Témoignage de Laure sur ses nouvelles habitudes de fin d'année en NC

Par Clotilde Richalet | Publié le 25/12/2020 à 09:00 | Mis à jour le 07/01/2021 à 11:00
expats fêtes de Noël nouvelle-calédonie

Où que vous soyez, l’Edition du PetitJournal.Com de Nouvelle-Calédonie vous souhaite un Joyeux Noël! Partons à la découverte de ce jour pas comme les autres chez Laure, son compagnon et leurs 2 filles, qui habitent la Nouvelle-Calédonie depuis presque 7 ans.

 

Lepetitjournal.com Nouvelle-Calédonie : Depuis combien de temps es-tu à Nouméa ? Peux-tu nous présenter ta famille ?

Laure: Nous sommes arrivés à Nouméa avec mon compagnon, Adrien, fin Mars 2014. Nous avions prévu de rester entre 3 mois et un an mais on peut dire que nous sommes tombés amoureux du caillou. Après avoir passé les 3 premières années à Nouméa nous avons déménagé à Pouembout en Province Nord, où la vie nous correspond mieux: plus d’échanges, de nature, d’authenticité. Nous avons eu une première petite fille en Décembre 2015 qui est née à Nouméa et nous venons d’accueillir la deuxième née à Koné. La famille compte aussi un chien, un chat, 3 poules & un cheval. Bref toute une petite tribu !

 

Que représente les fêtes de Noël pour toi ? Quelles sont les principales différences entre Noël en métropole et en Nouvelle Calédonie ?

Pour moi les fêtes de Noël c’est avant tout se rassembler en famille dans la joie. J’aime le côté « retour en enfance » de la fête de Noël, les préparatifs avec les décorations de Noël, le sapin et la crèche que j’ai longtemps préparé avec ma propre grand-mère, l’ouverture des cadeaux, les discussions enflammées autour d’un bon repas. Quand on a grandit en métropole c’est toujours un peu dur de se mettre dans l’esprit de Noël sous le soleil: pas de froid au contraire c’est le plein été ici, encore moins de neige. Le père Noël a bien chaud et on fait la fête en maillot de bain! La présence des enfants permet de maintenir la magie de Noël. Mais à part la température tout est quasiment identique, illuminations dans les rue, père Noël à l’école, messe de Noël etc... Je mets un point d’honneur à décorer la maison, ça m’excite quasiment autant que mes filles et aussi à préparer un bon repas avec les copains.

 

expats fêtes de Noël nouvelle-calédonie

 

Noël est souvent synonyme de fête de famille, comment vis tu le fait d’être loin de tes proches ?

C’est vrai que c’est dur d’être loin de la famille à ce moment de l’année. Il nous arrive souvent de rentrer en métropole à cette période de l’année pour éviter le petit coup de blues. Cette année nous avons décidé de le faire en tout petit comité avec des amis proche et leurs enfants pour retrouver au maximum l’esprit « famille » de Noël. J’aime l’idée que ma grande fille puisse ouvrir ses cadeaux avec d’autres enfants le matin du 25. Mais c’est sûr que nous allons faire des skypes avec nos familles respectives et je sais que j’aurais certainement un petit (gros?) pincement au cœur en les voyant tous rassemblés, d’autant qu’avec cette année particulière nous n’avons pas pu avoir de visite (aka Covid-19). C’est aussi dur de savoir que nos enfants ne profitent pas de leurs grand-mères/cousins/cousines mais nous n’oublions pas le confort de vie que nous avons ici et malheureusement on ne peut pas tout avoir.

 

Est-ce que le cliché selon lequel on se crée « une famille d’amis » quand on est loin de ses proches est vrai selon toi ?

Et oui et j’ai envie de dire : heureusement! Quand on habite à 22 000km de sa famille c’est essentiel de pouvoir compter sur de vrais amis en cas de coups durs. C’était d’ailleurs, pour moi, le plus dur challenge à relever en arrivant ici, re-créer un vrai cercle d’amis surtout quand on est plus étudiant. L’avantage c’est qu’on crée vite des amitiés très solides avec ceux qui, comme nous, sont loin de leurs familles mais aussi avec les natifs du pays qui sont très solidaires. Avec le temps on agrandit son cercle. C’est ce qui permet de garder l’esprit de Noël : partager un bon moment avec des gens qu’on aime.

 

Quel est ton repas de Noël typique en NC ? Et comparé à ce que tu faisais en France ?

Dans la famille on aime manger ! Cependant on est aussi sensibles à l’environnement et on essaye de faire un repas avec des produits locaux au maximum. Malgré la chaleur, on est assez gourmands pour garder les marqueurs du repas classique de Noël mais on s’adapte : le saumon fumé sera remplacé par du marlin fumé ou du thon fumé et en plat on mangera des crevettes plutôt que des coquilles st jacques. Seule dérogation : Le fromage, mon péché mignon ! J’ai aussi du mal à ne pas manger un bon foie gras, on en fait du très bon en local.

 

Une tradition de Noël calédonienne que tu as adopté ?

Les traditions de Noël sont sensiblement les mêmes ici qu’en métropole. Cependant en Nouvelle-Calédonie les gens vivent beaucoup en communauté et se rassembler fait partie de l’ADN du pays. La commune organise le soir du 24 une distribution de cadeaux aux enfants et un feu d’artifice auxquels nous assistons. C’est un bon moyen de se rassembler, discuter avec les voisins et amis de la commune avant de passer à table en cercle plus restreint. Concernant le côté déco, les sapins que vous connaissez en France ne poussent pas ici, on a opté pour un pin colonnaire (Araucaria), très emblématique du pays, que nous décorons chaque année.

 

expat fêtes de Noël nouvelle-calédonie

 

 

Un mythe ou fable calédonien sur Noël que tu peux nous apprendre ?

Malheureusement je ne connais pas de conte local sur le père Noël mais j’ai une anecdote marrante qui plait beaucoup à ma fille : de notre jardin, nous apercevons les lumières de la mine du Kopeto. Nos voisins ont expliqué à leur fille et à la mienne qu’il s’agissait de la maison du père Noël en Nouvelle-Calédonie. Souvent quand nous rentrons en voiture la nuit, ma fille observe les lumières en haut du massif et nous dit : « le père Noël et ses lutins préparent les cadeaux, je vois les lumières de se maison ». Bon à priori à part du nickel, on y trouve pas grand-chose comme cadeau!

 

Comment transmets-tu la magie de Noël à tes enfants ? Quelles sont les touches symboliques auxquelles tu ne déroges pas ?

Les enfants sont vite emportés par la magie de Noël. Ma fille de 5 ans compte dès Juin le temps restant avant Noël ! Elle a tous les ans un calendrier de l’avent « maison » pour attendre la fête. On décore la maison, on écoute des musiques de Noël, on fait la liste au père Noël : La totale quoi! On n’a pas la neige mais c’est tout comme, en tous les cas dans nos têtes. Quelques temps avant Noël on fait aussi du tri dans les affaires pour donner ou vendre les jeux dont on a plus besoin et faire de la place pour des nouveaux. Ce qui a changé c’est que certains cadeaux s’échangent maintenant par colis depuis la métropole… Le père Noël des mamies à parfois trop de travail pour tout apporter chez nous!

 

Ultime question que tout le monde se pose : par où entre le père Noël pour déposer les cadeaux ? Puisque je suppose que tu n’as pas de cheminée ?

C’est marrant ma fille m’a posée la même question la semaine dernière et j’ai répondu qu’on laissera la porte ouverte… Les climatiseurs ne laissent pas assez d’espace !

 

expats fêtes de Noël nouvelle-calédonie

 

 

Merci à Laure de s'être prêtée au jeu des questions-réponses, et de Belles Fêtes de Noël et de fin d'année à tous, où que vous soyez! 

 

 

 

Clotilde richalet

Clotilde Richalet

Photographe et voyageuse passionnée, expat à travers les Amériques et en Asie du Sud-Est, l'exploration journalistique et culturelle se poursuit aujourd'hui dans le Pacifique.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Nouvelle-Calédonie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Clotilde Richalet

Rédactrice en chef de l'édition Nouvelle-Calédonie.

À lire sur votre édition internationale