Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INSOLITE – Vitesse libre sur autoroute !

Par Lepetitjournal Munich | Publié le 15/11/2016 à 23:55 | Mis à jour le 16/11/2016 à 12:42

 

Cette semaine, Lepetitjournal.com/Munich remonte jusqu'aux origines de l'absence de limitation de vitesse sur les autoroutes allemandes.

Vrai/faux – Les anecdotes

VRAI – 130 km/heure est une vitesse recommandée, pas une norme contraignante.

Toute personne vivant dans le Sud de l'Allemagne a déjà dû se rabattre sur la droite pour laisser passer un autre véhicule alors qu'elle roulait déjà à 130km/heure. Attention toutefois: en cas d'accident, s'il est démontré que vous rouliez à plus de 130 km/heure, l'accident sera d'office considéré comme à torts partagés.

VRAI – Il n'y a pas que sur les circuits de F1 que les véhicules atteignent plus de 300km/heure.

En mai 2016, le propriétaire d'une Ferrari a provoqué un accident sur une autoroute allemande. Il a perdu le contrôle de son véhicule alors qu'il roulait à plus de 300km/heure. En 2013, un motard avait filmé une voiture familiale qui le dépassait alors qu'il roulait lui-même à du 299km/heure.

VRAI et FAUX – Les véhicules sont construits et testés pour une vitesse maximale de 210 km/heure.

Si vous avez acheté votre voiture en Allemagne, un sigle sur le tableau de bord vous avertit que vous ne pouvez pas rouler à plus de 210 km/heure lorsque votre véhicule est équipé de pneus hiver.

FAUX - L'Allemagne est le seul pays au monde où la vitesse sur autoroute est libre.

La vitesse est également libre sur certaines routes dans d'autres pays comme la Corée du Nord, l'Afghanistan, certaines régions d'Inde,… Cela reste toutefois assez exceptionnel.

VRAI et FAUX - L'absence de limite de vitesse ne concerne qu'une minorité d'autoroutes allemandes.

En théorie, l'absence de limite de vitesse concerne 66% des autoroutes allemandes. Toutefois, la vitesse y est parfois limitée de façon temporaire. Les raisons peuvent être des conditions climatiques rendant la chaussée glissante, des travaux de voirie,… Les autorités travaillent de plus en plus avec les "panneaux dynamiques". Ils permettent d'adapter la limite de vitesse à distance. Il s'agit des panneaux d'affichage électroniques qui se situent au-dessus des autoroutes.

Un peu d'histoire

Sous la république de Weimar (1918-1933), chaque Land était responsable de déterminer les limites de vitesse. La vitesse était généralement limitée dans les villes. Le réseau autoroutier était encore très limité. Les vitesses furent progressivement augmentées pour correspondre aux développements techniques de l'époque. 

En 1934, le régime nazi établit le premier code de la route du Reich, applicable à toute l'Allemagne. Ce code de la route abolit toutes les limites de vitesse en vigueur en Allemagne. En raison du nombre grandissant d'accidents, des limites sont rétablies quelques années plus tard, y compris sur autoroute.

En 1953, les limitations de vitesse ont, une nouvelle fois, été supprimées partout en République Fédérale d'Allemagne (RFA). Les automobilistes peuvent donc rouler aussi vite qu'ils le peuvent et cela sur n'importe quelle route. Cette liberté de vitesse ne souffle qu'en RFA. En République Démocratique d'Allemagne, les limites de vitesse sont maintenues sur toutes les routes jusqu'à la réunification.

En 1957, suite au nombre d'accidents, le Bundestag réintroduit les limites de vitesse dans les agglomérations. En 1972, la première crise pétrolière a pour effet d'introduire une limite sur l'ensemble des routes sauf les autoroutes. En 1974, une vitesse maximale conseillée de 130km/h sur autoroutes est mise en place.

De façon régulière depuis les années 70, un groupement politique dépose une proposition de loi au Bundestag pour une règlementation de la vitesse sur autoroute. Généralement, la proposition porte sur une vitesse limitée à 130 km/h. Jusqu'à présent, ces propositions n'ont jamais pu remporter la majorité des voix.

Pour aller plus loin

Pour plus d'informations sur la règlementation routière, les pneus neige ou la vignette automobile, n'hésitez pas à consulter le guide de Munich French Connection.

Anne Beckers (www.lepetitjournal.com/munich), mercredi 16 novembre 2016

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Munich

EDUCATION

Anne Henry « FLAM est le parent pauvre de l’enseignement du français »

Le programme de consolidation du Français Langue Maternelle – FLAM- vise à favoriser la pratique extra-scolaire de la langue française chez des enfants d’expatriés français ou de familles binationales

Sur le même sujet