Dimanche 18 novembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DECOUVERTE - Au poste huit et demi de la plage d’Ipanema

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 23/04/2015 à 22:05 | Mis à jour le 23/04/2015 à 22:05

Rio est connue pour ses plages, mais aussi pour être la capitale du monde LGBT en Amérique latine. Le poste huit et demi d'Ipanema est le lieu des rencontres gays dans le cadre idyllique du sable carioca. Cette parcelle de plage prend place dans la division sociale et culturelle de ce mode de vie. Décryptage.

Rio est un nom connu dans le monde entier pour la splendeur de ses plages de centre-ville. Copacabana et Ipanema se sont construites en tant que mythes du sable blanc, et nombreux sont ceux qui veulent expérimenter leur douce existence. Au-delà de leur renom, les plages de Rio sont le lieu de libération du corps, de la communication de ce dernier avec l'océan. Un véritable art de vivre unique au monde s'est développé dans la ville merveilleuse depuis des décennies.

Tout le monde est là pour exalter ses sens face à l'intensité du soleil. Néanmoins, la plage à Rio est beaucoup plus, à l'image de la ville, elle représente aussi les divisions sociales et culturelles. Chaque parcelle de sable correspond à un public bien particulier, à des groupes qui aiment s'y retrouver. Les locaux vouent un culte à la pratique sociale de la plage.

Les Cariocas aiment rappeler qu'ils sont les enfants de la mer, de la déesse Yemanja. Le nouvel an est en effet un hommage à cette dernière, des milliers de fleurs déposées dans le flot des vagues pour lui demander bénédiction. Il suffit de prendre un bus le long de la mer dans la zone sud et voir défiler les barracas, parasols et chaises longues, mais surtout des centaines de baigneurs pour le comprendre.

Plutôt gay que lesbien
Lieu de toutes les rencontres et des mondanités, elle est bien plus que son aspect de détente absolue. Au poste huit et demi, la population transgresse les règles de la division sociale de la plage d'Ipanema. Les week-ends, sur ces parcelles de plage, une population bourgeoise  implante ses chaises longues, mais ce poste reste un bastion de la diversité. La communauté LGBT prend ses quartiers non loin d'Arpoador et dans le prolongement de la rue Farme de Amoedo, bien connue pour ses bars et boîtes gay. Formant un complexe dans la zone sud, l'insertion de la communauté y est très bien vue. Ce lieu de prédilection est facilement repérable par les drapeaux arc-en-ciel qui délimitent le territoire. De plus, il est très nettement le plus international, tout s'y baragouine,  les gestes et le corps complétant facilement les dialogues.

Le poste huit et demi est un lieu de liberté d'expression pour la communauté LGBT. Principalement gay plutôt que lesbien, les speedos moulants défilent et les corps bodybuildés aussi. L'atmosphère y est toute multicolore, le plus célèbre des vendeurs est celui de salade de fruits, paradant en légèreté un plateau à la main, le corps couvert d'un costume à l'effigie de son produit. Prenant part à la vie culturelle de la ville, la communauté LGBT ne pouvait manquer son implantation sur l'une des plus belles plages du monde.

Lorraine GAUCHER-PETITDEMANGE (www.lepetitjournal.com - Brésil) vendredi 24 avril 2015

*Photo : Jeff Belmonte / Flickr

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet