Samedi 25 janvier 2020
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Caravane, un espace de coworking dynamique

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 07/05/2017 à 17:31 | Mis à jour le 04/04/2018 à 07:21
La Caravane espace coworking Nouméa Nouvelle-Calédonie

C'est en 1995 que des prototypes de coworking sont apparus mais seulement 10 ans après, en 2005, à San Francisco, que les premiers espaces de coworking sont nés. Ils apparaissent pour la première fois en France deux ans après. En 2017, il existe dans le monde environ 11.300 espaces de coworking. La Nouvelle-Calédonie a suivi le mouvement. Il existe sur Nouméa deux espaces de coworking et un à venir sur la commune du Mont Dore.


Le coworking, ou cotravail, certains utilisent le terme bureaux partagés, consiste à partager son espace de travail avec d'autres entrepreneurs dans un souci d'économie mais également pour développer son réseau professionnel. Le coworking entre tout à fait dans le domaine de l'économie collaborative, qui repose sur le partage ou l'échange entre particuliers de biens, de services ou de connaissances, avec ou sans échange monétaire. Un moyen peu coûteux et efficace lorsqu'on créé sa société ou encore lorsqu'on s'installe en tant que patenté.

 

Partager son espace bureau, son réseau

De plus en plus d'Européens entreprenants viennent s'installer en Nouvelle-Calédonie. Protection de l'emploi locale oblige, le mieux pour eux consiste à créer leur propre emploi. S'installer en tant que patenté (auto-entrepreneur) est simple (https://service-public.nc/services/bulletin-dinscription-ridet-patente-personnes-physiques). En revanche, si on opte pour la location d'un bureau, cela peut vite s'avérer difficile tant les prix de l'immobilier sont élevés surtout sur Nouméa.

Choisir de travailler en espaces partagés peut rapidement s'avérer une bonne stratégie, notamment financière car les charges sociales du patenté sont payables ici dès les premiers mois de travail :

  • le patenté ne reste pas isolé et peut rapidement se créer un réseau,
  • confort du travail à domicile (généralement les espaces coworking sont chaleureux)
  • diminution des coûts de fonctionnement (électricité, loyer, internet, etc?)
  • échanges, coopération, espace de socialisation permettent aux patentés de travailler dans un environnement stimulant intellectuellement.

 

Espace de travail valorisé, moteur d'entreprises

C'est dans cet esprit que Rémi Lambert et Stéphane Thomas ont créé « La Caravane » en 2012. Gérant de la société E-time Pacific, spécialisée dans l'informatique et les logiciels RH, Rémi s'est retrouvé avec des locaux bien trop grands pour son activité. C'est sur l'idée de partage et diminution des coûts de fonctionnement qu'il a proposé à Stéphane, gérant de la société Vu du Phare, spécialisée quant à elle dans le réaménagement des espaces de travail (architecture d'intérieure), de partager ses locaux. L'idée a finalement fait son chemin et l'espace de coworking est né. Ils considèrent tout deux que « La Caravane est un laboratoire vivant de la transformation économique. Bien plus qu'un espace de travail partagé valorisé, c'est le moteur d'entreprises ».

Aujourd'hui, « La Caravane » accueille 11 coworkers : E-time Pacific, Vu du Phare, le Cabinet JK Ukeïwé, Ckoasa, Evolutions, Noé conservation, Pierre BECH Architecte, Trad'n'Vo, Sinergye, et divers structures en cours de dréation. La synergie et le partage de réseau est optimum. L'entraide aussi fait partie des relations créées entre les coworkeurs. Chacun y trouve son compte et l'émulation intellectuelle est également présente.

 

Une activité en plein essor

La Caravane propose 3 tarifs allant de 8.000 F.CFP à 29.500 F.CFP HT par mois, comprenant au moins la location de l'espace bureau, l'accès internet, des photocopies, le café, le sourire, l'entraide. Des prix plus qu'attractifs lorsqu'on démarre son activité ou qu'on souhaite la tester.

Aujourd'hui La Caravane a besoin de s'agrandir puisque la demande est en constante augmentation. Les dirigeants souhaitent également pouvoir proposer des ateliers, des espaces d'expositions. Ils sont donc à la recherche d'un grand local, à prix attractifs, pouvant accueillir ces différentes espaces de travail.
Leur savoir-faire étant reconnu, ils ont été mandatés par des communes du Pays qui souhaitent proposer à leurs administrés ce type d'espace de travail. Tout à fait dans l'esprit des gérants qui souhaitent partager avec le plus grand nombre.


Pour en savoir plus :
https://www.facebook.com/lacaravanenc/?fref=ts
http://www.lacaravane.nc/
http://www.coworking.nc/
 



Infos pratiques

29 rue Félix BROCHE - Ht MAGENTA
BP 18949 98857 NOUMEA
Tel: (+687) 285.582
Email : contact@lacaravane.nc
Mob Rémi: (+687) 760.155
Mob Stéphane: (+687) 806.096

Horaires d'ouverture de La Caravane :
Du lundi au vendredi
De 8h00/12h00 ? 13h30/17h30

 

10 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Anne Acher lun 13/01/2020 - 18:43

Une charmante dame prénommée Fanny Madeline vie en nouvelle calédonie est assise dehors, au soleil. J’engage la conversation. Elle parle très vite et parfois nous ne nous comprenons pas, mais je comprends ce qu’elle veut surtout savoir. « Je suis veuve. Malheureusement, mon mari est décédé il y a quelques mois, mais il m’a appris tout ce qu’il savait, sur le travail et la façon de gérer l'argent. Il était malade depuis de nombreuses années et je m’en suis toujours occupée. J'ai besoin d'un prêt et maintenant qu'il n'est plus là, je le remplace ». Elle ajoute : « Je n'ai pas peur, je sais que je peux me débrouiller et deux de mes cinq fils travaillent avec moi. De plus, grâce à Madame IRANNA BRUN, nous avons reçu ( 300.000 euros remboursables sur 25 ans, pour les frais de formalités j'ai juste payer 250€ en tout pour vite recevoir le prêt) que nous avons utilisés pour agrandir et diversifier la plantation. » Fanny Madeline est très fière et elle veut nous montrer ses parcelles. Elle monte et descend la colline sous un soleil brûlant, en portant ses affaires comme on soulève une plume. Nous crapahutons derrière elle, il fait chaud, il n’y a presque pas d’ombre, je sue comme un bœuf, je suis essoufflée et je regarde cette femme, mère de cinq enfants, qui a presque 30 ans de plus que moi et pas la moindre goutte de sueur sur le visage. Elle nous fait visiter les lieux, la vue depuis ses terres est fabuleuse, époustouflante. Comme d'habitude, je me fais dévorer par les moustiques, mais cela en vaut la peine : un délicieux jus de noix de coco qu'elle tire directement du palmier, quelques bananes divinement savoureuses et des pommes roses, un fruit exotique incroyablement sucré je m'appelle Anne Acher j'ai juste faire ce témoignage pour mon amie Fanny Madeline Pour plus de renseignements contactez: irannabrun@gmail.com irannabrun@gmail.com

Répondre
Commentaire avatar

Mehdi DELORME jeu 09/01/2020 - 10:47

Bonjour, Mehdi DELORME Nathalie Proulx est la benjamine du groupement. Âgée de 22 ans, c’est la nièce d’Angelique Krief, le chef du groupement. Elle et son mari cultivent le cacao et les arachides incas « Sacha Inchi ». Je dois lui demander de répéter ce mot 3 fois et finalement, désespérée, elle préfère m’en montrer. « Les Sacha Inchi font partie du régime alimentaire inca depuis 3000 ans ; on les utilise pour produire de l’huile ou du cacao », m’explique-t-elle. Caroline a une petite fille de 2 ans qui l'accompagne tous les jours dans les champs. Elle me dit : « Je fais partie du groupement depuis 8 mois et tout va bien. j'ai a besoin d'un prêt et j'ai contacté Monsieur TANG STÉPHANE SOTHA. La première fois que j'ai emprunté 500 soles (environ 130 euros) , je les ai utilisées pour ensemencer et pour me soigner : je ne me sentais pas très bien ». Quand je lui demande quel était son problème de santé, sa réponse est inattendue : « J'avais le mauvais œil à l'intérieur, alors je suis allée voir un Curandero (guérisseur indigène, chaman) et il m'a guérie. Aujourd’hui, je me sens beaucoup mieux ». les zones rurales font grande confiance aux chamanes et qu'ils les consultent régulièrement pour se soigner. Nathalie Proulx m’explique que, cette fois-ci, elle va emprunter 600 soles (environ 150 euros), car elle veut acheter une paire de cisailles servant à tailler les plants de cacao : « en louer une revient à 10 soles par jour. Nous nous sommes dit que nous pourrions en acheter une pour 400 soles, puis la louer pour récupérer notre mise ». Cependant, si vous avez des questions, n'hésitez pas de le contacter directement. stephanetang.r@gmail.com stephanetang.r@gmail.com

Répondre
Commentaire avatar

Séverine Christiana PICARO dim 05/01/2020 - 11:04

Bonjour, Vous a-t-on refusé un prêt de votre banque ou de toute entreprise financière? Vous recherchez des moyens fiables d'obtenir du financement? Nous avons fourni plus d'un milliard de crédits commerciaux à plus de 15 000 propriétaires d'entreprise comme vous. Nous sommes en mesure de vous fournir le bon prêt commercial. Nos services sont rapides et fiables, dans les 24 heures suivant une application réussie. Nous offrons un minimum de 5 000 à un maximum de 300 millions. C'est enfin une occasion en or à votre porte pour obtenir un prêt sans tracas et sans stress, car vous êtes assuré de bénéficier de nos services financiers fiables, vous pouvez nous contacter via notre adresse électronique: christianapicaro@gmail.com Cordialement, Mme. Séverine Christiana PICARO HOEVEL Offre de prêt fiable.

Répondre
Commentaire avatar

SOTHA STÉPHANE TANG ven 03/01/2020 - 09:43

Salut Mes très Chers frères et soeurs en Christ Un petit mot pour vous dire merci à tout personne qui a reçu leur prêt et qui nous on témoigne Merci pour le partage je tiens à remercier tous nos clients pour la confiance qu'ils nous témoignent année après année, je vais continuer à donner le meilleur de moi même selon mes convictions… Dans cette optique, je vous prie de bien vouloir m'écrire ou de me contacter par mail si vous êtes intéressé à faire un prêt je suis là pour vous aide. E-mail: stephanetang.fr@gmail.com Mr SOTHA STÉPHANE TANG Heureux année à vous. Que cette nouvelle année vous permet la réalisation de vos projets.

Répondre
Commentaire avatar

Stéphane TANG jeu 19/12/2019 - 12:29

Bonjour, Je suis Mr Stéphane TANG un banquier a la retraite, Je suis particulier privé j'octroie des crédits a toutes personnes en difficultés financières et capable de rembourser la somme emprunter. Je luttant contre l'exclusion bancaire, Je vous propose des prêts commerciaux, prêts personnels, prêts refinancement, prêt immobilier allant de 5000 à 500. 000 euros- Crédit Remboursable en 4 mois- Vous profitez d’un Taux Effectif Global fixe de 1,2 à 2%., selon le montant et la durée du crédit.- Vous pouvez rembourser : entre 6 et 150 mois .Me contacter si intéressés pour savoir mes Conditions Générales de prêt et mes offres. ATTENTION:Ils y a des gens qui emprunte et qui refusent de remboursé alors: que les escrocs fassent bien a entre vous et intéresser. veillez le contacter par mail: stephanetang.fr@gmail.com Mr Stéphane TANG

Répondre
Voir plus de réactions

Communauté

Enseignement français à l'étranger : le gouvernement dévoile son plan

Le Président Macron a fixé un doublement des effectifs dans les lycées français à l’étranger d’ici 2030. Le gouvernement a détaillé sa stratégie et les moyens prévus pour parvenir à cet objectif élevé

Entreprises d'ici

EMPLOI

Evénement : salon des métiers, de l’emploi et des compétences

Le forum de l’emploi et de la formation change de nom : il s’agit à présent du salon des métiers, de l’emploi et des compétences. Organisé par Les nouvelles calédoniennes, le salon se tiendra le ...

Question santé

Valence Appercu
SANTÉ

Vacances au soleil : les seniors aussi doivent faire attention !

On s’imagine, souvent à tort, que les recommandations liées aux périodes de fortes chaleurs ou de canicule ne concernent que les enfants ou les personnes grabataires dans les maisons de retraite.

Expat Mag

EXPO

Les expositions à ne pas manquer en France en 2020

Vous avez prévu un séjour en France en 2020 et vous avez envie d’en profiter pour faire des expos ? On a sélectionné pour vous les évènements culturels à ne pas manquer à Paris et en province