EEC prépare la saison cyclonique 2018 - 2019

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 29/08/2018 à 07:52 | Mis à jour le 29/08/2018 à 08:01
EEC prépare la saison cyclonique 2018 - 2019

En prévision de la prochaine saison cyclonique, EEC se prépare à affronter les conséquences que pourraient subir les réseaux électriques, ainsi que ses clients.

Un « Plan Cyclone » pour mieux gérer les conséquences du phénomène cyclonique

Chaque année depuis plus de 10 ans, à l’approche de la saison cyclonique, tous les services d’EEC sont mis en alerte durant une journée, pour tester dans les conditions les plus réelles possibles, le plan de crise «cyclone» de la société.

Les maires des communes de Nouméa et du Grand Nouméa dont EEC gère la distribution d’électricité, la Direction de la Sécurité Civile et de la Gestion des Risques, l’Office des Postes et Télécommunications, la Calédonienne des Eaux mais également toutes les équipes internes et sous-traitants d’EEC concernés agissent et interviennent durant cette journée comme en cas réel selon le plan cyclone en place. A l’issue de cet exercice cyclone, de nouvelles améliorations sont apportées du fait de cette expérimentation grandeur réelle.

A chaque passage de phénomène cyclonique, EEC met à profit son retour d’expérience, pour améliorer un peu plus son « Plan cyclone » définissant l’organisation de ses services et renforçant son dispositif de prévention à la veille de la nouvelle saison cyclonique 2018-2019 (1er novembre – 30 avril).

Quatre « Zones cyclone » pour contrôler le réseau électrique de Nouméa et du Grand Nouméa

Pour la gestion de son réseau, Nouméa et le Grand Nouméa sont quadrillés en 4 « zones cyclone », autonomes, installées dans des postes de transformation et au siège du PK4 et dirigées chacune par un responsable de zone relié en permanence au PCRP (Poste Centralisé de Regroupement des Postes : l’organe central de gestion du réseau, installé sur le site du PK4). Une équipe de 15 à 20 personnes est attachée à chacune des 4 « zones cyclone ».

L’Exercice cyclone 2018

Ce 30 aout 2018, jour de « l’Exercice Cyclone » annuel, la société se mobilise comme en cas réel d’alerte cyclonique. Ce ne sont pas moins de 200 agents, 70 véhicules et 3 entreprises sous-traitantes qui participent à cet exercice à taille réelle.

Afin d’atteindre les objectifs fixés pour l’exercice, plusieurs simulations sont menées de front :

• Des appels de clients en panne sont générés par la direction de la clientèle, vers la cellule clientèle cyclone.

• Des pannes réseaux sont repérées dans chaque zone par le responsable de l’exercice. Ces pannes fictives devront être identifiées par les zones et communiquées à la cellule cyclone afin de tester l’ensemble du dispositif.

Prévenir les incidents électriques en période cyclonique, c’est l’affaire de tous.

La campagne d’information EEC, OPT-NC et ENERCAL 

Les opérateurs OPT-NC, EEC et ENERCAL , en charge d’une mission de service public, sensibilisent et rappellent aux populations l'importance de l'élagage en période cyclonique. Dans la zone Pacifique, la menace cyclonique est un risque majeur et peut engendrer d’énormes dégâts. Les mesures de sauvegarde et les consignes de sécurité permettent d’en atténuer les conséquences. Si la saison cyclonique s'étend de novembre à avril, c'est habituellement lors des mois de janvier, février et mars que le risque est le plus élevé.

L'élagage des arbres en saison cyclonique est essentiel pour éviter ces dégradations.

Ce sont les arbres et la végétation qui génèrent le plus de dégâts sur les réseaux électriques et téléphoniques.

Pour réduire ces incidents (ruptures de câbles, chutes de poteaux…), les opérateurs invitent la population à procéder à l'élagage, l’étêtage ou l'abattage des arbres situés sur leur propriété à proximité des branchements et réseaux.

Rappelez-vous que l’élagage des branchements électriques situés sur les propriétés privées, est à la charge du propriétaire qui est responsable des éventuels dommages causés au réseau. Les dépenses de remise en état du réseau peuvent être facturées.

Lors du passage de « Vania » en 2011 et de « COOK » en 2017, 80 % des incidents sur les réseaux ont été causés par des chutes d’arbres, interrompant la continuité des services électriques et téléphoniques.

Faire appel à un élagueur professionnel formé au risque électrique.

Les opérateurs recommandent à la plus grande vigilance lors des travaux d'élagage ou d'abattage d'arbres et demandent aux propriétaires et/ou locataires de se rapprocher d’un élagueur professionnel formé au risque électrique et équipé du matériel adapté.

La méconnaissance du risque électrique ou l’utilisation d’un équipement inadéquat peut provoquer de graves blessures voire, provoquer la mort par électrocution.

Risques - Gestes dangereux

Avant le cyclone il faut, parallèlement à l’élagage des arbres et végétation :

- Vérifier les fixations des tôles, des antennes et enseignes qui pourraient s’envoler.

Tout ce qui pourrait s’envoler pendant le cyclone peut endommager le réseau électrique.

- Vérifier l’état de votre coffret de comptages (compteur). En cas de fissures ou de dégradations, les infiltrations d’eau peuvent entraîner des dommages matériels et humains. En cas de mauvais état, prévenez EEC.

Pendant le cyclone :

- Débranchez les appareils électriques pour éviter que les surtensions (dues à de possibles dégâts sur le réseau) n’endommagent définitivement vos appareils.

- Ne coupez pas vos arbres, il est trop tard, ce geste est dangereux.

Après le cyclone :

• TRES IMPORTANT – Ne vous approchez pas et surtout ne touchez pas aux fils tombés à terre. Vous risquez de vous faire électriser, voire électrocuter.

• Attention aux infiltrations d’eau en remettant le courant. Vérifiez qu’il n’y a pas d’eau sur le tableau de comptage. N’essayez pas de réparer vous-même le tableau. Appelez EEC

• Avant de rebrancher vos appareils, allumez la lumière quelques instants. Observez la luminosité de l’ampoule. Si l’ampoule est plus lumineuse que la normale, il est préférable de ne pas rebrancher vos appareils qui risquent d’être endommagés définitivement.

Déclenchez votre disjoncteur de branchement et contactez EEC afin qu’ils effectuent les contrôles d’usage. Si la luminosité de votre ampoule vous semble normale, vous pouvez alors rebrancher vos appareils.

RAPPEL : NUMERO DE TELEPHONE POUR JOINDRE EEC : 46 36 36

NUMERO VERT (APPEL GRATUIT DEPUIS UN FIXE OU UN MOBILE) : 05 36 36

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Nouvelle-Calédonie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Clotilde Richalet

Rédactrice en chef de l'édition Nouvelle-Calédonie.

À lire sur votre édition internationale