Samedi 22 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VILLE - La Guía Roji, ou l'art et la manière de s'orienter

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 11/01/2007 à 01:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:00

 

Avec plus de 100.000 rues et avenues, la ville de Mexico, prend par endroit l'allure d'un labyrinthe géant. Pour se repérer dans cette mégalopole sans limite, la Guía Roji s'avère très vite un outil indispensable

Une ville quadrillée pour une meilleure lisibilité

Habitée par plus de 25 millions d'individus, sur une superficie sans cesse grandissante - des milliers de nouveaux arrivants s'y installeraient chaque mois -, se repérer dans Mexico est une chose presque impossible. Il est tellement facile de s'y perdre, que le conducteur ou le piéton un tant soit peu raisonnable se doit d'investir rapidement dans ce qui deviendra bientôt indispensable: la Guía Roji. A l'initiative de 2 frères, Augustin et Joaquin Palacios Roji, la première édition du guide remonte à 1928. Si à cette époque, la cartographie ne reposait que sur des relevés visuels ou des photographies, l'ère des satellites a bien évidemment révolutionné le mode de travail. De nos jours, il existe plusieurs déclinaisons du guide, du centre à toute la périphérie, et de nouvelles éditions sortent chaque année, offrant de plus en plus de détail. Ville tentaculaire sans cesse en développement, même le chauffeur de taxi des plus expérimentés ne pourra s'orienter hors des colonias touristiques. Si un système d'entraide, et parfois de radioguidage, est utilisé entre chauffeurs, mieux vaut vous munir de votre guide dans tout vos trajets.

Des concurrents qui ne sont pas encore à la hauteur...
Pour contrer l'apparition des systèmes récents comme le GPS ou Google Earth, la Guía Roji s'est bien évidemment adapter aux nouvelles technologies. En plus des cd-rom disponibles à la vente, un site internet très intuitif vous permettra de trouver l'endroit recherché en quelques cliques, dans la ville de Mexico, comme dans celle de Monterrey ou Guadalajara. Si le support informatique ne vous convient pas, la version papier reste la plus abordable. Un plan quadrillé et numéroté vous permettra d'abord de situer la zone où vous souhaitez vous rendre. Plusieurs index en début du guide permettent, eux, une localisation plus précise et renvoie ensuite aux nombreuse cartes. Certaines d'entre-elles contenant tellement d'informations, vous ne pourrez les déchiffrer qu'à l'aide d'une petite loupe, astucieusement jointe en première page du guide. Mais attention car la ville impose aussi des limites : des centaines de rue portent en effet le même nom, et parfois dans un périmètre très restreint.

Alors pour éviter les retards à vos rendez-vous, n'hésitez pas à vous faire préciser les intersections et les axes les plus proches !

Eddy RABIN (www.lepetitjournal.com/mexico) - Jeudi 11 janvier 2007

Consultez le site officiel de la Guía Roji

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques

Le ronronnement des filtres à aquariums trouble la quiétude du monastère: plusieurs heures par jour, des religieuses mexicaines interrompent leurs prières pour prendre soin de leur élevage d'achoques

Sur le même sujet