Dimanche 17 janvier 2021
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro

LE POINT SUR LA LANGUE – Filer à l’anglaise

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 20/08/2013 à 22:04 | Mis à jour le 21/08/2013 à 01:40

Régulièrement, l'Alliance Française de São Paulo se charge d'éclaircir pour nos lecteurs les mystères de la langue française. Cette semaine, revenons sur l'origine de l'expression "filer à l'anglaise".

Fuir discrètement, partir en douce, sans se faire remarquer. Si le sens de cette expression est bien connu, son origine reste controversée et il y a encore un autre grand défi pour les linguistes : comment expliquer que l'équivalent en anglais de cette expression - "to take french leave" / "prendre la fuite française" - cite justement les Français ?

De l'autre côté de la Manche...
Il semble que l'expression anglaise, apparue au XVIIIème siècle, précède son équivalent français. Le dictionnaire Oxford English Dictionary (OED), ainsi que d'autres ouvrages, associent l'expression "to take french leave" à une ancienne coutume française à la Cour du XVIIème et du XVIIIème siècle de partir sans se faire remarquer. En effet, il était considéré à l'époque comme impoli d'interrompre une cérémonie pour se dire au revoir.

Dans l'Hexagone
Le Dictionnaire historique de la langue française - Le Robert situe l'apparition de la version française de la locution à la fin du XIXème siècle. La théorie la plus répandue attribue les deux versions de la même expression à la rivalité historique entre les Anglais et les Français. Les linguistes avancent, toutefois, d'autres hypothèses :
- À la fin du XIXème siècle, le verbe "anglaiser" signifiait "voler", d'où le sens de "partir de façon discrète, comme un voleur" ;
-  Selon Alain Rey et Sophie Chantreau, au XVIème siècle le mot "anglais" signifiait "créancier" ayant  probablement son origine dans le verbe "s'angler" : "prendre à l'hameçon". D'où l'idée qu'un débiteur filerait à l'anglaise devant un "anglais" (avec minuscules).

Sur le vieux continent
L'expression "filer à l'anglaise" est présente dans un grand nombre de langues européennes en faisant référence tantôt aux Anglais tantôt aux Français. D'après la spécialiste Ángela Magdalena Romera Pintor, ce choix est bien partagé en Europe, comme le prouvent ces expressions :
- filer à l'anglaise : en polonais, "wyj?? po angielsku" ; en russe : "???? ??-?????????", en tchèque : "Zmizet po anglicku" ;
- filer à la française : en espagnol , "despedirse a la francesa" ; en italien : "andarsene alla francese" ; en allemand : "sich auf Französisch empfehlen".

Curieusement, de l'autre côté de l'Atlantique, les Américains se réfèrent aux Hollandais dans l'expression de même sens : "to take Dutch leave". Et finalement, pour ceux qui préfèrent laisser toutes les nationalités de côté, une deuxième version de l'expression "sair à francesa" en portugais permet de transmettre le même sens en choisissant tout simplement de dire : "sair de fininho".

Lucia CLARO - Aliança Francesa de São Paulo (www.lepetitjournal.com - Brésil) mercredi 21 août 2013

Lire aussi :
LE POINT SUR LA LANGUE - Se mettre sur son trente et un
LE POINT SUR LA LANGUE - Faire le buzz
LE POINT SUR LA LANGUE - Avoir du chic

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CHRONIQUE

Dis papa Noël, je peux avoir (un vaccin) une carte de crédit ?

L'ouverture autorisée H24 à Rio des shopping-center fait polémique, tout comme ces foules agglutinées dans les galeries marchandes. "Je veux une carte de crédit", disait l'enfant dans le film Brazil.

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu
DÉCOUVERTE

Danse avec les buffles

Au pays des vaches, dans le sud du Minas Gerais, réputé pour son tourisme rural, la fazenda Pérola da Serra se distingue par l’originalité de son élevage de buffles et ses fromages d’exception.

Sur le même sujet