Lundi 24 septembre 2018
Montreal
Montreal
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DAVID SANCHEZ-DAVID – "Je souhaite une fois élu mettre en place une initiative de consultation des électeurs"

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 17/05/2017 à 09:53 | Mis à jour le 17/05/2017 à 09:58

Mouvement politique ancré à gauche, Nouvelle Donne a choisi David Sanchez-David comme candidat dans la 1ère circonscription des Français de l'étranger. A 31 ans, il souhaite entre autres renouveler les pratiques politiques en consultant davantage les électeurs de sa circonscription sur les « thématiques qui leur sont proches ». 

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous résumer votre parcours en quelques lignes ??

David Sanchez-David : Âgé de 31 ans, je suis né et ai grandi sur le continent américain, baigné d'une double culture hispanique et nord-américaine. Je considère être le résultat d'un « melting pot » culturel. De ce fait, je suis certain que l'acceptation de l'autre et la valorisation de la diversité humaine comme richesse sont les prérequis pour une société juste.

Juriste et économiste de l'université Panthéon-Sorbonne, j'ai complété mes études avec un master en administrations des entreprises. J'ai travaillé plusieurs années dans le marché des échanges énergétiques européens (EPEX SPOT), comme cadre chargé de la relation avec les membres du marché.

Actuellement je suis engagé auprès de plusieurs associations de lutte contre l'exclusion et la pauvreté.

Au sein de Nouvelle Donne, je suis responsable de la coordination de la collecte des financements, laquelle nous permet actuellement de présenter environ 84 candidats dans toute la France.??

Quelles ont été vos motivations pour entrer en politique ?

J'ai toujours depuis mon plus jeune âge été sensible aux difficultés et injustices qui affectent mon prochain. C'est la raison pour laquelle j'ai toujours été actif dans de diverses associations écologiques, de lutte contre l'exclusion et la pauvreté...

Un député, et c'est ma conception de cette responsabilité, doit ?uvrer à l'amélioration de la condition de vie de ses concitoyens.

C'est dans cette optique que je travaillerai au sein de l'Assemblée nationale.?

Pouvez-vous nous faire part de 3 propositions parmi les problématiques concernant les Français vivant à l'étranger ?

J'ai identifié trois principaux chantiers qui affectent les français établis hors de France et sur lesquels je souhaiterais travailler : 

Premièrement, l'accès à l'éducation dans les écoles Françaises à l'étranger au plus grand nombre. Celle-ci devra passer par une augmentation des dotations, qui ont malheureusement été diminuées durant ce quinquennat de près de 10% et cela alors même que d'après les chiffres du ministère des Affaires étrangères, la population des Français établis hors de France aurait augmenté pendant cette même période de près de 11%.

Deuxièmement, la facilitation du droit de vote, pour lequel une réflexion autour du vote électronique devra être entamée car les citoyens sont sensibles à la question de la sécurisation du vote. Il faudra aussi développer de nouvelles initiatives, en cas d'impossibilité de mise en place du vote électronique, pour faciliter le vote par correspondance

Enfin, l'automatisation et la dématérialisation des démarches administratives des Français établis hors de France devront être une autre priorité pendant mon mandat

Quel bilan portez-vous sur l'action du député sortant? 

C'est aux électeurs de juger indépendamment l'action de leurs anciens représentants. Je ne souhaite pas entrer dans le jeu de la « diffamation » des autres même si la critique fait partie du rôle du législateur.

Je ne partage pas nombre de propositions dans le programme de mon concurrent politique. Mon programme qui est celui de Nouvelle Donne parle de lui-même. Je peux néanmoins partager une initiative que M. le député exprime avoir voulu mettre en place, et c'est le fait de souhaiter intégrer les électeurs à la réflexion politique.

Je souhaite une fois élu mettre en place au sein de mon équipe une initiative de consultation des électeurs de ma circonscription sur les thématiques qui leur sont proches, de même que de manière générale sur toutes les politiques que je serai amené à voter.

Je suis d'avis qu'un député des FEHF (Français établis hors de France) doit être particulièrement attentif aux politiques qui affectent les électeurs de sa circonscription et je m'y attacherai.

Plus spécifiquement concernant cette initiative, je souhaite que ce travail de consultation soit fait en coordination avec les autres députés des FEHF  et cela de tout bord politique. Non seulement une partie des Français établis en Amérique du Nord pourrait être amenée à s'établir dans une autre circonscription des FEHF mais aussi parce que les problématiques des Français en Asie, en Afrique ou ailleurs peuvent avoir beaucoup de ressemblances. Cela ne pourra être fait évidemment qu'avec l'accord des autres députés FEHF et j'espère qu'ils seront capables de se rendre compte que cette initiative de travail commun ne peut qu'améliorer les conditions de vie de tous nos électeurs.

Quelle est votre réaction à l'élection d'Emmanuel Macron ? Si vous êtes élu, soutiendrez-vous son travail ou vous positionnerez-vous dans l'opposition ?  

En ce qui concerne le Président, nous sommes pour la protection des services publics français et pensons que si l'Etat ne doit évidemment pas entraver le développement de l'entreprise privée, il doit veiller à l'équilibre et à la protection de ses citoyens. Nouvelle Donne ne sera ni en opposition systématique, ni députés soumis. Les députés Nouvelle Donne s'engagent à défendre des projets de lois concrets qui réduisent les inégalités, accélèrent la transition écologique et renouvellent la démocratie.

Propos recueillis par Noémie Choimet (www.lepetitjournal.com) mercredi 17 mai 2017.

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet