Environnement: les Solutions fondées sur la Nature présentées par la CPS

Par Clotilde Richalet | Publié le 19/06/2022 à 11:54 | Mis à jour le 19/06/2022 à 12:08
Environnement: Les Solutions Fondées sur la Nature présentées par la CPS

Lors de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin dernier, la CPS a présenté une série de : Solutions Fondées sur la Nature - SFN. La Communauté du Pacifique Sud – CPS, est une organisation internationale de développement regroupant 26 pays et territoires membres. Crée en 1947, la CPS est un acteur majeur du développement de la science et de l’innovation dans le Pacifique, avec un de ses bureaux basé à Nouméa sur la Promenade Laroque.

 

Cette année pour la Journée mondiale de l’environnement, l’accent a été mis sur les Solutions Fondées sur la Nature pour protéger la biodiversité dans le Pacifique. La thématique « Une seule Terre » permet de réaffirmer la volonté et l’engagement de la CPS d’accompagner les Océaniens vers un développement plus durable et des méthodes environnementales capables de maintenir la biodiversité qui est la nôtre dans cette partie du monde.

 

Les menaces de la relation Terre-Mer actuelle

Cameron Diver, Directeur Général Adjoint de la CPS, en nous rappelant les diverses menaces qui pèsent sur la terre et sur les écosystèmes de nos populations côtières, tire la sonnette d’alarme face à l’accélération de la dégradation environnementale. L’interface terre-mer doit être pris en compte pour mettre en place une activité humaine plus durable.  

« Nous devons re-calibrer la relation que nous avons avec le monde naturel, à la fois pour préserver le monde naturel, et pour nous préserver nous-même des effets catastrophiques de notre propre activité sur notre environnement de vie. »

Ainsi il ne s’agit pas seulement de préserver notre activité économique mais aussi de préserver les personnes, leur identité, leur lieu de vie, leur culture… bref tout ce qui est particulièrement important aux peuples insulaires d’Océanie. Alors comment préserver notre nature, notre biodiversité et notre activité aujourd’hui ?

 

 

Deux exemples de Solutions Fondées sur la Nature présentées : PROTÈGE et KIWA

Les Solutions fondées sur la Nature se veulent vertueuses, durables et équilibrés – préserver une activité humaine économique tout en préservant l’écosystème et sa biodiversité.

A l’échelle mondiale, ces SfN devraient permettre de réduire et d’éliminer les émissions d’au moins 5 gigatonnes de CO2 par an d’ici 2030.

 

  • PROTEGE – Sauvegarde de la biodiversité à travers la protection des habitats existants

L’initiative PROTÈGE a permis la mise en place d’un réseau de fermes tests en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et à Wallis-et-Futuna, en démontrant leur viabilité́ économique à travers la restauration des sols : recréer de la fertilité et de la production agricole en s’inspirant de l’écosystème même de la forêt avec une grande densité de biomasse, pas d’engrais extérieur et un savoir traditionnel.

 

« Recréer une vie du sol, une matière organique, de la biodiversité ; implanter des arbres support pour l’ombrage… Par l’activité humaine on va recréer une forêt nourricière qui va reproduire les même services écosystémique qu’une forêt naturelle. » 

affirme Clément GANDET, coordinateur Agriculture et Foresterie de PROTEGE.

 

- KIWA – Programme multi-bailleurs qui vise à renforcer la résilience au changement climatique par le biais de SFN

Lancé en 2020, ce programme unique et innovant, s’adresse aux pays et aux territoires du Pacifique. Il permet de renforcer la coopération multilatérale à travers des appels à projets donnant lieu à des subventions.

Il existe 2 sortes de subventions :

  •  locales / nationales (subventions de 15 000 à 400 000 euros) : géré par l’Union International de conservation de la nature basé à Fidji.
  • régionales - coopération entre minimum 2 ou + pays ou territoires (subventions de 1,5 à 5 millions d’euros) : géré par l’Agence Française de Développement. 

 

Pour Ludovic Branlant, coordinateur du développement des projets: ​​​​​​​

 

 « L’idée est de permettre aux hommes d’avoir une activité humaine en adéquation et en parfaite harmonie avec ce besoin de préservation de l’environnement et de gestion de ses ressources naturelles. »

Restaurer notre écosystème via les Solutions fondées sur la Nature devient donc une solution probablement incontournable d’ici quelques années ; en Nouvelle-Calédonie tout particulièrement où la restauration des mangroves, des récifs coralliens ou des zones minières dégradées a déjà commencé. On parle beaucoup du changement climatique en tant que tel mais moins de l’impact humain sur ce changement climatique qui en est pourtant une des causes principales.

Allons-nous aujourd’hui commencer à prendre exemple sur la nature, au sens propre comme sens au figuré ?  #solutionsfondeessurlanature

 

Clotilde richalet

Clotilde Richalet

Photographe et voyageuse passionnée, expat à travers les Amériques et en Asie du Sud-Est, l'exploration journalistique et culturelle se poursuit aujourd'hui dans le Pacifique.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Nouvelle-Calédonie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Clotilde Richalet

Rédactrice en chef de l'édition Nouvelle-Calédonie.