Mardi 28 septembre 2021
TEST: 2277

Partir en Week-end en Islande, tout ce qu'il faut savoir

Par Article Partenaire | Publié le 03/05/2021 à 15:33 | Mis à jour le 03/05/2021 à 15:44
paysage islande vacance

Envie d’une escapade inoubliable sans aller à l’autre bout du monde ? Pourquoi ne pas préparer un petit week-end en Islande. Située à moins de 2.500km de la France, cette destination est accessible après 3h30 de vol depuis Paris jusqu’à Reykjavik, la capitale. Bien entendu, un voyage en Islande se prépare pour pleinement en profiter. Beaucoup de gens, les férus d’aventure, s’y rendent sans guide ni feuille de route. Et le récit de ce genre de voyage est souvent incroyable. Mais pour une courte visite en Islande, il est préférable de bien s’organiser. Suivez le guide.

La meilleure période pour visiter l’Islande

La meilleure période pour voyager en Islande dépend de vos attentes.

Sachez par exemple que l’Islande affiche une température moyenne de 10°C en été. Cela peut monter jusqu’à 15°C sur les côtes. Et au plus chaud de l’été, il peut faire jusqu’à 25°C pendant quelques jours, notamment autour du solstice d’été, le 21 juin. En hiver, le thermomètre affiche en moyenne 0°C en hiver. Mais la température peut chuter beaucoup plus bas sur les hauts plateaux.

Mais grâce au Gulf Stream et à des phénomènes climatiques spécifiques, les différences de température entre l’été et l’hiver ne sont pas trop brutales comme c’est le cas dans d’autres pays froids comme la Russie.

D’autre part, l’automne et l’hiver se caractérisent par des chutes de neige. La pluie quant à elle, est plus présente au printemps et en été.

Bref, l’été (juillet et août) est le plus propice pour un week-end en Islande si vous voulez des températures agréables. La plupart des sites naturels incontournables d’Islande sont d’ailleurs accessibles en été. Mais pour les aurores boréales, c’est en hiver qu’il faut organiser une visite de l’Islande.

Que voir lors d’un week-end en Islande ?

Étendue sur 103.000km², l’Islande est relativement petite en termes de superficie. En faire le tour sur deux ou trois jours est tout à fait possible. Cependant, organisez bien votre circuit et vous reviendrez avec des souvenirs pleins la tête. Fixez-vous une liste de sites à voir pour ne pas vous éparpiller. Accordez-vous toutefois une marge de manœuvre pour ne pas totalement enlever le côté « aventure » du séjour.

En tout cas, de nombreux sites sont à votre portée pour votre petit voyage en Islande :

- Les geysers de Geysir : Les explosions d’eau chaude ont lieu toutes les 5 min. Le phénomène est impressionnant et vous pourrez faire de magnifiques photos.

- Les sources géothermiques : Blue Lagoon est la plus célèbre source géothermique d’Islande, mais il y en a d’autres. La baignade dans l’une de ces sources est fortement recommandée pour profiter d’une sensation vraiment à part.

- Reykjavik, la capitale

- Les chutes d’eau, dont le plus célèbre est Gullfoss avec sa succession de deux chutes d’eau aux dimensions impressionnantes.

- Manger islandais : On n’en parle pas souvent sur les blogs de voyage, mais la cuisine islandaise vaut aussi le détour.

- Etc.

La location de voiture est fortement recommandée pour vous déplacer à votre rythme et à votre guise lors de cette courte visite d’Islande.

Le camping sauvage est interdit en Islande

Avec tous les sites naturels uniques au monde qu’abrite le territoire islandais, faire du camping où l’on veut semble une évidence pour de nombreux touristes. Sachez cependant que c’est interdit par la loi. Et cette interdiction ne s’applique pas uniquement sur l’implantation de tente. Le camping-car stationné librement et en « camping sauvage » est également interdit.

Il y a cependant quelques exceptions. Le campement doit se trouver loin des voies publiques et des habitations. Votre tente peut également être plantée dans un endroit sans infrastructure et en dehors des parcs nationaux. Et ces exceptions concernent uniquement les tentes, mais pas les véhicules motorisés.

Dans le doute, il vaut mieux bien programmer votre week-end en Islande et vous assurer que vous dormirez à l’hôtel ou dans une auberge en bonne et due forme. Vous éviterez ainsi les amendes ou autres désagréments qui pourraient nuire à votre voyage en Islande.

À propos du Coronavirus en Islande

En ces périodes de pandémie du Coronavirus, comment parler d’un voyage en Islande sans aborder la question ? Il faut savoir que le tourisme est le second pilier de l’économie islandaise après la pêche. Les autorités locales ont tout fait pour que ce secteur ne soit pas paralysé trop longtemps à cause de la pandémie.

Grâce aux mesures sanitaires prises de manière très précoce par les Islandais, c’est l’un des premiers pays à s’être sortis de la première vague de Coronavirus. Les frontières n’ont quasiment jamais été fermées et des dispositifs sérieux et efficaces y sont instaurés pour l’accueil et la sécurité des voyageurs.

En tout cas, informez-vous bien à propos des précautions pour voyager pendant la pandémie.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir