Pride Month ou le Mois des Fiertés : origine, histoire et célébrations américaines

Par Rédaction - New York | Publié le 01/06/2022 à 16:18 | Mis à jour le 02/06/2022 à 10:04
Histoire du Mois des Fiertés

Le mois des fiertés a traditionnellement lieu en juin aux États-Unis. Durant ce mois qui annonce l’été, marches, défilés et autres événements sont organisés pour faire reconnaître et célébrer la communauté LGBTQ+. De 1969 — et le soulèvement de Stonewall — à 2022, notre édition vous raconte l’histoire de Pride Month.

 

Mois des fiertés

L’histoire du mois des fiertés

Tout commence dans la nuit du 28 juin 1979 au Stonewall Inn, à Greenwich Village. Cet hôtel, propriété de la mafia new-yorkaise, est un lieu où la communauté homosexuelle de New York a pris ses habitudes. Les descentes de police y sont monnaie courante à une époque où l’homosexualité est un délit, mais cette nuit de juin, la police perd rapidement le contrôle de la situation, accueillie par une foule révoltée. Les tensions entre la police de New York et les résidents gays de Greenwich Village prennent encore plus d’ampleur le lendemain soir et de nouveau plusieurs jours plus tard. Six jours durant, de violentes émeutes opposent policiers et gays excédés par des années de répression, donnant un nouvel élan au mouvement pour les droits homosexuels, aux États-Unis et dans le monde. En né un véritable activisme qui ne cesse de croître dans les années 1960. Aujourd’hui, il est une identité. La fierté d’une communauté, malgrè tout, toujours malmenée.

La première marche des fiertés de New York a lieu en 1970 à l'occasion de l'anniversaire du soulèvement de Stonewall et qui marque la première semaine et marche de la Gay Pride aux États-Unis. La marche des fiertés inaugurale a impliqué environ 3 000 à 5 000 participants, alors qu'aujourd'hui, le nombre est passé à des millions.

L'International Gay and Lesbian Travel Association (IGLTA) déclare : « Des événements de fierté gay, y compris des défilés et des festivals, ont été lancés dans les grands centres urbains pour améliorer la visibilité, l'acceptation et les protections juridiques des personnes LGBTQ+ vivant dans ces communautés. »

La plupart des villes américaines célèbrent le mois des fiertés en juin, qui est aussi reconnu comme le mois des fiertés dans de nombreux autres pays, bien que célébré à des dates alternatives dans certains pays. Certains des plus grands événements au monde ont lieu à New York, São Paulo et Madrid, qui accueillent chacun jusqu'à cinq millions de personnes, selon l'IGLTA.

« Au cours des 50 dernières années, les événements de fierté, les marches et les manifestations ont considérablement évolué. Dans les pays occidentaux où les personnes LGBTQ+ sont protégées et l'acceptation est élevée, de nombreux événements de fierté ont pris de l'ampleur, accueillant des millions de visiteurs à leurs célébrations », explique l'IGLTA.

 

Mois des fiertés

 

Des célébrations aux quatre coins des États-Unis

San Francisco, Californie : Considérée comme la plus grande célébration gay du pays, la San Francisco Pride voit plus d'un million de personnes se rassembler pour l'événement, selon VisitUSA, le site officiel des voyages aux États-Unis. Consultez le site de la fierté de San Francisco pour plus de détails.

New York City, New York : des événements ont lieu fin juin, notamment le défilé, qui a lieu cette année, le dimanche 26  juin. Consultez le site Web de la NYC Pride pour plus de détails.

Washington, D.C. : Les événements commencent début juin. Consultez le site Web de Capital Pride pour plus d'informations.

Denver, Colorado : les événements Denver PrideFest ont lieu fin juin. Consultez le site Web Denver PrideFest pour plus de détails.

Key West, Floride : Consultez le site Web de Key West Pride pour plus d'informations.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale