Jeudi 20 septembre 2018
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'aire de Djubéa aura bientôt sa natte de bonjour

Par Claudia Rizet-Blancher | Publié le 02/11/2017 à 05:55 | Mis à jour le 02/11/2017 à 12:31
Les femmes du Sud au Mwâ Kââ

La natte de bonjour est le premier maillon des échanges dans la culture Kanak. Elle avait été remplacée ses dernières années par le manou (tissu à motif polynésien en coton).

En Nouvelle-Calédonie, dans la culture Kanak, tout grand évènement (naissance, mariage, deuil, célébration des ignames, …) est célébré au cours de grands rassemblements. Les responsables coutumiers font de long discours de remerciements, récitent l’arbre généalogique des familles et font « la coutume », un ensemble d’actes symboliques au cours desquels des objets coutumiers sont offerts. La natte de bonjour est, originellement, le premier objet remis lors d’une coutume.

En 2015, à l’occasion de la fête de la robe mission et de la vannerie à Poum (Arama), les coutumiers de l’aitre Hoot Ma Whaap ont décidé de remettre la natte de bonjour dans la coutume. Cette décision a ensuite été adoptée par l’ensemble du pays et le Sénat coutumier.

Les femmes du Nord se sont regroupées dans l’association « La Route de la natte » et ont créé la natte de bonjour de l’aire Hoot Ma Whaap depuis.

Dans le Sud de l’île, où les associations de femmes sont très nombreuses, la natte de bonjour n’a pas été encore créée pour l’aire de Djubéa. Les femmes de l’île des Pins, l’île Ouen, Yaté, Saint Louis et Païta ont donc décidé de se regrouper ce samedi 4 novembre au Mwâ Kââ pour tresser ensemble en utilisant le jonc, le pandanus et le cocotier. Leur objectif : créer une dynamique entre toutes les associations de femmes du Sud dans le but de créer la natte de bonjour de Djubéa.

Toutes les femmes sont invitées et attendues. L’occasion rêvée d’apprendre à tisser sa propre natte.

 

Pour en savoir plus sur la coutume kanak : http://www.coutume-kanak.com/

 

Claudia Rizet-Blancher

Claudia Rizet-Blancher

Directrice éditoriale. Multipotentialiste, Claudia est passionnée par l'humain, le monde de l'enfance, l'écriture, la culture et les nouveaux entrepreneurs. Sa curiosité insatiable fait d'elle une redoutable investigatrice.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

kykyne mer 08/11/2017 - 00:33

Félicitation Venez nombreux le samedi 6 janvier 2018

Répondre

Actualités

ENVIRONNEMENT

Une meilleure réglementation des crèmes solaires est-elle possible?

Le gouvernement vient de mettre sur la table un projet de loi pour mai 2019 interdisant les couverts, pailles, barquettes et sacs plastiques en Nouvelle-Calédonie. Qu’en est-il des crèmes solaires ?

Communauté

TRADITIONS

Le rodéo, ADN du pays

La célèbre foire de Bourail vient de fermer ses portes. L’occasion pour nous de revenir sur l’une de ses attractions phares : le rodéo.