Mardi 20 novembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BRESIL - Savez-vous parler l'expat ?

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 24/10/2013 à 22:05 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

 

Lorsqu'on découvre un nouveau pays et que l'on apprend une nouvelle langue, il y a ces petits mots auxquels on s'habitue et qui, au fil du temps, s'immiscent dans notre vocabulaire quotidien. Mais pour les nouveaux arrivants, il est parfois difficile de comprendre "L'expat", un français ponctué de notes locales. Décryptage.

Communiquer
Beijos/Beijinhos: A la fin de vos mails, de vos conversations, et de vos rendez-vous le "beijos" brésilien vous viendra rapidement aux lèvres pour remplacer le "bise" ou "bisou bisou".
Marquer un horaire, marquer un rdv: L'expression brésilienne "Marcar um horario" déteindra facilement sur votre français. Plutôt que de prendre un rendez-vous beaucoup de Français du Brésil finissent par "marquer" un rendez-vous ou un horaire.
Querida: C'est la touche affectueuse brésilienne qui est adoptée par bon nombre de Français. "Ma chère, ma chérie" au même titre que "beijos" pourront venir ponctuer certaines de vos conversations.
Fechado/Combinado: Un marché ou un rendez-vous conclu sera finalisé par un "fechado !" ou un "combinado" que l'on pourrait traduire par "c'est bouclé !".
Parabens: Anniversaire, mariage, réussite à un examen? Sont autant d'évènements heureux qui seront salués par un "parabens".
Meu deus do ceu/Nossa: La traduction brésilienne du très "frenchy" "Olala !"
Opa!: C'est l'interjection utilisée à tout va. Elle permet, par exemple, d'interpeler quelqu'un ou de marquer sa surprise.
Chique: C'est la prononciation brésilienne du mot "chic". "Oh t'as une nouvelle robe ? Que chique !"
Pode ser: Très employé, signifie simplement "pourquoi pas !".

Sortir et voyager
Pousada: Les Français aiment à s'échanger des adresses de "Pousadas" , comprenez "chambre d'hôte" ou "hôtel de charme" dans un petit coin de paradis.
Sitio: Ce terme désigne une location de maison à la campagne.
Feriado: Comme la France, le Brésil compte de nombreux jours fériés. Lorsque ceux-ci tombent un week-end, on prépare la sortie de la ville six mois à l'avance. Ne vous étonnez donc pas si l'on vous demande: "Vous faites quoi pour le feriado ?"
Trânsito: L'un des calvaires des villes brésiliennes ! "Désolée, je serai un peu en retard, mais le trânsito est infernal", deviendra très certainement l'une des phrases que vous prononcerez le plus souvent...
Shopping: Le centre commercial est une vraie institution au Brésil. Le terme anglais est utilisé pour désigner ce passe-temps climatisé.
Ponto: "T'as un ponto dans ta rue ?" Si quelqu'un vous pose cette question, c'est tout simplement qu'il cherche une borne de taxis.

A la maison
Empregada
: Le terme désigne l'employée de maison. Plus court, il entre rapidement dans le langage quotidien.
Baba
: Elle s'occupe des enfants à la maison. On les croise dans la rue, souvent vêtues de blanc, elles permettent aux mamans de quitter la maison sereine. Il ne viendrait plus à l'idée de nombreuses Françaises de parler de "nourrice".
Portaria
: Sécurité oblige, la plupart des immeubles habités par les expatriés possèdent leur "portaria". Des hommes, appelés les "porteiros", se relaient jour et nuit dans cet abri situé au pied de l'immeuble et veillent sur les allées et venues de chacun.
Condo
: Désigne souvent un ensemble d'immeubles sécurisés. Mais est également employé pour évoquer les charges liées au fonctionnement de l'immeuble.
Zélador
: Il est le chef des "porteiros". Il veille sur l'organisation et est souvent disposé à rendre service aux habitants. Le "porteiro" est souvent appelé pour faire quelques réparations ou pour indiquer des professionnels du bâtiment.
Apto
: Au Brésil, la majorité des appartements sont numérotés. Ainsi lorsque vous donnez votre adresse, n'oubliez pas de préciser l'apto (l'appartement).

Intégration culinaire

Lanchonete
: Restaurant populaire où l'on peut déguster des plats et des sandwichs à bas prix.
Padaria
: Boulangerie où l'on peut également acheter un peu d'épicerie, des cigarettes et parfois les journaux. On peut souvent s'y installer pour consommer quelque chose. Une particularité : on vous donne une tablette sur laquelle on consigne chacun de vos achats.
Kilo
: Un restaurant où la nourriture se paie au poids.
Caïpi
: Diminutif de la caïpirinha qui enchante tout nouvel arrivant au pays de la samba.
Chopp
: Dans les lanchonetes et dans les bars, les serveurs déambulent souvent entre les tables avec des plateaux remplis de choppes de bière. Le diminutif "chopp": remplace rapidement le traditionnel "demi".
Sucos
: Le Brésil est le paradis du jus de fruit frais. On les appelle les "sucos" et on les trouve partout du restaurant sophistiqué au comptoir le plus simple.
Churrasco
: Littéralement il s'agit d'un barbecue.
Pão de queijo
: Petits pains au fromage typiques que les Brésiliens dégustent au petit-déjeuner ou comme encas dans la journée.
Feijão
: Haricots noirs, base de l'alimentation brésilienne tout comme le riz (arroz).

Sécurité

Assalter: C'est une adaptation des Français qui vient du verbe brésilien "assaltar" qui signifie "attaquer une personne" ou "cambrioler une maison". Ainsi, on peut entendre "Il s'est fait assalter dans la rue" ou encore "Il y a eu un assalto près de chez moi !"

Si vous aussi vous avez intégré à votre vocabulaire certains mots brésiliens, faites-nous en part ci-dessous !


Amélie Perraud-Boulard et Anne-Louise Sautreuil (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet