Samedi 31 octobre 2020

À NY, « L'École des femmes » de Molière avec un casting 100 % féminin

Par Rachel Brunet | Publié le 30/09/2020 à 15:09 | Mis à jour le 01/10/2020 à 11:19
Ecole des femmes New York

Une femme noire pour interpréter le rôle principal d'Arnolphe, homme blanc puissant et privilégié qui réalise, au fil de la célèbre pièce de Molière, « L’École des femmes », l’impossibilité de controler ou détruire la vie de qui que ce soit. « L’École des femmes », joué ici dans une version contemporaine et un casting entièrement féminin, met en lumière le pouvoir inhérent de la justice et de l'égalité de genre et de race. Un spectacle gratuit, présenté par Molière in the Park, French Institute Alliance Française (FIAF), en partenariat avec la Prospect Park Alliance, LeFrak Center à Lakeside et Theatre for a New Audience, diffusé le 24 octobre à 14h et 19h (EST).

Un casting 100 % féminin

L'École des femmes, dans cette approche contemporaine fait le parallèle avec la société américaine, ses inégalités et parfois, l’absurde. Un casting exclusivement féminin : Tonya Pinkins (Caroline, or Change & Jelly's Last Jam à Broadway, autrice et directrice du film d'horreur socio-politique à venir Red Pill), Kaliswa Brewster (Billions sur Showtime, Time After Time sur ABC), Cristina Pitter (Behind the Sheet au Ensemble Studio Theater), Tamara Sevunts (Daybreak au Theatre Row, Your Alice au BAM) et Corey Tazmania (Toronto Sketch Comedy Festival, Housewives of Mannheim au 59E59).

Ridiculisant avec férocité la domination du sexe dit fort, « L'École des femmes » dérangea à l'époque de Molière. Sa farce noire provoquerait encore de tels remous dans bien des pays. Elle résonne toujours avec justesse alors que l'égalité homme/femme n'est pas une évidence pour tous et que la question du non-consentement peut encore faire débat… Molière ce féministe, si moderne, peut encore nous livrer ses enseignements, sinon nous faire la leçon. C’est sans compter sur cette approche 100 % féminine dont Tonya Pinkins tient un des rôles principaux. Quand l'obsessionnel Arnolphe (Tonya Pinkins), se rend compte que sa pupille, Agnès, 17 ans, peut réellement penser par elle-même, il reste incrédule. Néanmoins, soucieux de garder le contrôle, il redouble d'efforts pour l'épouser. Agnès, bien qu'élevée pour rester complètement ignorante, est sauvée par son intelligence innée. En face d’elle, un Arnolphe qui devient impuissant.

« Nous avons hâte de raconter cette fable classique française du 17e siècle sous l'angle d'une esthétique contemporaine et d'un casting entièrement féminin afin de mettre davantage en lumière le pouvoir inhérent de la justice et de l'égalité sur le racisme et le sexisme. En choisissant une femme noire pour interpréter le rôle principal d'Arnolphe, un homme blanc puissant et privilégié forcé à réaliser qu'il ne peut pas controler ou détruire l'humanité de qui que ce soit — nous mettons en lumière l'absurdité absolue de systèmes d'oppression similaires américains. » expliquent Lucie Tiberghien, fondatrice et directrice artistique de Molière in the Park et Garth Belcon co-fondateur et producteur.

 

L'ÉCOLE DES FEMMES sera diffusé gratuitement en direct live le samedi 24 Octobre à 14h et à 19h (EST).

Un replay sera disponible sur la chaîne Youtube de Molière In the Park jusqu'au jeudi 28 Octobre 14h.

Pour plus d'informations sur Molière In the Park

Nous vous recommandons

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.