Lundi 18 février 2019
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un mégaphone pour mieux se faire entendre

Par ADIE Nouvelle-Calédonie | Publié le 19/06/2018 à 11:55 | Mis à jour le 19/06/2018 à 12:43
mégaphone ADIE

Après des premiers résultats positifs obtenus auprès de Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances, le Mégaphone de l’Adie va sillonner les routes de France. L’objectif : faire entendre ses messages en faveur de la simplification de l’accès à la création d’entreprise auprès des acteurs socio-économiques et des décideurs régionaux.  

 
Parallèlement à ce vent de changement soufflant, les équipes et partenaires de l’Adie se mobilisent, pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous, via une large palette d’actions de proximité.


L’Adie interpelle les décideurs

Se faisant le porte-voix des entrepreneurs qu’elle accompagne, souvent invisibles dans le débat et les politiques publiques sur l’entrepreneuriat, l’Adie a remis à Bruno Le Maire, à l’occasion de l’anniversaire de ses 30 ans, « Le Mégaphone » et obtenu une première victoire avec l’annonce de mesures constituant des avancées notables.
 
Juste avant les débats parlementaires autour des réformes relatives au régime social, à l’assurance chômage et l’accès à la formation des entrepreneurs, l’Adie poursuit son plaidoyer en lançant en régions une vaste campagne de plaidoyer auprès des députés et des décideurs autour des problématiques régionales.
 
L’Adie Nouvelle-Calédonie tend à adapter « Le Mégaphone » pour le remettre aux autorités compétentes et faire entendre les difficultés des porteurs de projets calédoniens.


La création d’entreprises accessible à tous

Parce que des barrières de toutes natures peuvent inhiber l’envie d’entreprendre et bloquer les personnes qui n’ont pas les clés d’entrée, cette semaine d’information portera le message que l’octroi d’un

« Oui » peut débloquer des situations et servir de marchepied à ceux qui n’ont pas accès au crédit bancaire classique.
 
Parmi les 16.000 personnes qui ont créé ou développé leur entreprise en 2017 avec un microcrédit de l’Adie, plus de 40% ont choisi de le faire alors qu’ils étaient bénéficiaires de minima sociaux. Preuve en est que ce pied à l’étrier proposé par l’Adie donne accès à la création d’entreprise, quels que soient ses ressources, son lieu de résidence ou ses diplômes.
 
En Nouvelle-Calédonie, l’Adie compte 2.934 porteurs de projets financés en décembre 2017, soit une augmentation de 15% en un an. Les premiers mois de 2018 sont dans cette continuité.
 
Afin d’apporter des réponses personnalisées aux personnes qui se questionnent sur la création d’entreprise, qui sont riches de leurs idées mais qui n’ont pas de moyens, l’Adie et ses partenaires proposeront des ateliers sur la création d’entreprise et des rencontres avec des entrepreneurs.

 

0 Commentaire (s)Réagir