Samedi 22 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CARNAVAL DE RIO - L’école de samba Imperatriz Leopoldinense

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 16/02/2017 à 23:04 | Mis à jour le 16/02/2017 à 13:43

Entre le dimanche 26 au soir et le mardi 28 au matin, les douze écoles de samba du Grupo Especial du carnaval de Rio lanceront leurs chars à l'assaut du Sambodrome pour tenter de remporter le grand titre de champion. Lepetitjournal.com vous présente ces douze écoles de l'élite. Ce vendredi : Imperatriz Leopoldinense.

Fondée en 1959, l'école de samba Imperatriz Leopoldinense, qui se présente sous les couleurs vert, or et blanc, représente le quartier de Ramos ? elle a pris la suite de l'école traditionnelle Recreio de Ramos, créée en 1931, qui avait cessé d'exister - et rend hommage à l'impératrice du Brésil Dona Leopoldina von Habsburg, la première épouse de l'empereur Dom Pedro I. Solide occupante du Grupo Especial depuis les années 1980, elle fait partie des meilleures écoles de samba de Rio, avec des défilés fastueux. A juste titre, elle est la seule école de la ville à avoir obtenu les meilleures notes à tous les critères jugés par le jury officiel, et ce à trois reprises : 1980, 1989 et 2001. Ces dernières années, elle a terminé entre la 4e et la 6e place.

Samba do Enredo
Cette année, l'école fera vibrer le Sambodrome sur une composition collective interprétée par Arthur Franco : Xingu - O Clamor Que Vem da Floresta ("Xingu - La clameur qui vient de la forêt").

Brilhou a coroa na luz do luar !
Nos troncos a eternidade a reza e a magia do pajé !
Na aldeia com flautas e maracás
Kuarup é festa, louvor em rituais
Na floresta, harmonia, a vida a brotar
Sinfonia de cores e cantos no ar
O paraíso fez aqui o seu lugar
Jardim sagrado, o caraíba descobriu
Sangra o coração do meu Brasil
O belo monstro rouba as terras dos seus filhos
Devora as matas e seca os rios
Tanta riqueza que a cobiça destruiu ! 

Sou o filho esquecido do mundo
Minha cor é vermelha de dor
O meu canto é bravo e forte
Mas é hino de paz e amor !

Sou guerreiro imortal derradeiro
Deste chão o senhor verdadeiro
Semente eu sou a primeira
Da pura alma brasileira !

Jamais se curvar, lutar e aprender
Escuta menino, Raoni ensinou
Liberdade é o nosso destino
Memória sagrada, razão de viver
Andar onde ninguém andou
Chegar aonde ninguém chegou
Lembrar a coragem e o amor dos irmãos
E outros heróis guardiões
Aventuras de fé e paixão
O sonho de integrar uma nação

Kararaô, Kararaô, o índio luta por sua terra
Da Imperatriz vem o seu grito de guerra !

Salve o verde do Xingu, a esperança
A semente do amanhã, herança
O clamor da natureza a nossa voz vai ecoar
Preservar !

Menée par la reine de batterie et comédienne Cris Vianna et la "porta-bandeira" Rafaela Theodoro, Imperatriz Leopoldinense a choisi un thème qui n'a déjà pas manqué de créer la controverse puisqu'il célèbre les autochtones de la région du fleuve Xingu (Para), où a été construit le barrage de Belo Monte, qui est dénoncé. L'école critique également l'usage des pesticides dans l'agriculture au Brésil, au grand dam du lobby agricole. Elle défilera le dimanche 26 à 23h40.

Palmarès

- Champion du Grupo Especial : 1980, 1981, 1989, 1994, 1995, 1999, 2000 et 2001.

Margot GALLOT (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion actualisée 

*Photo : Carnaval.com Studios / Flickr

- Voir le site de Imperatriz Leopoldinense

- Voir le programme du carnaval de Rio 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet