Dimanche 17 janvier 2021
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro

EXPRESSION DE LA SEMAINE – Matar dois coelhos de uma cajadada só

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 24/09/2013 à 22:03 | Mis à jour le 25/09/2013 à 03:35

Lepetitjournal.com du Brésil vous présente, chaque semaine, une expression brésilienne. De quoi améliorer son portugais tout en se divertissant ! Cette semaine : "Matar dois coelhos de uma cajadada só".

Un peu de violence gratuite pour cette nouvelle expression de la semaine, qui risque de fortement déplaire aux disciples de Brigitte Bardot. "Matar dois coelhos de uma cajadada só" signifie en français : "tuer deux lapins d'un seul coup de bâton". On l'emploie pour décrire une situation dans laquelle une seule action permet d'obtenir deux résultats. La métaphore brésilienne est assez simple à comprendre : un seul coup de bâton permet d'abattre deux bêtes, donc un seul geste permet d'accomplir deux objectifs. En français, on dirait : "faire d'une pierre deux coups".

S'il n'a pas été possible d'identifier à partir de quand cette expression était employée en portugais, il est intéressant de noter que cette même image de tuer deux lapins ou deux lièvres d'un seul coup de bâton revient dans plusieurs langues, telles que le russe (????? ????? ????????? ???? ??????), ou le roumain (A impusca doi iepuri dintr-o lovitura). Dans de nombreuses autres langues, les oiseaux sont les victimes : "Matar dos pàjaros de un trio" (espagnol), " ???? " (chinois), "To kill two birds with one stone" (anglais), "Bir ta?la iki ku? vurmak" (turc).

Exemple :

"Estava indo para a casa do Marco, aproveitei para comprar um presente para o aniversário da Thaís na loja ao lado : matei dois coelhos de uma cajadada só."

On traduirait en français : "J'étais en train d'aller chez Marc, et j'en ai profité pour passer au magasin à côté de chez lui afin d'acheter un cadeau pour l'anniversaire de Thais : j'ai fait d'une pierre deux coups."

A la semaine prochaine !

Amélie PERRAUD-BOULARD (www.lepetitjournal.com ? Brésil) mercredi 25 septembre 2013

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CHRONIQUE

Dis papa Noël, je peux avoir (un vaccin) une carte de crédit ?

L'ouverture autorisée H24 à Rio des shopping-center fait polémique, tout comme ces foules agglutinées dans les galeries marchandes. "Je veux une carte de crédit", disait l'enfant dans le film Brazil.

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu
DÉCOUVERTE

Danse avec les buffles

Au pays des vaches, dans le sud du Minas Gerais, réputé pour son tourisme rural, la fazenda Pérola da Serra se distingue par l’originalité de son élevage de buffles et ses fromages d’exception.

Sur le même sujet