Dimanche 15 décembre 2019
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une diversité culturelle d’une grande richesse

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 15/12/2016 à 19:30 | Mis à jour le 07/10/2018 à 09:11
diversité culture richesse Nouvelle-Calédonie kaneka

Langues, cuisines, musiques et littératures océaniennes, une diversité culturelle d'une grande richesse liée aux diverses communautés

 

Musique

Sur le plan musical, la diversité culturelle de la Nouvelle-Calédonie a donné naissance à des genres musicaux issus de métissage avec les grands courants internationaux et qui restent distincts les uns des autres. Le Kaneka, né au milieu des années 1980, mélange de musique traditionnelle rythmée par des accords de reggae, a donné un nouvel essor à la musique locale et tient aujourd'hui le haut de l'affiche.
 
Les musiques traditionnelles des autres communautés, et surtout l'ensemble des styles musicaux importés de Tahiti, sont également largement reconnues : l'ore Tahiti mais aussi la valse tahitienne, les rythmes antillais (zouk, meringue, bachata), et plus généralement d'Amérique latine (essentiellement la salsa). La population d'origine européenne a développé aussi un style musical assez typique mêlant des expressions locales et une musicalité essentiellement empruntée à la musique pop.


Littérature

La Nouvelle-Calédonie a produit plusieurs écrivains représentatifs de toutes les communautés locales. Ils se sont attachés à puiser dans leurs références culturelles diverses (européennes, tradition orale mélanésienne, parler calédonien). Les plus célèbres restent Jean Mariotti et Georges Baudoux.

Événement consacré à la littérature océanienne, le Salon International du Livre Océanien est incontournable pour qui veut découvrir la richesse de la culture océanienne. Le Salon a vu le jour en 2003 et a eu lieu tous les deux ans à Poindimié jusqu'en 2014 où l'édition s'est tenue à Nouméa. Depuis, le SILO a lieu chaque année en alternance entre Poindimié et Nouméa.


Le cinéma a une part belle en Nouvelle-Calédonie. Après avoir connu les cinémas itinérants, les célèbres drive-in à l'américaine, la culture du 7ème art en Nouvelle-Calédonie est souvent une affaire familiale (Hickson, Dupré pour les plus connus). Depuis de nombreuses années, la commune de La Foa accueille un festival du cinéma de qualité parrainé par des acteurs et réalisateur métropolitains.


Quelques Calédoniens célèbres

Maurice Ponga, député européen, vice-président de la  Commission du développement et de la Délégation à la commission parlementaire Cariforum-UE ; Julia Paul, nouvelle star de la chanson francophone et lauréate de l'émission « Music Explorer » à Paris ; Christian Karembeu, footballeur ; Louise Michel, écrivain, la plus célèbre des communards ayant vécu en Nouvelle-Calédonie ; Georges Beaudoux, écrivain ; Edouard Waminya, champion du monde d'improvisation 2016 ; Sébastien Vahaamahina, rugbyman calédonien du XV de France.
 


Quelques célébrités ayant posé leurs valises en Nouvelle-Calédonie

Marie-France Pisier, actrice, réalisatrice et auteur du roman « Le bal du Gouverneur » dont l'histoire se situe en Nouvelle-Calédonie et relate l'enfance de l'actrice sur le « Caillou ». Alexandre Jardin, auteur, dont son roman « L'île des Gauchers » fut écrit lors de son séjour à Nouméa. Paul-Loup Sulitzer, marié à une calédonienne Monique Picara,  a vécu en Nouvelle-Calédonie où il a écrit son dernier roman.

 

Les films et téléfilms les plus connus sur la Nouvelle-Calédonie

La série jeunesse « Foudre » (2007-2012) se déroule en Nouvelle-Calédonie. L'ordre et la morale (2011) de Mathieu Kassovitz. Le bal du gouverneur (1990) de Marie-France Pisier. Terre Violente (1998) téléfilm australo-français de Michael Offer. L'espionne sera à Nouméa (1960) de Georges Pédet. « Kanaks, l'histoire oubliée » (2014), téléfilm relatant la jeunesse de Christian Karembeu, réalisé par Stéphane Kappes.


Langue

La Nouvelle-Calédonie est un pays francophone. La langue principale, commune et enseignée est le français. Même si pour beaucoup de Calédoniens (environ 40%), le français n'est pas leur langue maternelle, ils y sont très attachés. On distingue le calédonien parlé, très particulier notamment dans la prononciation des en, an et on (qui se prononce « ôn ») et la tournure de ses phrases (On monte à Nouméa et on descend à Koumac), l'indonésien, le wallisien, le tahitien, le chinois, le futunien et les nombreuses langues kanaks qui sont dorénavant, pour 15 d'entre elles, enseignées dans les écoles primaires de Nouvelle-Calédonie.

Le langage parlé par l'ensemble des communautés est très imagé et parfois déroutant pour les expatriés.


 

Source : http://www.outre-mer.gouv.fr/nouvelle-caledonie-1
Liens :
http://www.festivalcinemalafoa.com/index.php/festival/historique
 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Enseignement français à l'étranger : le gouvernement dévoile son plan

Le Président Macron a fixé un doublement des effectifs dans les lycées français à l’étranger d’ici 2030. Le gouvernement a détaillé sa stratégie et les moyens prévus pour parvenir à cet objectif élevé

Entreprises d'ici

EMPLOI

Evénement : salon des métiers, de l’emploi et des compétences

Le forum de l’emploi et de la formation change de nom : il s’agit à présent du salon des métiers, de l’emploi et des compétences. Organisé par Les nouvelles calédoniennes, le salon se tiendra le ...

Question santé

Valence Appercu
SANTÉ

Vacances au soleil : les seniors aussi doivent faire attention !

On s’imagine, souvent à tort, que les recommandations liées aux périodes de fortes chaleurs ou de canicule ne concernent que les enfants ou les personnes grabataires dans les maisons de retraite.

Sur le même sujet