Samedi 31 juillet 2021

Jean Philippe Grange tête de liste "Ensemble, Citoyens et Solidaires"

Par Quitterie Puel | Publié le 18/05/2021 à 22:00 | Mis à jour le 20/05/2021 à 08:59
élections consulaires Perth

Dans le cadre des élections consulaires qui arrivent à grand pas, lepetitjournal.com a rencontré Jean Philippe Grange, tête de liste de "Ensemble, Citoyens et Solidaires". 

 

Pourriez-vous vous présenter ? Revenir sur votre parcours, votre arrivée en Australie et votre désir de vous investir en politique ?

Je m’appelle Jean-Philippe Grange, j’ai 52 ans, des origines grenobloises et savoyardes, et je vis en Australie avec ma famille depuis 1998. J’ai exercé pendant plusieurs années des fonctions dans les relations institutionnelles d’une start-up de haute technologie de Grenoble avant de m’installer à Sydney avec mon épouse franco-australienne pour travailler dans le développement export de PME françaises dans ce pays. D’abord auprès de Business France, puis dans un cabinet spécialisé du secteur privé, avant de fonder en 2007 ma propre activité indépendante de conseil en commerce international.

Je me suis engagé auprès de Français du Monde dès mon arrivée à Sydney pour conserver un lien avec la France et rencontrer des compatriotes vivant en Australie. Cette association - qui est présente dans le monde entier - a son siège à Paris et je suis l’un des membres de son Conseil d’Administration depuis 2019. J’ai rencontré très vite une personne qui est devenue une amie puis une collègue, Marie-Claire Guilbaud, qui était à l’époque membre de l’Assemblée des Français de l’Etranger. J’ai beaucoup appris à ses côtés car nous avons très vite eu l’occasion de travailler ensemble à Français du Monde Australie sur les problématiques rencontrées par nos concitoyens dans ce pays. Plus tard, et en parallèle de ce travail de terrain, je me suis impliqué dans l’association French Assist NSW dont j'ai été plusieurs années le secrétaire et dont je suis actuellement trésorier. Cette association, qui fêtera cette année ses 130 ans d’activité, aide au cas par cas et de façon ponctuelle les Français d’Australie confrontés à des difficultés, en les accompagnant pour faire face à leurs situations d’urgence, de détresse ou d’isolement.

C’est donc assez naturellement, bien qu'il s'agisse d'un fort engagement personnel pour un mandat exigeant et bénévole, que j'ai décidé d’être candidat aux élections consulaires de 2014. Il s’agissait d’une suite logique à cet engagement associatif. J'ai été élu conseiller, puis dans la foulée membre de l'Assemblée des Français de l'Etranger (AFE).

 

Vous êtes candidat sortant à l’élection, quel bilan dressez-vous de votre mandat passé ? Qu’est-ce qui vous motive à continuer à l’aventure ?

Cette élection, en 2014, s’est déroulée à l’issue de la réforme de la représentation des Français établis hors de France qui a créé les conseils consulaires, qui seront renouvelés, pour la première fois, à l’occasion de ces élections de mai 2021. Il s’agissait alors d’une avancée importante pour la communauté française à l'étranger dans son lien avec la Nation. Avec le recul, si l’on souhaite parler de bilan, on peut constater d'abord que nous avons un modèle unique de représentation local à l'étranger. Nous avons "essuyé les plâtres" en 2014 et ce dispositif a bien fonctionné. Il a montré son importance, même si des améliorations et une meilleure visibilité du dispositif restent à apporter. C'est un acquis et c'est pourquoi il faut appeler à voter entre le 21 et le 26 mai en ligne et le 30 mai à l’urne : il s’agira d’un moment important de participation citoyenne et de démocratie locale !

Dans l’exercice de mon mandat et au fil de mes rencontres, de nombreux sujets ont été au centre de mon action citoyenne : l’éducation et les établissements scolaires de notre circonscription, la défense du service public, toujours plus menacé à l’étranger, le réseau associatif, la culture, la francophonie, le rôle des entrepreneurs et des entreprises individuelles détenues par des Français vivant à l’étranger, ou encore le lien avec nos compatriotes retraités et anciens combattants. 

Élu de terrain en Australie et comme membre de l’AFE, à la place qui est la mienne, je me suis autant battu pour débloquer des situations individuelles que pour empêcher le recul de nos droits collectifs.

Pendant ces sept années d’engagement, d’investissement personnel, d’échanges, de travail collectif, et aux côtés de ma colistière Marie-Claire Guilbaud - réélue sur notre liste en 2014 et à qui je souhaite rendre un hommage particulier - j’ai fait de mon mieux pour mériter la confiance qui m'avait été faite. Ces engagements divers m'ont permis de défendre les valeurs pour lesquelles je me suis engagé : pour plus de justice sociale, d'équité et de solidarité, avec au cœur la volonté d’un progrès pour tous dans notre communauté. 

J’ai eu à cœur d’approfondir ce travail de terrain et j’ai contribué à mettre en place, en 2019, un nouveau « collectif » au service de la communauté française. L’aboutissement de cette démarche, c’est « Ensemble, Citoyens et Solidaires ! », la liste que nous avons le plaisir de conduire avec ma colistière Caroline Brunel, parent d’élèves au lycée Condorcet de Sydney et consultante en marketing établie en Australie depuis 2005.

 

Par rapport à votre dernier mandat, qu’aimeriez-vous modifier ? perpétuer ? développer ?

Être élu, c’est avant tout être un porte-voix. Tout au long de ce mandat je me suis engagé à être au service des Français de la circonscription et à défendre leurs droits et leurs besoins individuels et collectifs sur toutes les questions d’intérêt général, et en particulier sur le plan éducatif, social et économique.

Cette expérience d’élu local est particulièrement riche : être à l’écoute, répondre aux interrogations, fournir des informations, orienter dans des démarches administratives, aider à résoudre des problèmes, améliorer des situations en mettant à profit des réseaux de solidarité… et puis profiter aussi de moment de convivialité au contact de la communauté françaises. 

Ayant à cœur de valoriser l’expérience acquise au service des Français résidents hors de France, rassemblés autour de valeurs progressistes, nous continuerons d’inscrire notre action de terrain dans une démarche humaniste, solidaire et écologiste. Nous souhaitons faire vivre ces valeurs dans le conseil consulaires que les Français d’Australie, Fidji et PNG éliront prochainement.

Pour approfondir ce travail de terrain, il nous faudra approfondir les échanges et les consultations avec nos concitoyens, être toujours plus à leur écoute pour faire remonter les besoins, les questions parfois techniques qu’ils peuvent avoir pour résoudre leurs difficultés. Et puis faire des efforts croissants d’information sur tous les sujets qui les concernent : fiscalité, assurance maladie, droit social et familial, recherche d’emploi, création d’activités indépendantes, mais aussi questions liées aux versements des pensions de retraite, aux problématiques de retour en France… La liste est longue.

Face aux difficultés financières, administratives ou personnelles, nos concitoyens pourront compter sur un réseau de contacts solidaires. Nous resterons disponibles et au service de nos compatriotes, pour faire entendre une autre voix dans leur conseil consulaire.

 

Pourriez-vous décrire les ambitions de votre liste « Ensemble, citoyens et solidaires » ? Quels sont vos combats et les grandes lignes de votre programme ?

Nous avons en effet une ambition d’équipe. Notre démarche collaborative a donné naissance en 2019 à un collectif d’une grande diversité quant au profil, parcours et sensibilité des personnes qui le compose. Nous sommes des binationaux et des résidents permanents vivant de longue date dans la circonscription, nous formons une équipe intergénérationnelle expérimentée et disponible. Nous vivons au quotidien - depuis plusieurs décennies pour certains d’entre nous - ce que signifie « une vie entre la France et son pays de résidence ». Dans les bons moments comme lors des passages difficiles que nous pouvons traverser.

Nous sommes entrepreneurs, consultant.e.s, enseignantes, avocat, retraités… et sommes impliqués à des titres divers sur un grand nombre de sujets : le développement de l’entreprenariat français en Australie, le développement durable, l’égalité femme – homme, notamment dans le monde de l’entreprise, les droits de l’homme, le droit du travail, l’enseignement français et à la langue française à l’étranger, l’égalité des droits et la lutte contre les discriminations, les personnes ayant choisi de prendre leur retraite à l’étranger, le volontariat International en Entreprise, l’accueil des jeunes français, en particulier sur visas étudiant et Vacances-travail, le handicap et les besoins particuliers des Français de la circonscription.

C’est je crois l’une des forces de cette équipe et c’est notre ambition : par nos histoires, nos expériences professionnelles, nos engagements associatifs ou politiques, mais aussi à travers nos passions, nos mobilisations, nous contribuons toutes et tous à un collectif expérimenté, que nous souhaitons réellement mettre au service de nos concitoyens !

Les crises que nous traversons nous rappellent ce qui est essentiel pour nous, Français de l’étranger : l’importance de services publiques consulaires forts, l’importance d’un réseau de solidarités familiales, amicales et associatives bien établi et l’importance d’élus de proximité, les conseillers des Français de l’Etranger, au service des communautés françaises. Nous souhaitons donc défendre et promouvoir ces « outils » au service de toutes et tous !

Parmi les axes de notre programme d’actions et les sujets qui nous tiennent à cœur  je citerai notamment :

 

  • Information proactive, réponse aux préoccupations de nos concitoyens, permanences et comptes-rendus réguliers
  • Valorisation de la langue et de la culture française pour tous
  • Accès aux bourses scolaires pour nos enfants
  • Action et protection sociale, retraites, défense du service public consulaire
  • Emploi, entreprenariat et formation professionnelle
  • Justice fiscale pour les Français de l’étranger hors Union Européennes
  • Soutien aux organismes d’entraide et de solidarité
  • Appui aux associations citoyennes et en particulier aux initiatives de solidarité, de convivialité et de défense de l’environnement

J’ajouterai, car c’est très important, que nous nous engageons à garantir notre disponibilité, à être à l’écoute de tous nos compatriotes quelle que soit leur orientation politique et à travailler en bonne intelligence et dans le respect de l’intérêt général avec les autres élu.e.s et l’administration.

 

Quelle place l’écologie occupe-t-elle dans votre programme ?

Elle est au cœur de notre démarche. Si l’écologie n’est la propriété de personne, il est clair que notre approche en la matière se distingue clairement de celle des autres listes en présence pour ces élections. C’est la raison pour laquelle Europe Ecologie - les Verts nous apporte son soutien, aux côtés de Français du Monde, une association dont la défense de l’environnement fait partie des engagements fondamentaux et dont les membres ont à cœur d’apporter leur contribution à une meilleure approche des problèmes environnementaux.

Sur des plans très divers, de nombreux moments forts m'auront marqué pendant mon mandat. Mais - comme tous nos concitoyens vivant en Australie - j'ai été choqué par deux épreuves récentes, inédites par leurs ampleurs : la terrible « saison » des incendies en 2019-2020 et, depuis plus d’un an, cette interminable crise pandémique qui nous éloigne de nos familles, touche tant de nos proches en Europe et dans le monde, aura conduit nos concitoyens du Victoria dans cette épreuve de confinement prolongée en 2020, et nous "enferme" dans ce beau pays…

Ces crises que nous vivons en tant que Français de l’étranger doivent nous faire prendre conscience de l’urgence d’une autre approche face au changement climatique et à l’impact de la destruction accélérée des habitats sauvages combinée à une mondialisation bien insuffisamment régulée : il faut agir dans nos vies quotidiennes comme dans nos choix politiques pour faire réellement bouger les choses. 

Notre condition de Français vivant à l’étranger nous place en position privilégiée pour appréhender, dans toute leur complexité et leur diversité, les désordres provoqués par l’homme sur son environnement. La prise de conscience doit être globale, afin que des mesures adaptées soient prises à tous les niveaux, en s’appuyant sur les nombreuses initiatives locales existantes. C’est en ce sens que nous avons tous notre rôle à jouer, y compris dans le cadre de ces élections : mettre en avant la sensibilisation à l’éco-citoyenneté et à la nécessité d’une transformation de nos modes de vie, notamment par la promotion des principes de l’économie sociale et solidaire, le développement d’actions locales contre l’effondrement de la biodiversité et la préservation des biens communs, la création, l’animation et le développement d’associations actives dans la défense de l’environnement et la lutte contre le gaspillage…

  • Nous souhaitons par exemple aider au développement de projets éco-responsables au sein de la communauté française.
  • Nous souhaitons aussi permettre l’élargissement du dispositif STAFE - qui contribue au rayonnement de la France et au soutien des Français de l’Etranger - aux projets aidant à la lutte contre le changement climatique et à la sauvegarde de la biodiversité.
  • Nous proposons la prise en compte de l’empreinte carbone pour le financement de projets associatifs.

Pourquoi, également, ne pas mettre en place des réunions consulaires dédiées à l’écologie ?

 

Quelles sont vos stratégies/outils/préférences pour rencontrer les Français d’Australie et comprendre leurs attentes ? 

Je le disais plus tôt, être élu, c’est avant tout être un porte-voix. La participation citoyenne et la démocratie locale pour les Français établis hors de France doit être développée pour renforcer le pouvoir d’interpellation des élu.e.s. La mobilisation citoyenne au moment des élections consulaires est également importante pour cela !

Nous comptons à travers nos permanences régulières - qu’elles que soient physiques ou sur Zoom - renforcer l’échange avec nos concitoyens et au-delà, comme nous avons commencé à le faire depuis plus de 6 mois, à impliquer celles et ceux qui le souhaitent dans l’élaboration de nos propositions et de nos mobilisations. « Nous rencontrer, participer, s’impliquer, nous rejoindre ! ». Ce n’est pas un slogan pour quelques semaines de campagne électorale ! J’ai envie de dire : quelles que soient les distances qui séparent les communautés françaises dans cette vaste circonscription continentale, vous pouvez compter sur ma détermination et celle de notre équipe Ensemble, Citoyens et Solidaires ! pour renforcer cet échange, comprendre vos attentes et agir à vos côtés.

Consultez le site internet de "Ensemble, Citoyens et Solidaires

 

Nous vous recommandons
quitteriez puel

Quitterie Puel

Après avoir effectué un master en management de projets culturels à Sciences Po, j’ai décidé de m’expatrier pour trois ans à Perth. J’aime écrire sur des sujets de société, dénicher des bonnes adresses et découvrir des lieux insolites.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
PHOTO

Covid-19 : les anti pass-sanitaire et antivax manifestent au Congrès à Nouméa

Retour en images sur la manifestation de ce samedi 31 Juillet devant le Congrès de Nouméa, cortège formés d'anti-vaccins et d'anti-pass sanitaire qui exultent leur droit à la liberté individuelle.