Mardi 31 mars 2020
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MALE'VA - Quand la permaculture unit

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 01/03/2017 à 02:25 | Mis à jour le 01/03/2017 à 21:50

 

En Nouvelle-Calédonie, comme ailleurs, des hommes se regroupent pour redonner tout son sens à notre rapport à la Terre, pour accompagner leurs concitoyens vers l'autonomie.

 

De toutes les actions du nouveau paradigme, la permaculture apparaît certainement comme la plus pertinente et la plus globale

Cette méthode a été créée dans les années 1970 par les Australiens Bill Mollison et David Holmgren. Le terme permaculture signifiait initialement « agriculture permanente » (Permanent Agriculture), mais il a été rapidement étendu pour signifier « culture de la permanence » car on s'est rendu compte que les aspects sociaux faisaient partie intégrante d'un système véritablement durable (source : wikipédia).

Pour simplifier au mieux, la permaculture est une démarche, une philosophie qui a pour but de prendre soin de la nature, des Hommes et de partager équitablement. Autrement dit concevoir des cultures, des lieux de vie autosuffisants et respectueux de l'environnement et des êtres vivants en s'inspirant du fonctionnement des écosystèmes et des savoir-faire traditionnels. Une éthique, et beaucoup de bon sens. Un retour à la terre et au lien spirituel qui nous unit à elle.

Partout dans le monde, des écoles, des lieux, des cours de permaculture voient le jour à l'instar de la célèbre Ferme du Bec Hellouin en France.

Un des principes fondamentaux de la permaculture est de s'inspirer de la nature. Quand on vit à la campagne, rien de plus simple. Cela fait partie de son quotidien, de sa propre culture. Seulement, quand on sait que la majorité des humains vivent aujourd'hui dans les cités, avec toutes les méconnaissances sur la nature que cela entraîne à l'instar de cette journaliste parisienne qui avait dit à Pierre Rabhi au cours d'une interview : « Mais, enfin ! Vous savez combien la nature est dangereuse pour l'Homme ! », (ré)apprendre à l'humain à devenir autonome en matière d'alimentation est un véritable enjeu de société.

En Nouvelle-Calédonie, comme ailleurs, des hommes se regroupent pour redonner tout son sens à notre rapport à la Terre, pour accompagner leurs concitoyens vers l'autonomie.

 

Male'va, une association culturelle et environnementale

Malé'va est une association culturelle et environnementale de Nouvelle-Calédonie. Elle « regroupe toutes les personnes impliquées dans une recherche et des activités visant l'amélioration des conditions de vie de l'être humain, dans son environnement naturel ». Autosuffisance et souveraineté alimentaire sont à la base de leurs réflexions.

Mais Malé'va c'est plus qu'une association : « Ce mouvement local se veut être un courant de pensée, un espace d'échanges, de partages et de rencontres entre personnes de tous horizons partageant des réflexions et prises de conscience communes. La recherche et l'application dans notre quotidien de solutions écologiques et alternatives viables et durables prenant en compte notre environnement local, régional et international est au centre de leurs échanges et actions ».

L'engagement et l'implication de cette association dans les domaines de la vie sociale, culturelle, environnementale et économique de l'île/Pays n'est pas du tout utopique ni idéologique. Ce travail doit être mené par chacun d'entre nous. Il en va de la survie, que nous le voulions ou non, de notre civilisation. Comme le disait Gandhi, soyons le changement que nous voulons voir dans le Monde.

 

Une École de la Terre

Pour accompagner, aider chacun d'entre nous à devenir autonome dans de nombreux domaines, l'association Malé'va a entre autre décidé dans ses actions de créer une École de la Terre en Nouvelle-Calédonie, structure amenée à devenir physique, mais qui pour l'instant est délocalisée en divers endroits du pays, sous forme de maisons de la semence et de stages et formations. Y seront organisés des stages et formations en permaculture et, d'une manière générale, sur toutes les alternatives écologiques comme l'agro-écologie, l'éco-construction, l'alimentation saine et locale, les énergies renouvelables, la stratégie « zéro déchets », le recyclage, la production et la promotion/partage de semences reproductibles originelles et originales, la phyto-épuration et les toilettes sèches?

Bref, tout ce qui nous permettra à chacun de devenir autonome et ce qui est plus que vital lorsque l'on vit sur une île de 400 km de long et de 45 km de large au milieu du Pacifique.

 

Claudia Rizet-Blancher (www.lepetitjournal.com/nouvelle-caledonie) - mardi 28 février 2017

 


 

L'agenda de cette année

Jeudi 2 Mars 2017, de 17h à 19h, à la médiathèque de Koné, Malé'Va interviendra à l'occasion de la conférence organisée par le CIE, sur les sujets de la permaculture et de l'environnement. Inscrivez-vous, c'est gratuit !

Pour la quatrième année consécutive, l'association Malé?va organise sa journée sur le thème de la transition citoyenne. Le lieu et la date sont encore à définir.

Pour en savoir plus, connaître les actions de Malé'va et participer au financement de cette école : https://assomaleva.wordpress.com/

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Enseignement français à l'étranger : le gouvernement dévoile son plan

Le Président Macron a fixé un doublement des effectifs dans les lycées français à l’étranger d’ici 2030. Le gouvernement a détaillé sa stratégie et les moyens prévus pour parvenir à cet objectif élevé

Entreprises d'ici

EMPLOI

Evénement : salon des métiers, de l’emploi et des compétences

Le forum de l’emploi et de la formation change de nom : il s’agit à présent du salon des métiers, de l’emploi et des compétences. Organisé par Les nouvelles calédoniennes, le salon se tiendra le ...

Question santé

Valence Appercu
SANTÉ

Vacances au soleil : les seniors aussi doivent faire attention !

On s’imagine, souvent à tort, que les recommandations liées aux périodes de fortes chaleurs ou de canicule ne concernent que les enfants ou les personnes grabataires dans les maisons de retraite.

Expat Mag

Istanbul Appercu
SOCIÉTÉ

Les séries turques, quel succès !

Plusieurs d’entre vous ont certainement eu écho de la popularité des séries turques et même les suivent avec attention. Mais pourquoi un tel engouement à travers le globe ? De l’Amérique latine...

Sur le même sujet