Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2277

COP 21- Engagements et actions de l'Allemagne

Par Lepetitjournal Munich | Publié le 28/11/2015 à 23:00 | Mis à jour le 30/11/2015 à 02:41

La conférence internationale sur le climat (COP 21) à Paris a pour but de trouver un accord sur un mécanisme permettant de limiter durablement à 2°C l'augmentation de la température du globe par rapport à l'époque préindustrielle. Voici quelques points de repère pour en comprendre les enjeux.


Angela Merkel, en tant que présidente du G7 en 2015, a fortement soutenu les efforts de la présidence française de la COP 21.

« Nous devons maintenant réussir à nous accorder sur un mécanisme de contrôle [des émissions] contraignant en droit international afin de rendre crédible l'objectif de faire de ce siècle le siècle de la décarbonisation », a souhaité Angela Merkel il y a quelques jours.

Un Fonds vert pour le climat, devrait être mis en place lors de la COP 21. Doté de 100 milliards par an à partir de 2020, il devrait permettre de contribuer à prendre des mesures en faveur de la protection climatique dans les pays en voie de développement.

Engagements et résultats de l'Allemagne pour le climat

L'Allemagne s'est impliquée avec force, depuis 1997 et le protocole de Kyoto, dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Sur la période 2008-2012, l' Allemagne s'était engagée à réduire de 20 % par rapport à 1990 ses émissions de gaz à effet de serre. Objectif atteint, et même dépassé, par une réduction de 23,6 %. Prochaine étape : 2020 et une réduction de 40 %. Et d'ici à 2050 une réduction de 80 à 95 %!

Au niveau international, l'Allemagne a annoncé, via sa ministre de l'environnement Barbara Hendricks, une contribution  de 10 milliards par an à partir de 2020 pour le Fonds vert, soit presque 10% du total.

Énergies renouvelables et efficacité énergétique, les piliers de la stratégie allemande

Au niveau national, l'Allemagne mise principalement sur le développement des énergies renouvelables- éolien et solaire photovoltaique- et sur l'efficacité énergétique (les économies d'énergie).

Un chiffre: 30% des besoins en électricité allemands sont couverts grâce aux énergies renouvelables.

Le plan d'action national en faveur de l'efficacité énergétique vise le parc immobilier. Les bâtiments, et leur déperdition de chaleur, sont responsables de près de 35% de la consommation d'énergie finale et de près d'un tiers des émissions de gaz à effet de serre en Allemagne. Ce plan a pour objectif de  ramener les bâtiments à un bilan énergétique neutre à l'horizon 2050.  


Recyclage des déchets : des concepts qui marchent

Réutilisation des eaux usées dans l'eau potable. Ainsi purifiées elles concourent à hauteur de 20% à créer de l'eau potable, un procédé utilisé par la société autrichienne Wabag à Windhoek, la capitale de Namibie depuis?1968.  
Une partie des plastiques du « 7ème continent » se recycle pour fabriquer des chaussures Adidas ou G-Star  dans leur collection Ozean.  


Récupération de matériaux nobles sur des vieux Boeing grâce à l'entreprise allemande Kekse de Braunschweig. Elle  trie et revend l'aluminium, le titane et l'acier des avions au rebut.


Les déodorants vides en aluminium déposés dans les drogueries DM sont transformés en vélos par l'entreprise américaine Terracycle.


Le bitume se recycle à 90 % et permet ainsi une réduction de  35% de l'empreinte carbone, grâce au procédé de la société Storimpex Asphaltec .

Idée reçue: trier les déchets ménagers ne sert à rien puisqu'au final, tout atterrit dans l'incinérateur.
Ce sont de 50 à 80 % des yaourts, bouteilles jetables ou emballages qui sont effectivement recyclés- le reste étant incinéré- mais l'effet du recyclage est énorme.
En effet chaque tonne de plastique recyclée économise 1,26 tonne de CO2 à l'environnement.
Le tri des déchets ménagers n'est donc pas vain pour notre planète !

Agnès Tondre (www.lepetitjournal.com/Munich) lundi 30 septembre 2015

0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet