Samedi 23 mars 2019
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pour l'Adie, chaque entrepreneur doit pouvoir être accompagné

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 19/09/2018 à 23:52 | Mis à jour le 27/09/2018 à 05:38
Parce qu’être entrepreneur, ça s’accompagne, l’Adie Nouvelle-Calédonie et ses partenaires se mobilisent du 8 au 13 octobre pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous, en sensibilisant le grand public sur l’importance d’un accompagnement.

Parce qu’être entrepreneur, ça s’accompagne, l’Adie Nouvelle-Calédonie et ses partenaires se mobilisent du 8 au 13 octobre pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous, en sensibilisant le grand public sur l’importance d’un accompagnement.

 

Une ambition : rendre un accompagnement gratuit à la création d’entreprise accessible à tous les créateurs d’entreprise.

On ne nait pas entrepreneur. On le devient, et ce quel que soit son milieu social, ses diplômes, son genre, son âge et son lieu d’habitation. L’Adie le prouve depuis près de 20 ans en Nouvelle-Calédonie, en rendant le financement de la création d’entreprise accessible à tous ceux qui n’ont pas accès au crédit bancaire.

Après la difficulté de trouver un financement, les principaux freins à la création d’entreprise sont la crainte de se retrouver seul face aux démarches administratives ou avec des questions comme savoir fixer ses prix et trouver des clients. Et pourtant, les entrepreneurs ont relativement peu recours à un accompagnement (24% pour les hommes et 40% pour les femmes.

Voilà pourquoi l’Adie mobilise ses partenaires et la presse pour faire connaître et proposer son accompagnement gratuit à tous ceux qui veulent se lancer mais hésitent à passer à l’acte, et en particulier aux 25% de demandeurs d'emploi qui envisagent la création d'entreprise comme un moyen de s'insérer professionnellement.

 

L’accompagnement des femmes : une volonté de répondre à leur besoin 

Plus que les hommes, les femmes manifestent le besoin d’avoir recours à un accompagnement pour créer leur entreprise, un besoin qui traduit souvent un manque de confiance dans un univers entrepreneurial encore à plus de 70% masculin. A l’Adie, en 2017, 44% des personnes financées étaient des femmes. Et ces créatrices d'entreprise réussissent aussi bien que les hommes, même si elles privilégient souvent des projets plus modestes.

Parce que l’entrepreneuriat doit être accessible à tous et à toutes, cette semaine de mobilisation sera également l’occasion pour l’Adie et ses partenaires de déconstruire les idées reçues sur l’entrepreneuriat féminin, à travers le témoignage et la rencontre, partout en France et sur les réseaux sociaux, avec des créatrices d'entreprise qui se sont lancées avec l’Adie.

 

Programme de la semaine du 8 au 13 octobre 2018

Lundi 08 Octobre 2018
Koumac de 9H à 12H – Quincaillerie Le Centre Moderne

Mardi 09 Octobre 2018
Canala de 9H à 12H – Local Wake –Chaa
Lifou de 9H à 12H – Bureau de l'aire Ne Drehu
Maré de 8H30 à 11H30 – Magasin "Soleil" à la Tribu de Mebuet
Ouvéa de 9H à 12H – Maison commune à la tribu de Mouli
Malae- Wallis -9H à 11H -Salle de réunion du village

Mercredi 10 Octobre 2018
Kouaoua de 9h à 12h – Maison commune à la Tribu de Ouérou-Pimé
Maré de 13h30 à 15h – Maison commune à la Tribu de Penelo
Ouvea de 8h30 à 11h30 – Quincaillerie de Hanawa
AkaAka de 9h00 à 11h00 – Local du Comité Territorial des Femmes

Jeudi 11 Octobre 2018
Hienghene de 9h à 12h – Maison commune à la Tribu de Ouayaguete

Vendredi 12 Octobre 2018
Kone de 9h à 12h – Maison commune à la Tribu de Netchaot
Lifou de 08h à 12h – Maison commune à la Tribu de Hnacaöm
Mata Utu de 8h00 à 10h00 – Agence Adie

Samedi 13 Octobre 2018
Nouméa de 9h à 17h – Halle de Magenta au complexe sportif Pierre Hubert Jeanson
Tours de Magenta
 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Athènes Appercu
TOURISME

Kalymnos, l’île aux éponges et aux alpinistes

Kalymnos, quatrième plus grande île du Dodécanèse se fait discrète dans le palmarès des joyaux insulaires grecs. Pourtant, sa beauté naturelle et son histoire n’en sont pas moins appréciables.