SORTIES - Quelles piscines à Santiago ?

Par Lepetitjournal Santiago | Publié le 25/11/2011 à 00:00 | Mis à jour le 17/01/2019 à 18:56
piscinas-santiago

 

 

Rien de tel que plonger dans une grande piscine arborrée pour lutter contre la chaleur étouffante qui sévit tous les étés à Santiago. Direction les hauteurs du cerro San Cristobal qui abrite deux piscines souvent trop méconnues des nouveaux arrivants.

 

Le parc métropolitain de Santiago, principal parc public de la ville qui s'étend sur le "cerro San Cristobal", sur plus de 700 hectares, regorge d'attraits tout au long de l'année: trekking, promenades à vélo, visite du zoo ou des jardins botaniques... Mais chaque année, à partir de novembre, une nouvelle activité s'ajoute au parc : les piscines ! La plus grande et la plus belle,  Antilén est ouverte depuis la semaine dernière et il faudra attendre la mi-décembre pour que la seconde, Tupahue, lui emboîte le pas. Durant l'hiver, 200 millions de pesos ont été investis pour réparer les petits bobos des deux bassins les plus célèbres de la capitale, notamment Tupahue qui avait souffert du tremblement de terre de 2010 et n'avait pas ouvert la saison dernière.


La piscine Tupahue ("lieu des dieux", en langue mapuche), de 4.000 mètres carrés et dessinée par l'architecte Carlos Martener a été inaugurée en 1966. Elle est située à l'emplacement de l'ancienne pépinière, sur le versant nord ouest du cerro San Cristobal (à la gare intermédiaire du téléphérique en sommeil). Le bassin, avec ses lignes irrégulières, est une véritable oeuvre d'art tout comme le mur qui l'entoure, tapissé de motifs chiliens et mexicains de pierres de couleur provenant du cerro lui même. Ses grandes dimensions - 82 mètres de long et 25 de large - ne sont pas le seul attrait de cette piscine qui est aussi appréciée pour ses alentours  et la vue qu'elle offre sur la ville. L'accès à la piscine peut se faire en voiture  depuis l'accès de Pio Nono (Bellavista) ou Pedro de Valdivia Norte mais il est difficile de trouver une place de parking . Il est donc conseillé de s'y rendre en taxi collectivo, à pied ou à vélo (ça grimpe!) ou encore en "téléférico". L'entrée est de 6.000$ pour les adultes et 3.500$ pour les enfants de 3 à 13 ans.


La piscine Antilén, qui signifie "quel soleil il y a" en quechua, offre une vue encore plus grandiose. Située au sommet du cerro Chacarillas, à 800 m d'altitude, les visiteurs profitent d'une vue panoramique à 360° sur tout Santiago. On se croirait dans le parc d'un hôtel de luxe du siècle passé. Alors que l'on recommande Tupahue avec les enfants et les ados celle-ci, plus belle, est aussi plus calme, idéale pour paresser au bord de l'eau mais aussi pour nager. Le bassin de 92 mètres de long et 25 de large, inaugurée en 1976, a été dessinée par le même architecte que la cousine "Tupahue". Un "Machu Pichu" édifié en pierre, lui donne un petit air thermal. Tout autour, les parterres de pelouse en terrasse sont agréables pour s'étendre, mais attention, l'après midi des week-ends, il est difficile de trouver une place à l'ombre mais le bassin est quasi désert. Même moyens accès que Tupahue.  L'entrée de la piscine est de 7.500$ pour les adultes et 4.000$ pour les enfants. Cela le vaut bien !

Les piscines sont ouvertes du mardi au dimanche de 10:00 à 19:30. Caisse fermée à 18:00.

 

 


Auteur : Pauline Chambost 

logofbsantiago

Lepetitjournal Santiago

L'édition de Santiago de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Santiago !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale