Mercredi 26 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CLAUDE LE BRUN – "Nous avons quand même le droit de donner notre opinion"

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 17/12/2013 à 23:00 | Mis à jour le 19/12/2013 à 04:54

 

Parmi les critiques adressées au président du conseil d'administration du lycée franco-mexicain, le manque de transparence figure en bonne place. Claude Le Brun revient pour le Petit Journal sur le fonctionnement de l'établissement.

Fils et petit-neveu des fondateurs du lycée, Claude Le Brun, 72 ans, président du conseil d'administration du LFM, revendique cet héritage familial. (Photo © Romain Thieriot)   

Comment fonctionne le lycée ?

Il y a deux associations civiles à but non lucratif : Liceo franco mexicano AC qui est l'opératrice et Francia en México, créée par mon père en 1949, qui est la propriétaire. Cette dernière met à la disposition du lycée, gratuitement, tous ses avoirs. En contrepartie, le lycée s'engage à entretenir les immeubles et à payer les impôts fonciers. Ce contrat est renouvelé tous les trois ans.

Francia en México n'a aucune activité économique. On n'a pas d'employés, rien. Les seules dépenses sont des frais de commissions bancaires et des intérêts. On a 500,000 pesos en caisse. De par les statuts de ces deux associations, on ne peut rien vendre. S'il y avait dissolution, tous les avoirs doivent être donnés à une autre association civile à but non lucratif et dédié à l'éducation.

LFM Polanco

Le site de Polanco s'étend sur 17000 m2
(photo © Romain Thieriot) 

De quoi est propriétaire Francia en México ?

Du terrain et des murs de Polanco.

En totalité ?

Sur les 17 000 m2, 5000 m2 nous sont prêtés par le gouvernement mexicain sans limite de temps à condition qu'on les utilise à des fins éducatives. Un parent d'élève m'a demandé pourquoi on ne transférerait pas les avoirs de Francia en México au lycée. Pour une raison bien simple. Cela représente au minimum 80 millions de dollars et le traslado de dominio c'est 6%. Est-ce que cela vaut la peine de dépenser 4,8 millions de dollars pour ce transfert ?

A qui appartient le site de Coyoacán ?

Au lycée. J'ai pu faire Coyoacán grâce à une campagne financière où j'ai récolté 1,5 million de dollars. Avant, n'importe quelle société pouvait délivrer des reçus de dons déductibles des impôts. Mais aujourd'hui il faut être donataria. C'est pratiquement impossible maintenant d'obtenir cette facilité et Francia en México ne l'a pas. C'est donc le lycée qui a donné les reçus.

LFM Coyoacan

Le site de Coyoacán appartient à l'association Liceo franco-mexicano AC (Photo © Romain Thieriot)

Qui compose cette association Francia en México ?

Des donateurs. Je ne peux pas vous révéler leur identité.

Comment devient-on membre ?

Il suffit de faire une lettre à l'association et de donner 100,000 pesos. Si le conseil accepte, on devient membre à vie, tant qu'on respecte les statuts. Une seule personne a été refusée pour l'instant. Il y a une soixantaine d'associés à Francia en México. C'est la même procédure pour entrer dans l'association Liceo franco-mexicano AC, composée d'une quarantaine de membres. Les conseils d'administration sont élus par les membres de ces associations.

Certains parents d'élèves demandent plus de transparence et souhaiteraient siéger dans le conseil d'administration du lycée afin de participer aux prises de décision.

Je leur dis Bienvenidos. Pour certains. Mais pour d'autres, c'est clairement non.

Les membres des deux associations du lycée sont-ils rémunérés ?

Non, personne. Et tous les dons sont irréversibles. Ce sont des associations civiles à but non lucratif. On dégage 4 à 6% de recettes par an en surplus, et on les réinvestit dans le lycée. 

Mais peut-on être à la fois membre d'un conseil d'administration et employé du lycée ?

Oui, les statuts le permettent. C'est le cas pour une personne, Aline Sol La Lande. Elle travaille au lycée, elle est donc rémunérée. Et elle est au conseil d'administration du LFM.

Et vous, percevez-vous une rémunération venant du lycée ?

Non. Tout d'abord parce que je n'en ai pas besoin, et d'autre part, cela me donne plus de liberté en tant que président.   

Des membres de votre famille composent ce conseil d'administration ?

Mon frère, Guy Le Brun, ainsi que ma fille (lire encadré). Au vu de ce que la famille Le Brun a apporté au lycée, je crois que cela nous donne tout de même le droit de donner notre opinion. 

Qui siège au conseil d'administration du lycée franco-mexicain ?

La liste des membres du conseil d'administration du lycée est répertoriée dans l'annuaire 2012-2013 du LFM donné aux élèves de terminale et également mis en vente.

Président : Claude Le Brun.

Vice-présidents : Bernard Cremoux, Francis Javelly.

Trésorier : Gilles Vignal.

Conseillers : Chantal Castellanos, Jean-Claude Enriquez, Gérard Fontaine, Monica Horvilleur, Guy Le Brun, Michèle Le Brun de Ocejo (déléguée de l'Association de parents d'élèves, APE), Patrick Mery-Sanson, Marie-Hélène Pontvianne (élue à l'Assemblée des Français de l'étranger, AFE), Pierre Robert, Enrique Ross, Aline Sol La Lande (administratrice du site de Coyoacán), Jean-Louis Steimle, Christine Martinez de Holzer, Alberto Weill.

Membres de droit :  Gérald Martin (Consul Général de France), Alain Bourdon (conseiller de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade de France), Christine Fuhrel (proviseure).

Certains invités peuvent assister en tant qu'observateurs.

Lors du vote du 11 novembre 2013 en faveur du déconventionnement, seuls les membres de droit auraient voté contre selon M. Le Brun.  


Lire également la première partie de cet entretien publiée le mardi 17 décembre 2013.

Propos recueillis par Tristan Delamotte et Jean-Marie Legaud (Lepetitjournal.com/mexico) Mercredi 18 décembre 2013

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques

Le ronronnement des filtres à aquariums trouble la quiétude du monastère: plusieurs heures par jour, des religieuses mexicaines interrompent leurs prières pour prendre soin de leur élevage d'achoques

Sur le même sujet