Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Locations saisonnières et courtes durées bientôt interdites Downtown

Par J.C. | Publié le 07/09/2019 à 16:54 | Mis à jour le 07/09/2019 à 16:58
location downtown dubai

Le développeur Emaar vient de publier un communiqué dans lequel il annonce que les locations saisonnières et de courtes durées (telles qu’elles sont par exemple proposées sur des sites comme Airbnb) seront interdites à Downtown Dubai à compter du 19 septembre.

Une décision prise à la suite de nombreuses plaintes de résidents concernant les nuisances engendrées par ce type de locations. À noter que certains résidents ont également mis en avant le fait que ces « locataires du court terme » utilisaient très souvent des installations (piscine, salle de sport….etc…) sans payer la moindre charge. Il est important de rappeler que Downtown Dubai ou encore The Palm sont devenus des endroits particulièrement plébiscités pour ce genre de locations en raison notamment du fort rendement qu’ils génèrent à leurs propriétaires.

Reste à savoir si d’autres développeurs suivront les pas d’Emaar, qui, de manière contradictoire, a lancé mercredi son propre site de réservations pour des locations saisonnières ou de court terme. Cette décision risque donc de faire grand bruit puisque nombreux sont ceux qui estiment que le gouvernement (et non les développeurs) devrait prendre de telles mesures.

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Max dim 08/09/2019 - 07:56

Bravo, c’est une des solutions pour re dynamiser le marché de l’immobilier

Répondre

Que faire à Dubaï ?

Francophones ? Une offre de cours sur mesure à l’Alliance Française

L’Alliance Française Dubai, établissement de référence pour l'enseignement du français à Dubai propose constamment de nouveaux cours pour répondre aux demandes spécifiques des différents publics et le

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles