Vendredi 15 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Critiques cinglantes de l'ONU et de médecins envers l'Australie

Par AFP | Publié le 03/12/2018 à 07:19 | Mis à jour le 03/12/2018 à 07:22
Australie-immigration-réfugiés-droitsHomme-médecins

Le gouvernement australien a essuyé lundi des critiques cinglantes de la part de l'ONU et de médecins pour le traitement réservé aux réfugiés qu'il relègue dans des camps sur des îles du Pacifique.

 

Catherine Stubberfield, la porte-parole du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), a accusé dans un communiqué "les bureaucrates et les politiques" australiens de ne pas tenir compte de l'avis des médecins et ainsi de mettre en danger la vie des migrants dans les camps de Nauru et Manus.

Le Royal Australasian College of Physicians (RACP), qui réunit des milliers de médecins d'Australie et Nouvelle-Zélande, s'est également jeté dans la bataille. L'accès aux soins doit "être déterminé par un médecin, pas un politicien", a déclaré dans un communiqué le pédiatre David Isaacs, qui a soigné des enfants sur Nauru en 2015.

Kerryn Phelps, médecin et parlementaire indépendante, a présenté une proposition de loi pour réclamer l'évacuation temporaire de Manus et Nauru de toute personne nécessitant des soins médicaux, de même que le transfert provisoire de Nauru de tous les enfants et de leur famille.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CULTURE

Musées français à l’étranger : le softpower tricolore

Se développer à l’international, tel est l’enjeu des musées français. Après une ouverture à Malaga, le Centre Pompidou vient d'ouvrir ses portes à Shanghai et à l'art français en Chine. 

Australie

Melbourne Appercu

Incendies en NSW : état d'urgence et 'conditions catastrophiques'

L'Etat d'urgence a été déclaré en Nouvelle-Galles du Sud, où les secours se préparent à affronter des incendies dans "des conditions catastrophiques" en cette fin de journée.

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.