son premier tournoi challenger, puis le second en 2019 à Houston dans un ATP 250. Ce second triomphe signe la fin de dix ans de disette chilienne en tournoi ATP. C’est au total 5 tournois de l’Association of Tennis Professionals Tour que Garin compte à son palmarès.

Le successeur de Marcelo Rios ?

Tout n’est pas si parfait dans la copie de Cristian Garin. Il présente des lacunes sur les autres surfaces que la terre battue, et n’a pas réussi à s’imposer comme un joueur sur lequel on pouvait compter en Grand Chelem, se limitant à un troisième tour à Rolland Garros l’an dernier. Mais ses récents résultats peuvent le laisser espérer devenir un outsider aux victoires finales d’ici quelques années. Parmi ses derniers faits d’armes, on peut noter son huitième de finale au Masters 1000 de Monte-Carlo et son quart de finale de Madrid. Aujourd’hui 22e joueur mondial, il est le tennisman chilien le mieux placé au classement ATP depuis 2016. De quoi laisser espérer à tout un pays le retour d’un Chilien au premier rang mondial comme en 1999 avec Marcelo Rios.

Édouard Maury

Étudiant à Sciences Po Aix, j'effectue un stage au sein de la rédaction de lepetitjournal.com Santiago. Passionné de sport, et de nature, je découvre le Chili pour la première fois.
0 Commentaire (s) Réagir