MACADAM PARTAGE – Intervention du Président de la Province Sud auprès de l’établissement bancaire

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 25/04/2017 à 18:30 | Mis à jour le 25/04/2017 à 16:18

Le centre Macadam Partage, qui héberge et accompagne les sans-abri de Nouméa, a fermé volontairement ses portes dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, afin d'alerter les collectivités sur ses difficultés de trésorerie.

Cette association accueille des SDF (17 % des accueillis), des personnes en grande précarité (66 % des accueillis), des personnes souffrant de maladies mentales (17 % des accueillis).

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, dans un communiqué de presse, a fait savoir qu'alertés depuis plusieurs jours, il avait veillé, avec la Province Sud, à verser à l'association les aides lui permettant d'assurer sa mission d'accueil, pour un montant total de 59,7 millions de francs pacifique. Ces aides seront versées d'ici la fin du mois.

Philippe Michel, président de la province Sud, a dû personnellement intervenir auprès de la banque de l'association pour certifier le versement en cours ; cette dernière a alors débloqué les comptes de l'association. Le foyer a ainsi pu rouvert le soir même.

Les deux institutions rappellent dans leur communiqué de presse que, malgré les difficultés budgétaires actuelles, ces aides versées par le gouvernement et la province sont du même montant que les années passées et témoignent de leur souci de ne laisser personne au bord du chemin.

Pour rappel, Macadam Partage a pour objectif de fournir au public qu'elle reçoit :

  • un accueil adapté et individualisé
  • leur fournir des prestations (lavage du linge, restauration, ...) dans un environnement sécurisant, stimulant et structurant
  • leur apporter un soutien moral, affectif et psychologique
  • les reconnaître comme citoyens et les éduquer à la pratique de cette citoyenneté
  • favoriser leur socialisation en développant leurs capacités d'adaptation sociale, d'autonomie et de communication
  • leur assurer un suivi et une vigilance médicale. Promouvoir une éducation à l'hygiène et à la santé
  • leur assurer des activités manuelles, sportives et artistique
  • leur permettre d'expérimenter et de développer leurs compétences et leurs capacités
  • les prendre en compte dans leur contexte socio - culturel en lien avec les services extérieurs- accueillir et associer les accueillis à l'élaboration et au suivi du projet Personnalisé
  • les aider à se reconnaître comme sujet pour devenir acteur de leur développement.

 

(http://www.lepetitjournal.com/nouvelle-caledonie) -mercredi 26 avril 2017


0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Nouvelle-Calédonie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Clotilde Richalet

Rédactrice en chef de l'édition Nouvelle-Calédonie.